Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 7 février 2021

Peut-on parler de gauchisme libertaire révolutionnaire à propos de Macron LGBT socialiste totalitaire ?

Pendant les premiers mois qui suivirent la conquête du pouvoir par Macron socialiste LREM-GOF-LGBT en 2017, il a pu sembler que les différences marquées entre le pays réel et les pays LGBT d’Europe occidentale rendraient le gauchisme révolutionnaire nécessaire contre le mariage et contre la famille.

Aujourd’hui nous avons une expérience très néfaste du gauchisme révolutionnaire, la maladie infantile du libéralisme libertaire, qui atteste de toute évidence que certains traits essentiels du libéralisme libertaire de Macron socialiste gay-friendly n’ont pas une portée spécialement nationale, mais mondialiste libertaire LGBT.

On aurait tort d’exagérer les conséquences de cette vérité et de l’entendre au-delà de certains traits essentiels de Macron gay-friendly. On aurait tort de perdre de vue qu’après la victoire des abstentionnistes et l’élection de Macron socialiste LREM-GOF-LGBT en 2017, si même elle n’a eu lieu que dans un pays où les abstentionnistes dominent, il se produira tôt ou tard, selon toute probabilité, un brusque changement, à savoir que la France redeviendra, bientôt après les LGBT-folies socialistes pour imposer la PMA-GPA, un pays plus exemplaire et plus conforme à la tradition et aux valeurs morales essentielles de l’Occident chrétien.

En ce moment, le déclin de la France se présente à l’exemple de Macron socialiste LREM-GOF-LGBT et montre à tous les pays un gauchisme libertaire totalement néfaste, et l’inévitable et prochain déclin.

Les classes populaires avancées dans tout le pays réel l’ont compris depuis longtemps. Mais le plus souvent elles ne l’ont pas tant compris que justement pressenti face au gauchisme révolutionnaire, la maladie infantile du libéralisme libertaire de Macron socialiste LREM-GOF-LGBT. Voilà ce que n’ont pas compris les chefs des partis politiques de type UMPS, les euro-centristes opportunistes planqués, rentiers et corrompus.

En France, les représentants des classes moyennes se sont révélés les opposants les plus résolus aux LGBT-folies socialistes pour imposer la PMA-GPA. C’est pourquoi ils sont dénoncés par les gauchistes révolutionnaires immigrationnistes libertaires comme réactionnaires. Malgré cela, ils sont les défenseurs des traditions et des mœurs du pays réel, et surtout du caractère sacré du mariage et de la famille, contre le pire opportunisme et la social-trahison pour la révolution mondialiste de Macron socialiste LREM-GOF-LGBT.

Le Salon beige, Communiqué de La Manif’ Pour Tous : Bioéthique : l’Assemblée (socialiste LREM-GOF-LGBT) humiliera-t-elle le Sénat ? La mobilisation a payé ! Malgré les contraintes liées au contexte sanitaire, le succès des manifestations organisées par La Manif’ Pour Tous partout en France le week-end dernier et devant les fenêtres du Sénat cette semaine a poussé les sénateurs à réécrire le projet de loi.

Soutenus par l’opinion, les sénateurs n’ont pas cédé au mépris du gouvernement qui n’avait retenu aucune de leurs modifications lors de la 2ème lecture à l’Assemblée nationale. Ils ont voté contre la PMA sans père, la PMA sans motif médical, l’autoconservation des gamètes sans motif médical, la filiation fictive, la reconnaissance de la filiation d’intention résultant de GPA, les embryons transgéniques, les chimères, l’IMG (à 9 mois de grossesse d’un enfant viable au prétexte d’une soi-disant détresse psycho-sociale imaginaire !)

Heureusement, toutes ces graves dérives (socialistes LREM-GOF-LGBT) ont été supprimées par les sénateurs. Loin de faire consensus, ce texte politique ni bio, ni éthique de Macron fracture la société, comme La Manif’ Pour Tous l’a toujours souligné, et Macron doit le reconnaître et le prendre en compte.

La réécriture du texte et son adoption par les sénateurs est une victoire pour l’intérêt supérieur de l’enfant et pour toutes les familles puisque la maternité, la paternité, et donc la fraternité, sont préservées. Les mesures conduisant à la marchandisation de l’enfant et les dérives en matière de recherche, notamment les embryons transgéniques et les chimères, sont supprimées. Les sénateurs attestent que ce projet de loi ni bio ni éthique (socialiste LREM-GOF-LGBT) divise la société et la fracture de plus en plus. Il est temps de revenir aux conclusions des États généraux de la bioéthique en renonçant à la PMA sans père, à la GPA et aux autres dérives heureusement écartées par les sénateurs. Attention à ne pas humilier le Sénat ! Le texte voté par les sénateurs est diamétralement opposé à celui des députés (socialistes LREM-GOF-LGBT).

Le nier serait plus qu’une erreur politique, ce serait une faute. La tentation de Macron de poursuivre son passage en force serait une nouvelle humiliation pour le Sénat déjà fortement bousculé depuis le début du quinquennat. La Manif’ Pour Tous entend rester particulièrement vigilante sur l’attitude du gouvernement et sur le respect de la démocratie. La démocratie exige le respect du débat parlementaire et du sens de la Constitution. Macron ne doit pas piétiner le vote qui vient de se dérouler et considérer le Sénat comme une simple chambre d’enregistrement. Ce serait jouer un jeu dangereux pour la démocratie et pour nos libertés.

Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif’ Pour Tous : malgré les mensonges répétés, il est incontestable que le contenu de ce projet de loi divise les Français et fracture la société. Macron n’a d’autre choix que de suspendre le processus parlementaire ! Loin d’affaiblir la famille, l’heure est au contraire à la soutenir et à la préserver. Nul doute que la nécessité d’une ambition pour la famille sera un enjeu majeur en 2022. La famille est le premier lieu de solidarité et le refuge des plus vulnérables.

Le Salon beige : Discussions sur le projet de loi bioéthique au sénat : rejet de l’avortement jusqu’à 9 mois ! Les sénateurs ont rejeté la création de gamètes artificielles à partir de cellules reprogrammées, la création de chimères animal-homme l’avortement possible jusqu’à 9 mois pour détresse psycho-sociale, la transcription de la filiation d’intention des enfants nés de GPA la double filiation maternelle (remplacée par l’adoption par la conjointe de la mère). Malgré cela, la suppression du délai de réflexion avant l’interruption médicale de grossesse subsiste malgré les lourdes conséquences humaines et psychologiques qu’implique un avortement. Le sénat a adopté l’article qui autorise la pratique du bébé médicament appelé aussi DPI-HLA.

Réponse du gauchisme révolutionnaire : Le Sénat rejette la PMA pour toutes sur fond de discours réactionnaires et homophobes ! anti-k.org, Révolution Permanente : Le projet de loi sur la PMA pour toutes les lesbiennes est une exigence de longue date du lobby LGBT. Au moment de la première lecture, il y a plus d’un an, l’article sur la PMA pour toutes les lesbiennes a été adopté… avec un remboursement par la sécurité sociale pour les couples hétérosexuels. Un vote qui excluait les femmes seules et les couples lesbiens.

En 2ème lecture, les sénateurs sont allés plus loin ! L’article 1 sur la PMA pour toutes les lesbiennes est rejeté : 132 voix contre, 48 pour et 168 abstentions. Le débat au Sénat a été l’occasion d’un déferlement de discours homophobes. Bruno Retailleau des Républicains : « La PMA sans père, c’est faire primer la liberté individuelle sur le principe de vulnérabilité. C’est faire primer la volonté des adultes sur l’intérêt et le droit des enfants« . Pierre Cuypers, LR : « Créer une double filiation maternelle et supprimer la notion de père est intolérable« . Pendant 2ème lecture des militants de la Manif’ Pour Tous étaient réunis « pour défendre la famille, la paternité, la maternité« . Les opposants promeuvent l’idée qu’un enfant ne pourrait grandir sans un père et sans l’autorité naturelle qui lui reviendrait. La défense de la famille biologique hétérosexuelle comme l’unique cadre viable est souhaitable pour tous les enfants et cela au nom de la Nature. Une manière de faire miroiter que les couples lesbiens seraient contre-nature. Avec leur nauséabond mot d’ordre « Pas de PMA sans père » la Manif’ Pour Tous et des franges entières de la droite disent qu’il y aurait une complémentarité biologique naturelle entre l’homme et la femme, ce que nient les déglingo-socialistes LREM-GOF-LGBT !

Ce qui se joue dans cet article 1 est un enjeu crucial pour le lobby LGBT. Et cette décision est laissée entre les mains du Sénat, une chambre qui n’est pas élue au suffrage universel et qui régulièrement pousse à droite les projets de lois. Au delà même des amendements et des votes du Sénat, c’est une classe politique qui selon ses intérêts choisit d’agiter ou de reporter le passage d’une loi essentielle pour le lobby LGBT.

Alors que la Manif’ Pour Tous tente de reprendre la rue pour y déverser son idéologie réactionnaire, l’homophobie ne passera pas, ni au Sénat, ni à l’Assemblée ! Il est nécessaire de poursuivre la lutte contre l’homophobie et de voter la loi partisane PMA sans père LREM-GOF-LGBT contre l’opinion des Français. La PMA sans père GOF-LGBT, c’est la continuation de la déconstruction socialiste de la famille et du mariage.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

7
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz