Publié par Dreuz Info le 11 mars 2021

En précision pour ceux qui refuseraient cette vérité par idéologie déni des faits, l’article dispose des sources que vous pouvez consulter dans liens concrets dans l’article et en bas de page.

Tout dans cet article informatif, qui vous surprendra est vérifié et vérifiable !

Une partie a été réalisée dans les coupures de presse, et la lecture et l’investigation des mails trouvés dans l’ordinateur de Hunter Biden dont les copies sont accessibles et ont étés publiées par le site internet « Gnews » dans le silence de la presse Maelstrom.

Les e-mails de Hunter Biden sont nombreux et cet article interprète dans le contexte et fait les recoupements.

Les affaires de la collusion de Joe Biden et de la Chine sont extrêmement nombreuses, et cet article n’abordera que quelques-unes représentatives qui ont engendré des conséquences non négligeables.

Joe Biden est une crapule avide qui a négocié toute sa vie son influence pour en obtenir du profit personnel.

Il est l’archétype caricatural d’un scandale de conflit d’intérêt à un niveau très élevé.

Le trafic d’influence de Joe Biden et sa famille ont de nombreuses ramifications, et le détricoter n’est pas si simple, surtout avec l’omerta qu’impose le parti démocrate.

Cet article comporte de nombreux noms de personnes et d’entreprises.

La Chine pratique une attaque offensive auprès des faiseurs d’opinions à travers le monde. Elle agit auprès de l’ONU, l’OMS, les ONG, les universités et les gouvernements du monde.

Les objectifs sont de plusieurs ordres, revisiter l’image de la Chine pour compenser les vérités sur le totalitarisme passé et actuel du PCC, appuyer le rattrapage et le dépassement économique, et pousser les idées socialistes de décroissance pour rendre l’occident décadent économique et politique.

Pour influencer, elle recrute parmi les membres directs, et indirects, comme les familles ou les amis des décideurs mondiaux et de nombreux membres du parti démocrate dont les plus influents.

Elle utilise pour corrompre, l’argent, la cooptation des membres influents favorables et même le sexe et cherche en chacun le point faible.

Aux USA l’Ambassadeur Chinois a tous les pouvoirs pour recruter les hauts fonctionnaires et agents d’influence et utiliser leurs points faibles.

Voici un choix de 3 affaires emblématiques qui mettent en perspective Joe Biden comme agent d’influence chinoise et les conséquences que cela a eu sur les USA.

1ere AFFAIRE : Comment Joe Biden renie les droits de Taiwan et a offert aux chinois des installations d’écoute et d’espionnage.

-Novembre 1972 Joe Biden est élu au Sénat à 29 ans.

-année 1975 -Joe Biden est membre de la commission des affaires étrangères du sénat présidé par John Sparkman. La commission John Sparkman souhaite élargir les relations avec la Chine.

-1er janvier 1979 : La Chine et les Etats-Unis établissent officiellement leurs relations diplomatiques.

-Février 1979 L’ambassadeur de Chine aux USA organise sous le gouvernent de Jimmy Carter un voyage en Chine. Après avoir dénié Taiwan.

Joe Biden accompagne Jimmy Carter pour son 1er voyage en Chine

C’est Joe Biden qui a fait pression sur Jimmy Carter pour finaliser un accord secret de transfert de technologie d’espionnage aux Chinois. Offrir des bases secrètes de matériel d’espionnage et autorise les Chinois à utiliser des installations d’écoute dernier cris sans que les Américains puisent l’exploiter.

Comme révèle les sources diverses, et confirme l’article public du New York Times, c’est bien Joe Biden qui est l’instigateur qui met la pression à l’équipe Carter pour créer ce deal. Aujourd’hui quant on prend du recul avec le temps passé, sous des excuses de guerre froide, Joe Biden a donné un important transfert de technologie et de moyens « clé en main » contre les intérêts des USA. Des bases secrètes et des moyens d’écoute aux Chinois.

« Le sénateur Joseph R. Biden, démocrate du Delaware, a soulevé la question avec les Chinois en avril 1979 lorsqu’il a dirigé une délégation du Sénat à Pékin. À la fin de la visite, le sénateur Biden a déclaré que Deng Xiaoping, le dirigeant chinois, semblait favorable à l’introduction du matériel de renseignement américain en Chine, à condition qu’il soit exploité par les Chinois. ».

L’idiot utile « Joe Biden » est « repéré ». Il est  classifié par  l’Ambassade de Chine comme « potentiel à recruter ».

octobre 1983–Yang Jiechi un ambitieux est nommé diplomate et 2eme secrétaire de l’ambassade de Chine à Washington chargé d’étendre l’influence de la Chine par tous les moyens. Il a sous la main les archives de l’ambassade et les potentielles personnes à approcher. Joe Biden en fait partie, il suit avec attention les multiples déboires de Joe Biden pour se présenter comme candidat démocrate pour la présidence des USA. 

-Septembre 2001 -Yang Jiechi est nommé officiellement ambassadeur de Chine à Washington. Joe Biden responsable de la politique étrangère du Senat devient un habitué des visites de Yang Jiechi. La relation avec Joe Biden avec l’Ambassadeur de Chine qui deviendra l’actuel numéro 2 Chinois et actuel ministre des affaires étrangère de Chine, a initié la plus grande corruption du parti démocrate, et l’espionnage de masse aux USA. Yang Jiechi  deviendra le principal recruteur d’agents prochinois dans le monde.

Joe Biden se présente aux primaires démocrates, il a besoin d’argent. Yang Jiechi est le responsable de la politique d’espionnage et dispose d’un budget sans limites. Retenez ce nom, il suit un parallèle de Joe Biden dans sa carrière.

-Année 2004- Yang Jiechi  lance en 2004 les « instituts Confucius » aux USA dans les universités. Un outil de propagande destiné à renforcer le« soft power « chinois ».

Les instituts Confucius doivent censurer les critiques de la Chine sur les campus occidentaux, et appliquer le «Plan des mille talents». Un effort de retournement des chercheurs pour aider la Chine à devenir compétente dans les domaines de la science de pointe.

A ce jour 86 instituts Confucius à opèrent aux États-Unis. 436 dans le monde. Seule la Suède c’est opposé à son introduction et a fermé ces outils de la propagande Chinoise. Elle refuse que ses universités soient polluées d’espionnage Chinois.

-Année 2006-Nous avons des investisseurs.

En 2006, le frère de Joe Biden, James Biden, et le fils de Joe, Hunter Biden reprennent une société d’investissement pour valoriser les avantages que peut procurer Joe Biden. Comme indiqué dans le magasine pro-démocrate « Politico » James Biden déclarera : «Ne vous inquiétez pas pour les investisseurs …  Nous avons des gens partout dans le monde qui veulent pour investir dans Joe Biden. »

-ANNEE 2009-Création de SENECA

-Janvier 2009, Joe Biden devient numéro 2 du gouvernement Obama au poste de vice-président des États-Unis et chargé de la politique étrangère des USA.

Yang Jiechi qui côtoie Joe Biden et le travaille au corps depuis des années devient ministre des affaires étrangères de Chine et numéro 2 du gouvernement Chinois et le principal recruteur d’agents prochinois dans le monde. Il a tous les moyens et un budget sans limites.

Yang Jiechi sait que Joe Biden veut arriver a la présidence et que cela coute de l’argent. Joe et lui mettent ensemble un plan.

Le plan mis en place par Yang Jiechi et Joe Biden est simple: en échange de l’influence de Joe Biden, la Chine va enrichir la famille Biden, par l’intermédiaire de ses fils, Hunter et Beau et les Chinois lui donneront encore plus d’influence pour qu’il arrive à la présidence.

Joe Biden aidera et devra laisser sans protester les Chinois s’introduire dans les grandes institutions internationales, ONU, OMS, ONG influentes, s’introduire dans les universités et campus, la finance Américaine, Hollywood et dans le gouvernement Américain par des sociétés des familles proches du pouvoir Chinois. En échange, l’argent coulera à flot pour sa carrière politique et ses ambitions.

-25 juin 2009- La société SENECA pour récolter l’argent est créée. 50% des bénéfices de SENECA reviennent indirectement cachés à Joe Biden par le fils.

SENECA est une société qui utilise les contacts des démocrates John Kerry, et Joe Biden et de l’Ambassade de Chine pour faire du lobbying de l’influence de leur père pour le compte des chinois.

Elle sera officiellement dirigée par les fils aux papas influents du gouvernent démocrate de l’époque. La « Rosemont Seneca Partners », sera dirigé en prête-nom par les enfants. Hunter Biden, le fils cadet de Joe Biden, et Christopher Heinz beau-fils de John Kerry.

SENECA s’associe au groupe Thornton dirigé par Devon Archer et à la Banque de Chine pour former Bohai Harvest RST (BHR). Devon Archer est la personne qui écrivait les textes politiques de John Kerry.

Devon Archer est l’opportuniste beau parleur camarade de classe d’université de David Heinz qui préparait les discours de John Kerry lorsqu’il se présentait a la présidence. Devon Archer a été condamné en 2018 pour fraude au fond de pension d’une communauté amérindienne.

On sait aujourd’hui que la 50% des bénéfices de SENECA revient à Joe Biden. Dans un texto retrouvé dans l’ordinateur perdu de Hunter Biden, il écrit a sa fille  Naomi sur le fonctionnement de la famille Biden: « J’espère que tu pourra tout faire ce que j’ai fait et tout payer pour toute cette famille pendant 30 ans. Mais ne t’inquiète pas, contrairement à mon père (Joe Biden), je ne te ferai pas me donner que la moitié de tes revenus. »

Année 2010 -Mise en place du plan des Biden/Chine.

-9 avril 2010 Hunter Biden est en Chine et introduit auprès des financiers du PCC.

Lors de la réunion il est présenté explicitement comme le fils de Joe Biden comme l’atteste la présentation de la réunion.

Ce jour d’avril l’association avec SENECA est signée avec les différents acteurs suivants :

Gao Xiqing (高 西 庆), alors secrétaire du PCC et directeur général de CIC, le fonds souverain chinois de la sécurité sociale (assurance retraite Chinoise).

Ji Guoqiang (冀国强), chef du département des capitaux propres de la SSF (fond souverain) et cadre du PCC . Après cette réunion quelques semaines plus tard, on le retrouvera associé direct de Bohai Industrial Investment en partenariat avec Rosemont Seneca, et ses entités ultérieures, dans BHR Equity.

-13 avril 2010. Quelques jours après le 9 avril, Joe Biden arrive en Chine pour vérifier et valider l’accord signé lors de la rencontre de son fils Hunter avec les intervenants investisseurs qui représentent le PCC.

Joe Biden rencontre le secrétaire général du PCC et le président chinois de l’époque Hu Jintao lors du sommet sur la sécurité nucléaire à Washington DC . Ils en profiteront pour faire le point des intérêts communs, famille Biden-Kerry/ Chine.

2eme Affaire: WanXiang

-15 Novembre  2010.  Yang Jiechi, présente Lu Guanqiu, le PDG du Groupe WanXiang à Joe Biden. Notez que ce groupe fabrique des pièces automobiles et pas de l’énergie à cette époque. Lu Guanqiu et le président chinois actuel Xi Jingping sont des très proches et complices. Lu et Xi étaient les apparatchiks du PCC de la province du Zhejiang au début des années 2000.

-13 janvier 2011. Joe Biden réussit à imposer Wiliam Daley au poste de chef de cabinet de Barak OBama. (William Daley avait employé son fils Hunter Biden comme directeur exécutif du département de la coordination des politiques de commerce électronique) quelques jours avant la réunion du 19 janvier.

-19 janvier 2011, Joe Biden fait pression pour WanXiang à la maison blanche,

Quelques jours après Joe Biden organise et présente les investisseurs Chinois liés avec SENECA depuis le 9 avril 2010 devant Barak Obama avec Lu Guanqiu, le PDG du Groupe WanXiang, pour une Table Ronde. Lu Guanqui deviendra par la suite un visiteur extrêmement fréquent de la maison blanche.

Joe Biden, et William Daley qui est au poste de conseiller de OBama envoient Richard Michael Daley maire démocrate de Chicago examiner le groupe WanXiang en Chine. Rappelons que son Frère William Daley a embauché Hunter Biden et c’est un petit monde corrompu qui monte un plan pour s’enrichir et vendre le pays. C’est un pur conflit d’intérêt.

-25 mars 2011. Richard Michael Daley visite en Chine le siège de WanXiang. OBama ignore « peut être » ou en « fait partie »  de ce conflit d’intérêt de Biden et son petit monde qui manipule.

A l’issue de cette visite, Richard Michal Daley recevra en Chine une distinction chinoise de “conseiller supérieur” des mains de Lu Guanqiu signée de Xi Jingping. En chine les conseillers supérieurs sont « payés ». Aujourd’hui Richard Michal Daley est décédé mais jamais aucun argent de cet ancien maire de Chicago n’a été déclaré.

-Avril 2011– SENACA conclus avec le Groupe WanXiang  un partenariat pour être sa société d’investissement aux USA. Le Groupe WanXiang, est à l’époque qu’un fabricant de pièces auto, il est financé par le gouvernement Chinois. Sa mission est de récupérer les transferts de technologie a n’importe quel prix en profitant de l’influence de Joe Biden qui va lui ouvrir les portes.

-22 janvier 2012 La Chine absorbe Great Point Energy. (Transfert de technologie).

SENACA Partners et WangXiang concluent un transfert de compétence technologique de la technologie de gazéification du charbon (transformation du charbon en gaz) inventé par la Sté Américaine Great Point Energy. Suite aux millions donnés à Great Point, basé au Massachusetts, par Wanxiang. Joe Biden appuie la décision politique du transfert de technologie.

-17 Février 2012, Xi Jinping et son ministre des Affaires étrangères Yang Jiechi viennent en personne remercier Joe Biden (pour avoir fait un transfert de technologie) dans une visite en Californie.

-21 mai 2012 SENECA-WanXiang et Great Energy, propriétaires des brevets sur la gazéification du Charbon investissent 1,25 milliard USD  pour construire une usine de transformation du charbon en gaz naturel à Xijiang en Chine et l’entreprise des politiciens Kerry et Biden « Rosemont Seneca » encaissent de fabuleux bénéfices.

La chine est aujourd’hui la première puissance a construire des centrales à charbon et a fait de ce  transfert technologique offert par la famille Biden le fer de lance de son industrie charbonnière. 

En 2021 la Chine dispose d’un  programme de construction de nouvelles centrales au charbon dont la capacité est équivalente à celle de tout le parc au charbon de l’Union Européenne et profite a fond de ce transfert de technologie!

-Octobre 2012La Chine absorbe A123 System. (Transfert de technologie).

SENECA-WangXiang acquiert A123 Systems, entreprise américaine spécialisée dans les batteries à lithium-ion détentrice de plusieurs brevets. Ces brevets sont aujourd’hui la base des équipements, dernier cris de l’armée chinoise. Les brevets accaparés par la Chine permettent de fabriquer les batteries électriques chinoises qui inondent le monde.

-Février 2014La Chine absorbe Fisker Automotive. (Transfert de technologie).

SENECA-WanXiang acquiert Fisker Automotive, une entreprise américaine du Delaware, constructeur de voitures électriques. Le bilan financier indique que Hunter Biden avait des parts personnelles dans Fiskers Automotive, et donc a réalisé un bénéfice en délit d’initié. Joe Biden ex-sénateur du Delaware fera pression pour enterrer l’enquête sur la prise d’intérêt illégale de son fils pour cette entreprise immatriculée dans le Delaware.

Fisker Automotive a produit notamment, la Fisker Karma, le premier véhicule hybride rechargeable au monde. Karma est maintenant un fabricant Chinois qui concurrence Tesla, et a été vendu pour enrichir la famille Biden.

Mars 2016 Barak Obama organise des sanctions contre la Corée du Nord. WanXiang est l’un des plus le plus grand importateur de minerais nord-coréens, il y possède une importante notamment une mine de cuivre.

Jamais ce groupe ne sera inquiété ni même évoqué pendant la vice présidence de Joe Biden qui étouffera toutes les informations en ce qui concerne cette entreprise.

3eme Affaire HARVEST FUND MANAGEMENT (HFM)

Février 2009 Joe Biden introduit à la maison Blanche le prochinois Francis Person

Francis Person est nommé au poste de Conseiller du vice-président Joseph R. Biden, Jr. et assistant spécial du président Obama. Avec Person, Biden obtient un conseiller intéressé aux mêmes intérêts, pour influencer les décisions de l’état Américain en faveur de la Chine.

Aujourd’hui son lobbysme prochinois est plus connu qu’a l’époque et ou les tenants et aboutissants n’apparaissaient pas flagrants comme ils le sont aujourd’hui.

-Juillet 2015 Le PCC est autorisé à financer Hollywood.

Une filiale du groupe Harves est autorisée à créer une filiale aux USA pour investir sous la pression de Joe Biden.  Francis Person participe à la création de Harves Group USA sous capitaux Chinois du ministère des affaires étrangères Chinois.

Sa présence sous le gouvernement OBama et ses liens comme agent d’influence pour les Chinois secret, il a influé pour créer la structure et aujourd’hui  il en est le président. Par Harves USA, il influence par ses financements, la police Chinoise sur le cinéma Hollywoodien.

Le Harves Group est une compagnie Entertainment qui finance les blockbusters Américains en imposant une exclusion des scénarios qui moquent la Chine et qui pousse les scenarios qui la valorise.

Exemple les « Mission Impossible ». Nous savons aujourd’hui que dans Mission: Impossible III, Harves Group Entertainment a imposé de couper une scène où des vêtements en lambeaux étaient suspendus à une corde à linge à Shanghai et tout ce qui montrait une certaine misère dans cette ville Chinoise.

Maintenant que l’on sait que les investisseurs du Cinéma Américain peuvent être coupés par les Chinois, les scénarios sont autocensurés par les scénaristes de Hollywood.

Le résultat concret de l’espionnage au profit des Chinois de Biden et Francis Person est que Hollywood est beaucoup plus à l’aise pour critiquer les États-Unis que l’un des régimes les plus répréhensibles de la planète.

La répression des Ouïghours? En ce qui concerne Hollywood, cela n’existe pas et ne fera jamais, jamais.

Vous ne verrez jamais un film qui l’évoquera ni même une répression Chinoise. Les actions de l’influence de Joe Biden ont engendré une censure de la critique Chinoise sur toute l’industrie du Cinéma Américain.

Aujourd’hui Joe Biden est président des USA.

Si les médias refusent de le présenter comme prochinois il n’en reste pas moins qu’on décèle déjà des actes prochinois.

La première mesure de Joe  Biden a fait en entrant à la présidence, il a annulé la règle de Trump exigeant que les universités et les écoles divulguent tous les liens qu’ils pourraient avoir avec les instituts Confucius.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Spartacus pour Dreuz.info. (son site et Tweeter )

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

6
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz