Publié par Team 100 jours le 13 mars 2021

Mercredi 17 février 2021

  • Le comité électoral du comté de Fulton vote pour le licenciement du directeur des élections pour « dysfonctionnements » des élections présidentielles
  • Sénateur Graham : « le GOP n’a aucune chance de regagner le Sénat sans Donald Trump »
  • Sondage : Trump taux de popularité +75 avec les Républicains, McConnell à -15.

    La popularité de l’ancien président Donald Trump est toujours aussi élevée parmi les républicains, selon un sondage publié mardi. Trump était à +75 dans le sondage YouGov/Economist réalisé du 6 au 9 février, qui a révélé que sa cote de popularité était de 87 % parmi les membres du GOP, alors que seulement 12 % des personnes interrogées jugeaient le 45e président de façon défavorable.
  • Le GOP de Floride sur l’avenir du parti : Trump tient les rênes, pas McConnell. Le second acquittement de l’ancien président Trump montre l’unité au sein du parti républicain, tandis que la direction de l’establishment espère la disparition de Donald Trump pour retourner aux petits magouilles contraires aux intérêts du peuple américain.
  • Le département de la sécurité intérieure (DHS) du président Joe Biden interdit l’utilisation des termes « étranger illégal » et « assimilation ».
  • La Démocrate du Mississippi, Bennie Thompson, se joint à l’Association nationale pour l’avancement des gens de couleur dans un procès contre l’ancien président Trump, l’ancien maire de New York, Rudy Giuliani, ainsi que les groupes The Proud Boys et The Oath Keepers.

    La plainte civile, déposée mardi, allègue que Trump a agi en violation d’une loi sur les droits civils de 1871, ou « loi du Ku Klux Klan ». La loi sur le Ku Klux Klan était l’une des mesures prises pour protéger les citoyens noirs contre l’organisation suprémaciste blanche.

    « Vous ne pouvez pas avancer si vous ne vous attaquez pas à l’illégalité de ce qui s’est passé, l’acte de trahison », a déclaré le président de la NAACP, Derrick Johnson, qui a lié l’émeute du 6 janvier à la suprématie blanche, soulignant que le pays ne pouvait pas supporter un monde dans lequel de telles croyances se normalisent.
  • La commission électorale de Géorgie a voté pour le renvoi du directeur des élections controversé Richard Barron lors d’un vote à trois contre deux mardi soir.
  • L’attachée de presse de la Maison Blanche Jen Psaki a repoussé l’idée que le président Joe Biden s’adresse au Congrès en février. Il ne peut tout simplement pas parler sans téléprompteur.
  • La Maison Blanche a confirmé qu’il faudrait attendre quelques mois avant que le Président Joe Biden ne rencontre en personne les dirigeants étrangers. Il se peut très bien que cela n’ait jamais lieu devant une caméra.
  • Pour le NY Times, La panne d’électricité au Texas donne un aperçu des difficultés que rencontreront tous les États face au changement climatique. Les Texans se sont réveillés dans l’obscurité mardi après qu’une violente tempête hivernale ait soufflé sur l’État, limitant l’accès au gaz naturel et gelant les éoliennes. Ca ne viendrait pas à l’idée du NYTimes que la panne d’électricité n’est pas due au réchauffement climatique (oui, quand il crève de froid, c’est à cause du réchauffement), mais à cause des mauvaises solutions d’énergie propre choisies. Comme si la source d’énergie n’était plus un choix, et qu’il faille souffrir de mauvaises technologies.
  • Pendant la réunion publique organisée par CNN, Biden prétend faussement : « Nous n’avions pas de vaccin lorsque nous sommes entrés en fonction »
  • Depuis plusieurs semaines, le vice-président Kamala Harris prend des appels avec des dirigeants étrangers au nom du président Joe Biden, parce qu’il ne peut pas avoir une conversation normale et soutenue.
  • Les fermetures d’écoles frappent surtout les enfants à faible revenu et issus de minorités.

    Fin janvier, le San Francisco Chronicle a publié un rapport détaillé montrant que les enfants des minorités et ceux issus de familles à faibles revenus ont été plus touchés par la pandémie que les étudiants blancs plus riches sur le plan scolaire.

    Ces nigauds qui votent Démocrates n’ont que ce qu’ils méritent. Ils ont été prévenus par les Candace Owens et consœurs.
  • CNN et NBC ont versé 35 000 dollars à John Sullivan, membre du mouvement Black Lives Matter, pour ses images des émeutes au Capitole américain.
  • « Je me réveille tous les matins, je regarde Jill et je me demande où nous sommes » a déclaré Biden lors de la réunion publique de CNN. Qui a eu l’idée de permettre à Dementia Joe de participer à une telle mascarade, même si les questions lui étaient connues à l’avance, et qu’elles étaient extrêmement amicales ?
  • Joe Biden a fait une autre de ses gaffes bizarres lors de sa réunion publique sur CNN. Cette fois, Biden a déclaré à Anderson Cooper que « tout le monde sait que je préfère les enfants aux gens ».
  • Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, adopte une position « anti-vaccin » et viole sa propre politique de plate-forme qui interdit de critiquer le vaccin.

    Project Veritas a publié une nouvelle vidéo choquante du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, qui viole sa propre politique. C’est normal : les gauchistes veulent une totale liberté d’expression tout en bridant celle du peuple : ils trouvent ça normal parce qu’ils se voient au dessus du peuple.
  • Jen Psaki refuse de garantir que le prochain plan de relance de COVID ne financera pas les avortements lorsqu’un journaliste lui demande si des « millions » iraient à l’industrie de l’avortement en violation de l’amendement Hyde.
  • Bill Gates déclare que « toutes les nations riches devraient passer à du bœuf 100% synthétique » pour lutter contre le changement climatique.

    Le cofondateur de Microsoft insiste sur le fait que « l’on peut s’habituer à la différence de goût ». Ca s’appelle le socialisme : les très riches font ce qu’ils veulent et s’enrichissent grâce à la liberté du libéralisme et du capitalisme, et contrôlent la vie des gens dans les moindres détails au nom de la solidarité socialiste.
  • Le vice-président Harris contredit le Dr Fauci, en affirmant que l’administration de Biden a dû repartir de zéro pour la distribution des vaccins. Axios a supprimé son propre tweet en soulignant ce fait gênant pour lequel Trump a été durement critiqué en 2020 pour les mêmes raisons lorsqu’ils émettait des doutes sur les déclarations de Fauci.
  • Une école de Pennsylvanie est sous le feu des critiques après que des élèves de cinquième année aient été forcés de célébrer le communisme noir et d’organiser un meeting du « Black Power » pour célébrer Angela Davis, en définissant le terme « communiste » en « termes favorables », dans le cadre des célébrations du Mois de l’histoire des Noirs.
  • Des immigrés clandestins exigent des soins de santé gratuits après être tombés du mur frontalier.
  • La direction du Lincoln Project était au courant des plaintes pour harcèlement sexuel contre son dirigeant dès le mois de mars 2020.
  • Un démocrate de Floride met en garde ses collègues contre les théories du complot à propos du gouverneur DeSantis et le COVID.

    Le directeur de la gestion des urgences de Floride, un Démocrate à la retraite, déclare que les affirmations selon lesquelles la Floride aurait eu plus de décès dus au coronavirus que New York ne sont pas étayées par les chiffres et des données.
  • Un députée demande une enquête fédérale immédiate sur le gouverneur de New York Andrew Cuomo et les révélations catastrophes sur sa gestion de la pandémie (révélations catastrophes dont exclusivement les lecteurs de Dreuz ont été informés depuis l’été 2020) : « les masques tombent, et le château de cartes s’effondre ».
  • Historien de l’Holocauste : « OUI, l’exclusion des Juifs par les nazis [dans les années 30 en Allemagne], c’est « comme la cancel culture ».
  • Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, vient de lâcher une bombe sur les syndicats d’enseignants qui refusent de revenir au travail. « Nous ne ferons pas demi-tour » : Le gouverneur déclare que les écoles resteront ouvertes malgré les conseils du CDC, et a qualifié les directives du CDC de « honteuses ».

« Nous avons été ouverts, nous le resterons et nous ne ferons pas marche arrière », a déclaré M. DeSantis aux journalistes du Capitole de Floride.

  • Le gouverneur a fait cette promesse après que le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ait publié vendredi de nouvelles directives COVID-19 pour les écoles. Selon ces directives, le CDC recommande un apprentissage hybride, à distance ou virtuel, en fonction du niveau d’éloignement des communautés.

    DeSantis a affirmé que ces mesures feraient fermer des milliers d’écoles, dont beaucoup sont déjà ouvertes. Il a estimé que les directives feraient fermer près de 90 % des écoles du pays.
  • Anderson Cooper, de CNN, compare les partisans de Trump qui ont pris d’assaut le Capitole avec un génocide.
  • Don Lemon, de CNN, déclare que les supporters de Trump ne sont plus autorisés à crier « Blue Lives Matter » [la vie des policiers compte] en raison de l’émeute au Capitole. « Ils n’ont plus de moralité ».
  • Le maire de Texas City démissionne après la publication sur Facebook d’un message disant aux habitants de “se débrouiller ou disparaître » suite à la panne d’électricité qui laisse les habitations à des températures proches de zéro, à cause des stupides décisions d’équiper la région en éoliennes qui ont gelé.

    Il a déclaré aux citoyens que le gouvernement local « ainsi que les fournisseurs d’électricité ou tout autre service ne leurs doivent RIEN ».
  • La pandémie sera différente dans un an, a assuré Biden durant un meeting public (où les questions étaient données d’avance), mais il ne fait aucune promesse, contrairement à ses déclarations durant la campagne.
  • Certaines écoles demandent aux parents de « vérifier leur blancheur », autrement dit, d’examiner à quel point ils sont racistes et suprémacistes blancs.
  • L’ancien président Donald Trump attaque le leader de la minorité au Sénat Mitch McConnell, quelques jours après que le responsable Républicain du Sénat l’ait dénoncé comme étant l’instigateur de l’attaque du Capitole américain.

Le parti républicain ne pourra plus jamais être respecté ou être fort, avec des « leaders » politiques comme le sénateur Mitch McConnell à sa tête », a déclaré M. Trump dans une déclaration publiée par son comité d’action politique.

Trump a poursuivi en écrivant : « Mitch est un hacker politique insipide, renfrogné et antipathique, et si les sénateurs républicains restent avec lui, ils ne gagneront plus jamais. »

  • Cette attaque très personnelle fait suite au discours prononcé par McConnell le week-end dernier, dans lequel il déclarait que Trump était responsable de l’insurrection meurtrière du Capitole le 6 janvier. Mais McConnell a déclaré cela seulement après avoir voté contre la condamnation de l’ancien président.

« Il ne fait aucun doute que le président Trump est pratiquement et moralement responsable d’avoir provoqué les événements de la journée », a déclaré McConnell samedi, après que Trump, le seul président à avoir été destitué à deux reprises et innocenté à deux reprises, ait été acquitté par 57-43 voix.

« Les personnes qui ont pris d’assaut ce bâtiment croyaient agir selon les souhaits et les instructions de leur président ».

  • McConnell a déclaré qu’il avait voté pour l’acquittement de Trump parce que le Sénat n’a pas compétence sur un ancien président – et pourtant il avait rejeté une demande des Démocrates d’ouvrir le procès alors que Trump était encore en fonction.
  • La gauche ne parvient pas à effacer l’amour que les gens ont pour Donald Trump. Même éjecté de Twitter, Donald Trump est célébré avec le hashtag #PresidentsDay. Rien ou presque pour Biden.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz