Publié par Team 100 jours le 13 mars 2021

Vendredi 26 février 2021

  • Le gouverneur Ron DeSantis pendant le CPAC : « La Floride est une « oasis de liberté » dans le pays du confinement ».
  • Biden va probablement poursuivre les « guerres sans fin » en Afghanistan.

    L’objectif de Trump de mettre fin à des guerres sans fin a peut-être été abandonné, Biden semble vouloir garder des soldats américains en Afghanistan.
  • Hasbro abandonne la marque et le logo « Mr. Potato ».
    L’entreprise de jouets Hasbro abandonne le « Monsieur » de sa marque afin d’être plus « neutre » sur le genre.
  • Un groupe de citoyen demande une enquête sur le projet New Georgia de Stacey Abrams, une organisation d’enregistrement des électeurs.
  • Le Washington Post a rapporté cette semaine que le nombre de mineurs immigrés illégaux en détention fédérale a triplé depuis janvier, pour atteindre 7 000. Biden est en train de créer un véritable aspirateur à migrants illégaux, et cela va leur sauter au visage.
  • Après avoir dénoncé publiquement le président Trump, Mitch McConnell a déclaré à FOX News qu’il soutiendrait le président Trump s’il était candidat et choisi lors des primaires de 2024. Mitch McConnell n’a pas été invité à CPAC cette année.
  • Bonnes nouvelles : Après la pression publique, le bureau du procureur général du New Hampshire annule le projet de déplacer les machines à voter vers le Capitole de l’Etat pour enquête.
  • Un sondage révèle que la plus grande préoccupation des démocrates est leur peur des partisans de Trump ! Ainsi la propagande des médias fonctionne sur eux.

    Le sondage, mené par Echelon Insights, a révélé que la principale préoccupation des électeurs républicains est l’immigration illégale, 81 % des personnes interrogées se déclarant très préoccupées par cette question. Viennent ensuite le manque de soutien à la police, à 79 %, et les impôts élevés, 77 %.

    Parmi les électeurs Démocrates, le « problème » n°1 qui les préoccupe sont les partisans de Donald Trump – à 82%. Comment imaginer un jour réconcilier le pays si divisé depuis Obama ?
  • La dégringolade de l’économie commencera par là : Un sénateur démocrate évoque l’idée d’une taxe de 5 % sur les salaires des grandes entreprises.

    Le président de la commission sénatoriale des finances, Ron Wyden, a proposé une taxe de 5 % sur les coûts salariaux des grandes entreprises afin de permettre l’inclusion d’une hausse du salaire minimum dans le projet de loi COVID-19, d’un montant de 1 900 milliards de dollars.
  • Des millions de pages de documents financiers sont maintenant entre les mains des procureurs extrémistes de gauche de New York alors que l’enquête criminelle sur Donald Trump entre dans une phase potentiellement périlleuse pour l’ancien président, rapporte NBC News. NBC ne sait pas si l’enquête est « périlleuse » pour Trump, ils ajoutent un côté dramatique à partir de spéculations gratuites et inventent des faits de toutes pièces.
  • En poste depuis un mois, Joe Biden vient de bombarder la Syrie.
  • Prix du gaz au dessus de 3 dollars, enfants en cage, guerre avec la Syrie. Nous sommes de retour à la politique d’Obama après seulement un mois.
  • La Cour fédérale déclare inconstitutionnel le moratoire sur les expulsions de clandestins. « Le pouvoir du gouvernement fédéral de réglementer le commerce interétatique et de promulguer les lois nécessaires et appropriées à cette fin n’inclut pas le pouvoir d’imposer le moratoire d’expulsion contesté ».
  • Le comté de Maricopa publie un rapport d’audit de l’élection totalement truqué : 12% des votes, et l’utilisation par un employé de Dominion d’un disque dur externe interdit sont omis du rapport.
  • Les législateurs de l’État du Massachussetts vont adopter un projet de loi pour rendre le vote par correspondance permanent. C’est ce qui se passe lorsque vous avez un corps législatif contrôlé par les Démocrates et un RINO.
  • La loi californienne prévoit une amende de 1 000 dollars pour la séparation des jouets par sexe dans les grands magasins.
  • L’ancien président Trump devrait prendre la parole lors de l’événement CPAC dimanche à 15h40 (heure de l’Est).
  • La Commission pour la lutte contre l’extrémisme affirme qu’il y a « un gouffre béant dans la loi » et a appelé à un nouveau cadre juridique pour lutter contre la menace de la radicalisation néo-nazie et d’extrême droite – rien contre l’extrême gauche.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz