Publié par Guy Millière le 5 mars 2021

Ne vivant plus en France depuis plusieurs années, je porte un regard très distant sur la façon dont les informations y sont diffusées. Et je l’ai déjà dit, mais je dois, je pense, le répéter : ce qui se dit et s’écrit en France sur tous les sujets ne vise pas à informer, mais à formater les esprits.

 Je ne suis pas certain que les journalistes et commentateurs qui procèdent au formatage sont tous conscients de ce qu’ils font, car ils baignent tant dans le formatage qu’ils sont eux-mêmes formatés.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Cela ne change rien au résultat.

Les dirigeants politiques sont formatés eux aussi, et, s’ils s’éloignent du formatage, deviennent inaudibles.

Sur de nombreux sujets, celui que je considère comme le plus intelligent et le plus courageux des journalistes en activité en France aujourd’hui, Éric Zemmour n’échappe pas totalement au formatage : si ce qu’il dit sur l’islam est très pertinent, ce qu’il dit sur d’autres sujets (droit, géopolitique), l’est parfois beaucoup moins.

Il est très difficile de trouver des articles décrivant la situation économique réelle de la France, or celle-ci est infiniment plus préoccupante que ce n’est dit (et si on ajoute les données démographiques, la situation apparait carrément catastrophique).

Les articles sur l‘environnement sont quasiment tous imprégnés de l’idée que le ”dérèglement climatique” est une réalité : et si des dénonciations de l’écologisme néo-communiste façon Europe-Ecologie-Les Verts peuvent être énoncées, les articles disant qu’il n’y a pas de “dérèglement” sont rares et marginaux. Des livres paraissent sur le sujet, mais sont entourés d’un pesant silence.

Des expressions disséminées deviennent vite omniprésentes : ainsi “séparatisme islamiste”.

Il y a deux ou trois ans, l’expression était inexistante. Macron l’a employée, et elle se retrouve désormais partout, bien qu’elle soit porteuse d’une vision fausse de l’action de ceux qui procèdent au prosélytisme islamique et cherchent à conquérir et à obtenir la soumission, pas à se séparer (il faut vraiment ne rien connaitre de l’islam pour penser cela, ou vouloir mentir pour anesthésier).

Quant au regard posé sur le monde, le moins qu’on puisse dire est qu’il est très biaisé (et biaisé est un mot faible).

La politique française vis-à-vis de la Chine se préoccupe désormais du sort des Ouighours, et la fascination face à la possibilité que la Chine devienne la première puissance de la planète est moins hégémonique, mais les dénonciations de l’horreur totalitaire chinoise restent encore très feutrées, et l’essentiel de ce qui s’écrit sur le danger chinois reste absolument insuffisant. La Chine est une dictature communiste atroce qui veut asservir le monde et n’a strictement aucun respect pour la vie humaine.

Lorsqu’il s’agit de la République islamique d’Iran, c’est pire encore, et bien que Mahmoud Ahmadinejad soit un fanatique anti-occidental aux idées génocidaires, il a bénéficié voici quelques jours d’un entretien très déférent publié dans le Figaro, qui fut autrefois un journal lisible. Pendant des années, le régime des mollahs n’a pas été présenté en France comme ce qu’il est : le principal financier du terrorisme islamique, un régime aux buts criminels envers le peuple juif et désireux d’effacer Israël de la carte, un régime antisémite.

Quasiment tous les articles consacrés au Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou sont négatifs, et quasiment tous ceux consacrés à Mahmoud Abbas, qui est, en pratique, le chef d’une bande terroriste, sont positifs. Les incitations à l’assassinat de Juifs proférées par Mahmoud Abbas sont toujours occultées, et quand des assassinats ont lieu, les auteurs des articles trouvent toujours le moyen d’exonérer l’assassin et de dire que la victime est coupable.

Lorsqu’il s’agit des Etats-Unis, enfin, il est rarissime de trouver un article qui ne soit pas imprégné de mensonge, et ce à un tel degré au point qu’il n’y reste peu ou prou rien de vrai.

Pendant quatre ans, Donald Trump a été décrit comme un monstre et un abruti, et l’acharnement contre lui continue de plus belle aujourd’hui. Ce qu’il a accompli pour son pays et pour le monde a été et reste presque totalement occulté ou se trouve décrit de façon hideusement déformée.

L’élection frauduleuse de novembre dernier a été et reste présentée en France comme impeccable (strictement impossible d’évoquer les fraudes dans la presse française), et Joe Biden, un vieillard corrompu, en état de sénilité avancée entouré de gauchistes haineux et destructeurs est décrit si élogieusement qu’en lisant les articles qui lui sont consacrés, on pourrait avoir l’impression qu’il est la huitième merveille du monde.  Les dégâts que les gauchistes haineux et destructeurs qui l’entourent infligent au pays sont totalement laissés de côté. Les inepties les plus grotesques proférées par les gauchistes susdits sont traitées avec le plus grand sérieux. Les réponses de Trump et des commentateurs conservateurs sont traitées comme des inepties.

Nombre de Français savent qu’ils ne sont pas informés par les grands médias français et que ceux-ci désinforment.

Hélas, nombre de Français, à force de recevoir ce que débitent les médias français en subissent l’influence. Les enquêtes d’opinion ne cessent de le montrer.

Des médias qui informent sont essentiels au bon fonctionnement d’une démocratie.

Des médias qui désinforment sont un péril mortel pour une démocratie.  

La France a, pour l’essentiel, des médias qui désinforment.

Il m’arrive souvent de penser que la démocratie française est morte ou, pour le moins, très proche de la mort.

Dois-je ajouter que cela m’attriste ? La réponse est : oui.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

31
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz