Publié par Gaia - Dreuz le 25 février 2021

Source : Peche33

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Communiqué

Depuis plus d’un an, la mairie de Bordeaux et la Fédération de Pêche de Gironde travaillaient de concert à la réactualisation de la convention nous liant sur le lac de Bordeaux. Suite aux dernières élections municipales, la donne a changé. En effet, les nouveaux élus sont arrivés avec une vision négative de la pêche autour du lac, remettant en cause la légitimité même de cette pratique ancestrale. Les pêcheurs sont désormais vus comme nuisibles, impactant fortement la faune et la flore sur le pourtour du lac. Sur ces considérations, la mairie récemment élue envisage d’imposer des restrictions sévères de notre loisir.

➡Diminution drastique des linéaires de berge autorisés à la pêche

➡ Interdiction de la pêche au vif

➡ Refus catégorique d’une pratique encadrée du Float-Tube

➡ Interdiction des alevinages

Malgré plusieurs rencontres ces derniers mois avec la mairie de Bordeaux, aucun accord convenable n’a pu être trouvé. Certains points non négociables bloquent systématiquement toutes discussions.

A ce jour, la pêche n’a plus droit de cité sur Bordeaux lac. Les pêcheurs sont mis au pilori par une mairie qui demeure dans l’incapacité d’assurer quotidiennement la sécurité et le civisme au bord du lac. En effet, les trafics en tout genre, squats, déchets sauvages, exhibitionnisme et délinquance sous toutes ses formes ont explosé sur le site.

Nos adhérents, qui participent financièrement à la protection des milieux aquatiques, se retrouvent désormais privés d’un loisir simple, pourtant ancré depuis plus de 50 ans sur ce lac. A travers l’achat de la carte de pêche et la redevance pour la protection du milieu aquatique perçue, la pêche est la seule activité de loisir à financer des actions de protection et de restauration des milieux aquatiques.

Nous trouvons cette situation inacceptable. Nous continuons le combat pour nos pêcheurs en espérant que notre détermination fera bouger les lignes.

Le Président de la Fédération de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique de la Gironde

Daniel BOURDIE

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

48
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz