Publié par Gaia - Dreuz le 24 février 2021

Source : Sofoot

Les chiffres de la honte.

Depuis l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar en 2010, 6500 travailleurs migrants sont décédés sur les nombreux chantiers de construction et de rénovation des enceintes qatariennes, rapporte le Guardian. Selon plusieurs sources gouvernementales, en moyenne douze ouvriers décèdent chaque semaine. Ces derniers sont originaires du Sri Lanka, du Pakistan, d’Inde, du Bangladesh et du Népal. Les fortes chaleurs pendant une grande partie de l’année sont la cause principale des décès, au même titre que les blessures causées par une chute et les insuffisances cardiaques.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Face à la colère des familles, le gouvernement qatari a tenté de calmer le jeu. « Le taux de mortalité au sein de ces communautés se situe dans la fourchette prévue pour la taille et la démographie de la population. Cependant, chaque perte de vie est une tragédie, et aucun effort n’est épargné pour tenter d’éviter chaque décès dans notre pays » , a déclaré le porte-parole du gouvernement.
La FIFA a également tenté de se défendre en rappelant « les mesures de santé et de sécurité très strictes » mises en place sur les sites. L’instance assure également que « la fréquence des accidents sur les chantiers de la Coupe du monde de la FIFA a été faible par rapport à d’autres grands projets de construction dans le monde » .

Circulez, il n’y a rien à voir, c’est ça ?

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

17
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz