Publié par Magali Marc le 20 février 2021

Nikki Haley, l’ex-ambassadrice des USA à l’ONU, nommée par le Président Trump, semble croire qu’elle peut jouer sur les deux tableaux afin d’obtenir les appuis dont elle a besoin pour être candidate à la présidentielle de 2024.

D’un côté, afin de plaire à l’Establishment républicain anti-Trump, elle l’a critiqué durement, le rendant responsable de l’émeute du 6 janvier dans une entrevue qu’elle a accordée à la revue Politico. De l’autre, elle a essayé de se racheter en écrivant pour le Wall Street Journal que les médias cherchent à diviser le GOP. En fait, un récent sondage suggère qu’elle pourrait avoir du mal à obtenir l’investiture républicaine sans l’appui de Donald Trump qui obtient actuellement 53% d’appuis, alors que Nikki Haley est à 6% selon la firme Morning Consult.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Thomas Lifson, paru sur le site d’American Thinker*, le 19 février.

*******************

Après sa trahison, la demande de Nikki Haley de rencontrer Donald Trump a été rejetée

Nikki Haley pense pouvoir devenir présidente des États-Unis tout en cultivant l’appui des détracteurs de Donald Trump.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Elle semble s’être trompée en pensant qu’il y a un avenir viable au sein du GOP pour quelqu’un qui souscrit à ce qu’ont raconté les Démocrates lors de leur récente tentative de destituer le 45e Président.

Mais, comme l’a raconté Janet Levy dans ces pages hier **, elle a elle-même porté un coup fatal à ses ambitions :

La trahison de Mme Haley envers le Président Trump a pris la forme d’une condamnation énergique : « Nous devons reconnaître qu’il nous a laissé tomber. Il a pris un chemin qu’il n’aurait pas dû prendre, et nous n’aurions pas dû le suivre, et nous n’aurions pas dû l’écouter à nouveau. Et nous ne pouvons pas laisser cela se reproduire ». La date choisie pour la diffusion de cette entrevue (avec Tim Alberta de Politico ***) ne pouvait pas tomber à un moment plus opportun. Pour un effet politique maximum, c’était juste avant que l’équipe juridique de Donald Trump ne présente sa défense devant le Sénat. Faisant cause commune avec les Démocrates et les Républicains anti-Trump, elle l’a tenu responsable de l’émeute du Capitole du 6 janvier, disant de manière fallacieuse aux membres du Comité national républicain que le Président « sera jugé sévèrement par l’histoire.

Aux dernières nouvelles, Nikki Haley a contacté l’ex-Président Donald Trump mercredi (le 17 février) afin de demander une rencontre à Mar-a-Lago. Une source familière a dit à Playbook PM qu’il a refusé.

Les deux ne se sont pas parlés depuis l’émeute du 6 janvier, lorsque Mme Haley a accusé Donald Trump d’avoir incité ses partisans à prendre d’assaut le Capitole.

Mme Haley a tenté de corriger le tir le 17 février en écrivant un article d’opinion dans la Wall Street Journal ****, dans lequel elle blâme les médias qui cherchent à diviser les Républicains.

Mais apparemment, Donald Trump n’a pas mordu l’hameçon.
Les gens de l’équipe de Mme Haley n’ont pas répondu à une demande de commentaires.

Je pense que l’ex-ambassadrice des USA à l’ONU (nommée par le Président Trump) ne comprend pas ce qu’il y a de plus important dans les projets du Président Trump et le fait qu’il dispose encore largement de l’appui des partisans de sa base.

Elle veut désespérément faire partie de l’Establishment qui démolit le mode de vie de la plupart des Américains alors qu’une oligarchie s’installe, cherche à écraser la classe moyenne et se prépare à restructurer la société sur un mode féodal.

Mme Haley est incapable de voir cela.

Je ne vois pas comment elle pourrait réussir en tant que candidate à la prochaine élection présidentielle, alors qu’elle emporte avec elle tout le poids du ressentiment que les partisans de Donald Trump éprouve à son égard.

C’est à se demander si elle s’en rend seulement compte.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources :

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

44
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz