Publié par Jean-Patrick Grumberg le 4 mars 2021

NBC News (qui n’est pas un média de la beurk-fachosphère complotiste d’extrême droite, suprémaciste blanche, néo-nazi et fasciste) a confirmé mardi (1) que le Département de la sécurité intérieure (DHS) de Biden libère à l’intérieur des États-Unis des personnes testées positives. Même après avoir été testés positifs, ils ne sont pas tenus de se mettre en quarantaine.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Dans un email envoyé aux Français de l’étranger, que j’ai reçu ce mercredi, Roland Lescure, député des Français de l’étranger indique qu’« il est conseillé aux personnes actuellement aux États-Unis avec des visas E, H, L, O ou P, de ne pas quitter les États-Unis, faute de ne pouvoir probablement revenir avant un certain temps. » Apparemment, les migrants hispaniques illégaux sont plus chanceux que les Français légalement résidents en Amérique. Mais il y a pire que ça, bien pire.

Depuis l’élection de Joe Biden, après avoir été acceptés sur le sol américain par les patrouilles frontalières, un certain nombre de clandestins ont été testés positifs aux tests Covid-19 à Brownsville, au Texas.

  • Miriam Izaguirre, une demandeuse d’asile de 35 ans originaire du Honduras, a traversé le Rio Grande à l’aube lundi avec son jeune fils et s’est rendue aux autorités.

    Quelques heures plus tard, elle a été libérée, et la première chose qu’elle a faite a été de passer un test rapide pour le Covid-19 à la gare routière de Brownsville. Ils lui ont dit que son test était positif.

    Elle attendait de prendre un bus pour Houston.
  • D’autres familles de migrants qui ont également déclaré avoir été testées positives attendaient pour aller vers d’autres destinations, la Caroline du Nord, Maryland, le New Jersey…
  • Eva Orellana, 29 ans, qui est du Honduras et qui a été testée positive, a dit qu’elle allait prendre le bus pour la Caroline du Nord avec sa fille de 3 ans.

Les employés de la gare m’ont dit d’attendre dans une zone d’attente différente de celle du reste des familles de migrants, mais que je pouvais me déplacer librement.

La ville de Brownsville administre ces tests rapides à la gare routière, après que les familles de migrants aient été libérées par les patrouilles frontalières. Un porte-parole de Brownsville a confirmé que, depuis qu’ils ont commencé à faire ces tests le 25 janvier, 108 migrants ont été testés positifs pour le Covid-19, soit 6,3 % de ceux qui ont fait le test.

Noticias Telemundo Investiga a interrogé les douanes et les patrouilles frontalières sur la libération des familles de migrants testés positifs.

Un porte-parole de la ville a déclaré par email que Brownsville n’a pas l’autorité nécessaire pour retenir ces migrants qui prévoient de se rendre dans des dizaines de villes du pays.

La ville a assuré que les employés municipaux recommandent à ceux dont le test est positif de rester en quarantaine. Les employés municipaux suggèrent aux familles de s’adresser à des organisations non gouvernementales (ONG) et à des associations à but non lucratif dans la zone frontalière qui peuvent les accueillir et les isoler afin de maintenir la quarantaine.

« La ville de Brownsville continue à suivre toutes les directives fournies par le CDC [centre de contrôle et de prévention des maladies] et le DSHS [Département des services de santé de l’État] pour le Covid-19. Les migrants dont le test est positif sont informés des procédures de quarantaine et sont invités à prendre une distance sociale », a déclaré Felipe Romero, directeur de la communication et du marketing de Brownsville, dans un communiqué envoyé par email.

« Il y a plusieurs ONG qui fournissent des ressources à un cas positif », dit-il dans l’email.

« Par exemple, des organisations aident à la mise en quarantaine, soit dans un refuge, soit à l’hôtel. Depuis que la ville a commencé à tester les migrants le 25 janvier, il y a eu 6,3 % de cas positifs. Le taux de positivité du comté de Cameron est de 13,8 % ».

  • Plusieurs des demandeurs d’asile testés positifs ont déclaré à Noticias Telemundo Investiga (2) qu’ils n’avaient pas l’intention de se mettre en quarantaine, mais qu’ils allaient quitter Brownsville pour se rendre à leur destination finale.
  • Ceux qui ont été testés positifs ont dit à Telemundo qu’ils n’avaient aucun document indiquant les résultats de leur test Covid-19 ; ils ont dit qu’ils avaient simplement été informés par les employés de la station après avoir fait le test.

À la gare, Martín Fernández, un employé d’Omnibus Express, a déclaré que la compagnie de bus ne peut pas demander aux passagers de passer des tests Covid-19 avant de monter dans les bus.

Les gares routières sont l’épicentre de l’arrivée des migrants clandestins qui ont passé la frontière et ont été libérés dans le pays avant leur future audition devant un juge de l’immigration. Ils montent dans les bus pour de longs trajets, qui durent parfois des jours, traversant le pays de gare en gare, propageant le virus tout au long de leur voyage.

Les migrants clandestins sont généralement libérés avec un permis appelé « libération conditionnelle » jusqu’à ce qu’ils doivent se présenter devant un juge de l’immigration qui examinera s’ils remplissent les conditions requises pour obtenir l’asile.

Environ 25 % d’entre eux remplissent les conditions requises en moyenne, c’est pourquoi ils se présentent rarement à la date de leur audition – si jamais ils la reçoivent, car leur adresse peut avoir changé – ce qui peut prendre plusieurs années, jusqu’à 7 ans même, car il y a déjà plus d’un million de personnes sur la liste d’attente. C’est pourquoi le président Trump avait eu l’excellente idée de conclure un accord avec le président mexicain, en vertu duquel il acceptait que les demandeurs d’asile attendent leur audition légale du côté mexicain de la frontière. Cela avait permis de tarir le flux de migrants illégaux, qui voyaient disparaître cette faille béante dont les Démocrates profitent puisque généralement, les illégaux finissent par être légalisés et ils votent Démocrates : c’est ainsi que la Californie a basculé et est devenue un Etat à parti unique.

Ces dernières semaines ont vu une augmentation dramatique du nombre de migrants illégaux qui ont été autorisés à entrer aux États-Unis et à poursuivre leur demande d’asile, comme l’a vérifié Noticias Telemundo Investiga.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

  1. https://www.msn.com/en-us/news/us/after-border-patrol-release-asylum-seekers-test-positive-for-covid-in-brownsville-texas/ar-BB1eapiV?ocid=uxbndlbing
  2. https://www.telemundo.com/noticias/noticias-telemundo/inmigracion/la-patrulla-fronteriza-libera-108-inmigrantes-positivos-con-covid-19-en-una-ciudad-de-tmna3868969

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

13
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz