Publié par Magali Marc le 5 février 2021

Il n’y a pas que les Canadiens de l’Alberta et les travailleurs syndiqués américains qui déplorent le retrait du permis de construction de l’oléoduc Keystone XL. Les responsables des États américains qu’il doit traverser veulent préserver les milliers d’emplois et les revenus en impôt que ce projet va apporter. Ils estiment que l’oléoduc Keystone XL aura en outre l’avantage de consolider l’indépendance énergétique des États-Unis et faire baisser le prix de l’essence, voire qu’il permettra un acheminement des hydrocarbures, moins polluant et plus sécuritaire que le transport ferroviaire. Mais Biden et ses amis gauchistes préfèrent montrer à quel point ils se soucient peu des travailleurs et des consommateurs américains.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Leah Barkoukis, paru sur le site de Townhall, le 4 février.

*************************

Un Sénateur démocrate demande au président Biden de reconsidérer sa position concernant l’oléoduc Keystone

Le Sénateur démocrate, Jon Tester, exhorte le président Biden à reconsidérer l’un de ses premiers actes en tant que président – l’annulation du permis pour l’expansion de l’oléoduc Keystone XL – en raison de son importance économique dans l’État du Montana.

M. Tester a écrit dans une lettre adressée à M. Biden cette semaine :

« Ce projet a le potentiel de maintenir des milliers d’emplois bien rémunérés, d’augmenter les recettes fiscales des communautés locales et de soutenir une alternative plus sûre et plus efficace au transport des combustibles fossiles par camion ou par chemin de fer. (…) L’achèvement du pipeline Keystone XL serait un puissant moteur économique pour le Montana. Je continue à soutenir ce projet tant qu’il est construit selon les normes de sécurité les plus élevées, qu’il utilise de l’acier américain, qu’il respecte les droits de propriété privée et qu’il prévoit une consultation vigoureuse avec les tribus (amérindiennes) ».

Le Démocrate du Montana estime que des «ajustements» peuvent être apportés afin que le pipeline respecte les normes de sécurité et environnementales les plus élevées.

Le Sénateur Tester a conclu :

« Grâce à de franches conversations et à des mesures pleines de bon sens, je crois que nous pouvons apporter des ajustements au projet proposé qui fourniront de meilleures protections pour les personnes et pour la propreté de l’eau, tout en favorisant les emplois et le développement économique le long du tracé du pipeline. Je suis prêt à faciliter ces conversations, et je me réjouis de travailler avec vous pour garantir en toute sécurité un investissement important dans l’économie du Montana ».

En fait, le Montana possède le plus long tronçon de pipeline de tous les États le long de son parcours de 1200 km, selon un quotidien du Montana, la Billings Gazette.

M. Tester a déclaré au journal The Hill qu’il croit au changement climatique, mais qu’il ne pense pas que le pipeline Keystone aurait un impact significatif et préjudiciable sur celui-ci:

« Le sénateur démocrate Jon Tester (a dit concernant) le pipeline Keystone XL : « Je crois au changement climatique, mais je pense aussi que ce seul pipeline ne va pas changer notre climat. » (The Hill, 2 février)

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources :

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

19
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz