Publié par Mauricette le 20 mars 2021

Source : I24news

La mer Egée est l’une des principales routes empruntées par les migrants pour se rendre illégalement en Europe

La Turquie a accusé vendredi des gardes-côtes grecs d’avoir tué au moins trois migrants en les jetant à la mer avec leurs mains entravées, affirmant en avoir secouru trois autres, des accusations réfutées « catégoriquement » par les agents grecs.

« La nuit dernière, les gardes-côtes grecs ont battu sept migrants, puis les ont dépouillés de leurs possessions avant de leur entraver les mains avec des menottes en plastique et de les jeter à la mer, sans gilet ni canot de sauvetage, les abandonnant à la mort », a déclaré le ministre turc de l’Intérieur Süleyman Soylu sur Twitter.

Les gardes-côtes turcs ont indiqué avoir secouru trois personnes et retrouvé trois corps sans vie en mer Egée. « Les recherches se poursuivent pour trouver la dernière personne portée disparue », ont-ils annoncé dans un communiqué.

M. Soylu a par ailleurs partagé une vidéo dans laquelle un homme présenté comme l’un des rescapés affirme que le groupe de migrants dont il faisait partie a été arrêté jeudi par les autorités grecques sur l’île de Chios, deux jours après avoir traversé la mer Egée depuis la Turquie.

« Ils nous ont pris nos téléphones et notre argent, puis nous ont battus. Nous étions un groupe de sept personnes. Ils nous ont poussés (à la mer) à coups de pieds », a-t-il déclaré dans un turc rudimentaire.

Ankara accuse notamment les forces grecques de crever des canots pneumatiques avec des migrants à bord pour les empêcher d’avancer.

La mer Egée est l’une des principales routes empruntées par les migrants pour se rendre illégalement en Europe.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

11
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz