Publié par Gaia - Dreuz le 21 février 2021

Source : Madeinmarseille

Le Département des Bouches-du-Rhône organisait ce matin la remise des prix de la 5ème édition du « Prix Départemental Pour la Recherche en Provence ». Le jury a consacré le professeur Didier Raoult pour ses recherches sur les maladies infectieuses à l’IHU Méditerranée.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

« De la virologie à la robotique en passant par la neurologie ou les maladies infectieuses, la 5ème édition du Prix départemental de la Recherche en Provence récompense autant les travaux de recherche fondamentale que de recherche appliquée. Ouvert aux chercheurs des laboratoires et établissements de recherche publics des Bouches-du-Rhône, ce prix permet de valoriser la richesse et l’excellence de la recherche sur notre territoire » précise le Département des Bouches-du-Rhône.

Le jury était présidé par Véronique Miquelly, conseillère départementale déléguée à l’Enseignement Supérieur et à la Recherche et composé de 14 acteurs de la recherche départementale. « Il s’est appuyé sur des critères tels que le caractère novateur des recherches, la notoriété scientifique, l’intérêt sociétal et économique et la qualité de vulgarisation ».

Cette année, 31 dossiers de candidatures ont été déposés donnant lieu à la sélection de 9 nominés dans 3 catégories : Grand prix, Prix du jeune chercheur et prix spécial. Les récompenses, d’un montant de 5 000 euros pour le « Grand Prix », 3 000 euros pour le « Prix Jeune chercheur » et 2 000 euros pour le « Prix Spécial », prennent la forme d’une aide aux structures auxquels sont rattachés les chercheurs ou équipes.

Et, c’est le très médiatique Didier Raoult qui remporte le Grand prix « pour l’ensemble de ses découvertes » remis par la présidente du Département Martine Vassal, face au docteur Isabelle Imbert, qui travaille sur décryptage des mécanismes moléculaires de réplication des virus émergents, et Rosa Cossart, qui effectue des recherches sur la structure de l’hippocampe, organe situé dans le lobe temporal du cerveau et siège de l’acquisition des nouveaux souvenirs, qui doit permettre des avancées dans la compréhension de pathologies telles que l’épilepsie ou la maladie d’Alzheimer.

Le Prix Jeune Chercheur est attribué au docteur Julien Serres qui s’intéresse à la navigation autonome avec la mise au point d’un robot autonome, l’AntBot, qui s’inspire de la fourmi du désert, face au docteur Abdeddaim qui a créé des nouvelles antennes IRM ultra haut champ (7T) à base de métamatériaux ,et au professeur Djenizian qui a mis au point la cyborg lens : la première lentille de contact autonome intégrant une micro-batterie flexible qui permet de suivre le parcours du regard.

Le prix spécial a été remis au docteur Aline Frey qui poursuit des recherches sur l’influence de la pratique musicale sur le développement des fonctions cognitives et sur les apprentissages scolaires fondamentaux : le langage, la lecture et l’écriture, face au docteur Bastiancich qui a centré ses recherches sur le traitement du glioblastome, une tumeur cérébrale très agressive et incurable et docteur Benavides, qui étudie principalement la fixation de l’azote atmosphérique dans les océans. Elle recherche les mécanismes et les raisons qui pourraient expliquer les déséquilibres globaux de l’océan en termes de bilan d’azote.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

27
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz