Publié par Jean-Patrick Grumberg le 24 février 2021
Ancien chef de la police du Capitole Steven Sund

Après l’échec du procès en destitution du président Trump, les Démocrates voulaient leur revanche. Ils ont donc convoqué une audience sur l’émeute du Capitole. Ce qu’ils ont appris les a pris à contre-pied : tout l’opposé de ce qu’ils voulaient entendre.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Le Sénat a tenu ce mardi 23 février sa première audition sur l’émeute de janvier au Capitole. Les commissions sénatoriales de la Sécurité intérieure et des Affaires gouvernementales (HSCAC) et du règlement et de l’administration se réunissaient pour obtenir des informations sur la préparation et la réponse à l’attaque du 6 janvier contre le Capitole.

La principale conclusion de ce témoignage est la confirmation que des violences étaient prévues depuis longtemps contre le siège du gouvernement, ce qui innocente Donald Trump comme nous l’avons régulièrement indiqué : Dreuz avait raison contre toute la presse francophone, qui est tombée la tête la première dans le complotisme, et ce n’est pas rien.

La seconde conclusion est qu’il y a eu un manque de communication entre les policiers du Capitole et les services de renseignement, les premiers étant restés dans l’ignorance du rapport alertant de ce qui se préparait.

Mais ce n’est pas tout : les officiels savaient, et n’ont rien dit.

L’ex-sergent d’armes de la Chambre, Paul Irving, a témoigné :

« Il n’a été évoqué dans aucune des discussions inter-agences auxquelles j’ai assisté les jours précédant l’attaque, qu’il y aurait une attaque coordonnée contre le Capitole », a déclaré Irving.

L’ancien chef de la police du Capitole américain Steven Sund a confirmé. Il a même déclaré qu’il regrettait d’avoir démissionné dans les jours qui ont suivi l’insurrection du 6 janvier, faisant valoir que les défaillances des services de renseignement étaient à blâmer pour avoir permis une « attaque coordonnée ».

Cela contredit les affirmations des responsables du dossier en destitution selon lesquelles Trump aurait dû savoir d’une manière ou d’une autre que l’attaque allait avoir lieu, mais il n’est pas dans mon intention de refaire un procès qui a été gagné.

Steven Sund a témoigné que lui et d’autres fonctionnaires pensaient que le 6 janvier ressemblerait aux classiques manifestations MAGA. Ils pensaient bien que des affrontements entre groupes extrémistes des deux bords pourraient se produire, mais ils n’ont rien anticipé de tel, ils n’ont pas imaginé que des groupes tenteraient de violer le Capitole.

Pour rappel, en janvier, le président Trump a été destitué par la Chambre des représentants. L’affaire a duré quelques heures à peine parce que tout était décidé à l’avance : ils n’ont produit aucun témoin, aucun témoignage et aucune preuve. Il s’agissait d’une pure réaction de haine déchaînée, instrumentalisée par des gens de pouvoir. Le procès au Sénat a lui-même duré à peine une semaine – une semaine pour destituer un président, comme s’il avait volé des pommes à l’étalage. Là encore, l’accusation n’a réussi à fournir aucune preuve liant Trump aux émeutiers.

Nous savions cela. Les Démocrates savaient que l’impeachment n’irait nulle part puisque les Démocrates n’avaient pas les ⅔ du sénat nécessaire pour prononcer une condamnation, et ils savaient que le juge en chef de la Cour suprême avait refusé à l’avance de prendre le cas : on ne destitue pas quelqu’un qui n’est plus en fonction. Nous savions que l’idée était de réécrire l’histoire pour le futur : innocenté n’a pas arrêté le New York Times, journal de référence, de titrer en gros : « Trump coupable ». Et nous savions que la haine est si forte que l’idée de salir la réputation du président leur était irrépressible.

Mardi, nous avons découvert une pièce supplémentaire du puzzle

Tandis que les faits étaient relégués au second plan et que la laideur politique affichait son visage, nous découvrions que les Démocrates ont aidé le GOP à se débarrasser de Trump pour reprendre le cours normal de leurs petites affaires. Ce procès, c’était la confirmation que le marécage Républicain de Washington reprenait sa place près du marécage Démocrate.

Les électeurs Républicains ne sont pas stupides. Ils ont vu clair dans tout cela, Donald Trump l’a parfaitement compris – comme il a lui seul compris, depuis longtemps, ce que contient le cœur des Américains conservateurs – et il va maintenant capitaliser sur la trahison du GOP, pour le bien du pays. Les Républicains soutiennent toujours massivement Trump, ils savent qu’il n’a rien incité, et ils savent que les événements du Capitole sont choquants, mais pas au point que le montrent les médias.

Antifa

L’autre information essentielle de cette audition est la confirmation qu’Antifa était bien présent parmi les émeutiers, et qu’après l’audition, les médias ont continué à le dissimuler au public.

Nous savons avec certitude – ce qui était seulement suspecté – qu’Antifa était massivement présent lors des émeutes du Capitole, et a été impliqué dans le déclenchement de l’assaut du bâtiment. Même après que l’ancien chef de la police du Capitole Steven Sund ait admis que c’était vrai, les médias traditionnels et les Démocrates ont été occupés à qualifier sa déclaration de fausse.

Lors de son témoignage, Sund a reconnu qu’Antifa était non seulement là, mais que la police avait été informée à l’avance de l’arrivée d’Antifa. Sa déclaration, envoyée au Congrès dit ceci :

« Le rapport indiquait que des membres des Proud Boys, des groupes de suprématistes blancs, d’Antifa et d’autres groupes extrémistes étaient attendus le 6 janvier, et qu’ils pourraient être enclins à devenir violents ».

https://www.foxnews.com/politics/capitol-police-chief-sund-regrets-resigning-riot-coordinated-attack-intelligence-failures-fbi-domestic-extremists

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

17
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz