Publié par Magali Marc le 28 mars 2021

Des Sénateurs républicains se sont rendus vendredi (le 26 mars) à la frontière entre les États-Unis et le Mexique afin d’enquêter sur ce qui se passe vraiment là-bas.

Les Sénateurs Ted Cruz et James Lankford ont diffusé une vidéo choquante montrant un espace de détention plus que surpeuplé. Il est conçu pour abriter 80 personnes et il en détient actuellement 709. Il est possible que l’ex-président Donald Trump visite lui aussi la frontière dans les prochains jours.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Jenni Fink, paru dans Newsweek, le 25 mars.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

*******************

Trump pourrait se rendre à la frontière « bientôt » tandis que la pression monte sur Biden pour qu’il s’attaque à la crise

L’immigration et la sécurité des frontières étaient un élément essentiel de la campagne et de la présidence de M. Trump, et le président Joe Biden s’est empressé de démanteler les politiques de son prédécesseur.

Avec un nombre record d’enfants maintenant sous la garde de la police frontalière, Joe Biden fait face à de fortes critiques concernant son approche de l’immigration. Les Républicains (ont visité) la frontière sud afin de critiquer le fait que Joe Biden ne l’a toujours pas fait.

En discutant de la possibilité que l’ex-président Trump fasse un voyage à la frontière, Jason Miller, le conseiller principal de Donald Trump, a déclaré à Michael Berry sur son podcast jeudi, qu’il prévoit que Donald Trump se rende bientôt à la frontière.

« Pas immédiatement, mais il se pourrait qu’il y aille à un moment donné. C’est quelque chose qui préoccupe vraiment [l’ex] Président Trump. »

Donald Trump a visité le mur frontalier lors de ses derniers jours au pouvoir et la raison pour laquelle il n’y est pas allé depuis, selon M. Miller, est qu’il voulait laisser Joe Biden « se mettre lui-même dans le pétrin ».

M. Miller a ajouté qu’il y avait une « ligne très mince » entre critiquer les politiques de quelqu’un et faire de l’esbroufe. Il a également déclaré que M. Trump ne voulait pas que son voyage donne à M. Biden l’occasion de minimiser la situation – que M. Miller a qualifiée de « désastre absolu » – et d’accuser Donald Trump d’en faire « toute une histoire ».

Dans une déclaration faite dimanche (le 21 mars), M. Trump a demandé que sa principale promesse de campagne, le mur frontalier, soit achevée, affirmant qu’il a remis à M. Biden la « frontière la plus sûre de l’histoire ». Il a critiqué Joe Biden pour avoir transformé un « triomphe national en un désastre national » et a accusé l’Administration Biden d’avoir causé « la mort et une tragédie humaine. »

M. Biden et la vice-présidente Kamala Harris devraient se rendre à la frontière. Le président a défendu son approche en arguant qu’elle est humanitaire et qu’il a demandé aux gens de ne pas traverser la frontière. Aucun mineur non accompagné de moins de 18 ans ne sera refoulé, a déclaré M. Biden jeudi, mais la plupart des familles devraient être renvoyées.

« Nous renvoyons la grande majorité des familles qui arrivent. Nous essayons actuellement de déterminer avec le Mexique s’il est prêt à reprendre un plus grand nombre de ces familles », a déclaré M. Biden.

Selon un rapport publié en février par les services américains de l’immigration, des douanes et de la protection des frontières, environ 59 % des familles de migrants ont été autorisées à rester aux États-Unis dans l’attente d’une décision finale sur leur renvoi. La majorité des adultes célibataires qui ont traversé la frontière, soit 79 %, ont été renvoyés en février.

M. Biden a rendu caduques les politiques d’immigration de M. Trump, après son entrée en fonction, un point sur lequel les critiques se concentrent lorsqu’on examine le nombre de personnes qui tentent actuellement de traverser la frontière.

(…)

En ce qui concerne l’abandon de la politique de séparation des enfants et des parents, M. Biden a déclaré qu’il ne s’excuserait pas pour cela, ni pour l’abandon de la politique de maintien au Mexique de son prédécesseur.

« Je ne m’excuse pas de mettre fin à des programmes qui n’existaient pas avant que Trump ne devienne président et qui ont un impact incroyablement négatif sur le droit, le droit international, ainsi que sur la dignité humaine », a-t-il déclaré (NdT: les droits et la dignité humaine des habitants des villes frontalières qui doivent gérer l’afflux désastreux de migrants illégaux n’entrent apparemment pas en ligne de compte !).

Sur le podcast de Michael Berry, M. Miller a déclaré que selon Donald Trump, la situation à la frontière ne se serait pas produite « sous ma gouvernance ».

Le conseiller principal de l’ex-président a également déclaré que la vague de migrants n’était pas surprenante, puisque M. Biden a l’intention d’offrir une voie vers la citoyenneté à certaines personnes sans papiers.

M. Miller a comparé cette idée à l’envoi d’un signal clair à ceux qui veulent venir aux États-Unis.

Les autorités ont du mal à trouver des logements pour le nombre de personnes qui traversent la frontière et ont été critiquées par les journalistes pour leur avoir restreint l’accès aux installations.

M. Biden s’est engagé à faire preuve de transparence une fois que ses politiques seront en place, mais il n’a pas donné de calendrier à ce sujet lors de sa conférence de presse de jeudi.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.


Sources :

  • https://www.newsweek.com/trump-could-visit-border-soon-pressure-builds-biden-tackle-crisis-1578876
  • https://100percentfedup.com/gop-senator-releases-border-detention-video-showing-shocking-overcrowding-video/

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

8
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz