Publié par Team 100 jours le 13 mars 2021

Mardi 2 février 2021

  • 18h01 : Témoignage insolite sur la signature de Joe Biden :

« Je suis pharmacien dans le Missouri. Une partie de mon travail de pharmacien consiste à surveiller les fausses signatures de médecins et je suis presque sûr que celles de Joe sont contrefaites. Je pense qu’il est gêné par sa signature tremblante et qu’il fait signer sa femme à sa place. »

Voici la signature de Joe Biden l’année dernière et plus tôt :

Et voici les signatures de Joe Biden de la semaine dernière :

  • 17h49 : Chaos à la Maison Blanche : les responsables de l’administration Biden se demandent s’il faut qualifier de « coup d’Etat » la prise de pouvoir militaire au Myanmar, craignant « d’irriter la Chine et de devoir retirer l’aide étrangère ».

    Le communiqué du Département d’État de Biden sur la Birmanie est faible et moi. Tout le monde sait que c’est un coup d’État. Il n’y a même pas eu de conférence de presse. Tony Blinken a-t-il le trac ? La Maison Blanche est terrifiée par le Parti communiste chinois. Jour triste pour la puissante Amérique, mais jour heureux pour les anti-Américains primaires et les médias : ils détestent l’Amérique gagnante.
  • 17h44 : Le Daily Beast révèle que la Maison Blanche de Biden demande aux médias qu’ils soumettent leurs questions à l’attachée de presse à l’avance, avant la conférence de presse. Imaginez la révolution si Kayleigh McEnany avait fait ça. C’est à ce genre de silence média que l’on peut comprendre pourquoi la présidence Trump paraissait chaotique : les journalistes montaient des scandales quotidiennement. Et là, tout le monde pensera que c’est une présidence apaisée, puisque personne ne sera au courant des abus de Biden.
  • 17h42 : L’archevêque Joseph Naumann de Kansas City a qualifié les actions pro-avortement du président Joe Biden de « triste jour pour la nation » et pour les catholiques. Naumann est le président de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis. Biden est catholique. Il a été anti-avortement toute sa vie – jusqu’à renoncer pour pouvoir être élu.
  • 17h38 : Les avocats de Trump déposent leurs dossiers de pré-mise en accusation auprès du Sénat.

    L’ancien président Donald Trump a jusqu’à mardi soir pour répondre à la mise en accusation par la Chambre des représentants des États-Unis qui l’accuse d’avoir incité à l’insurrection dans un discours provocateur (la transcription du discours l’innocente totalement, mais les Démocrates et 5 sénateur ont déjà déclaré qu’ils allaient voter l’impeachment même si les preuves qui innocentent Trump sont écrasantes, et ils appellent cela la justice)
  • 17h36 : Le NYT s’excuse pour un journaliste accusé d’avoir utilisé le mot « nègre » et d’autres « insultes raciales », mais personne ne demande son interdiction pour incitation à la haine.
  • 17h29 : Le frère de Joe Biden, Frank Biden, est lié à une firme impliquée dans le lobbying auprès de l’administration Obama et du Congrès en 2016
  • 17h27 : Google qui nous fait la morale et nous censure si nous ne sommes pas corrects, va dépenser 3,8 millions de dollars, dont 2,6 millions d’arriérés de salaire, pour avoir sous-payé les femmes et évité injustement d’embaucher des femmes et des Asiatiques.
  • 07h40 : McConnell appelle la représentante du GOP Marjorie Taylor Greene, un « cancer pour le parti républicain ». McConnell a toujours été un anti-Trump réaliste qui s’est couché quand Trump était fortement soutenu, et il tente maintenant de le détruire.
  • 07h37 : Les écoles publiques de DC vont utiliser un programme d’enseignement communiste sur les vies noires qui donne la priorité à la « perturbation de la famille nucléaire ».

    Les écoles publiques de DC ont annoncé qu’elles utiliseront un programme d’études basé sur la race, envoyé par l’organisation marxiste Black Lives Matter, pour enseigner aux élèves pendant le Mois de l’histoire des Noirs. Un email envoyé aux parents qualifie les enfants d' »enfants communs » – conformément à l’idéologie communiste.
  • 07h32 : média silencieux : Des terroristes antifa armés de hachettes ont pris le contrôle de l’hôtel Red Lion à Olympia, dans l’Etat de Washington – Ils occupent 17 chambres et demandent un refuge pour les sans-abri.
  • 07h27 : Biden demande à la Cour suprême d’annuler les arguments concernant le mur frontalier et les demandes d’asile car il veut ouvrir grand les frontières et encourager l’immigration illégale.

    L’administration Biden a demandé à la Cour suprême d’annuler les arguments à venir dans les affaires contestant le mur frontalier de l’ancien président Trump et la politique exigeant que les demandeurs d’asile restent au Mexique.

    Cette demande fait suite aux efforts déployés dès le premier jour par la nouvelle administration pour inverser la tendance dans chacun de ces cas, rendant potentiellement sans objet les audiences du 22 février et du 1er mars.

    « Le président a demandé à l’exécutif d’évaluer la légalité des méthodes de financement et de passation de contrats utilisées pour construire le mur », a écrit l’administration au tribunal.

    « Il serait donc approprié que le tribunal suspende les procédures dans cette affaire pour permettre l’achèvement du processus que le président a ordonné », a-t-il ajouté.

    L’affaire du mur frontalier, portée par le Sierra Club et d’autres, conteste les 2,5 milliards de dollars de dépenses du ministère de la Défense qui ont été détournés pour achever la construction – le même financement que Biden examine actuellement.

    Le ministère de la sécurité intérieure a par ailleurs suspendu une politique de Trump qui exigeait que les migrants, quelle que soit leur nationalité, attendent au Mexique pendant que leur demande d’asile était examinée aux États-Unis, et ce afin d’éviter qu’ils ne disparaissent aux Etats-Unis et qu’on ne les retrouve jamais.
  • 06h13 : Selon Adam Carolla, la cancel culture a envahi la comédie. Les humoristes et les émissions de télévision ont peur d’attaquer les Démocrates de haut rang comme le président Joe Biden ou le gouverneur de New York Andrew Cuomo par crainte d’être « annulés ».
  • 06h05 : La Russie a refusé de libérer le critique du Kremlin Alexei Navalny à la demande du président Joe Biden, a rapporté Reuters. C’est à cela qu’on mesure les présidents médiocres : ils font des demandes sans mettre au préalable en place aucun moyen de pression, et sont voués à échouer sauf aux yeux de ceux qui acceptent que ce qu’ils veulent croire et vont penser que Biden s’est opposé à Putin.
  • 05h58 : La sous-directrice de Blinken a appelé les policiers le « Blue Klux Klan ». Il s’agit d’une fonctionnaire du département d’État de Biden ! Ceux qui s’obstinent à voir Biden comme un modéré auraient du mal à expliquer ces extrémistes de gauche qui l’entourent.
  • 05h44 : Black Lives Matter (nommé pour un prix Nobel de la Paix) et Antifa (qui n’est pas un groupe terroriste mais « une idée » selon Biden) démolissent en ce moment les barricades autour du poste de police de Rochester :
https://twitter.com/amuse/status/1356391088966279169?s=20
https://twitter.com/amuse/status/1356383900122144770?s=20
  • 05h40 : Purge stalinienne : Les Démocrates forcent les républicains à entrer dans la clandestinité. De peur de perdre leur emploi ou de voir leur nom publié sur les listes noires de Trump et être harcelé, eux et leurs familles, jusqu’à leur domicile et leurs enfants attaqués dans les écoles, des milliers de Républicains dans les États qui publient leur affiliation à un parti suppriment leur affiliation au GOP.
  • 05h33 : C’est pas Dreuz qui l’écrit, c’est Bloomberg (qui est anti-Trump) :

    « L’équipe de Biden continue de dire que Trump ne leur a laissé littéralement aucun plan sur Covid – mais ils ont hérité d’un programme de vaccination qui atteint déjà leurs objectifs à eux, ont conservé certaines des mêmes personnes de l’équipe Trump, et parmi les choses qu’ils s’engagent à faire, beaucoup sont identiques à ce que Trump faisait. »
  • 05h25 : Trump est totalement présent malgré la désinformation médiatique qui veut faire croire qu’il a été lâché par son parti. Le GOP de Caroline du Sud vient de censurer à l’unanimité le représentant Tom Rice pour se vote de destitution de Trump.
  • 05h22 : La nouvelle porte-parole du Département d’Etat de Biden, Jalina Porter, affirme donc que les policiers sont la plus grande menace pour l’Amérique… plus que l’Etat islamique. Ca promet.
  • 05h17 : La fin de la construction du pipeline Keystone XL a été annulée par Biden. Warren Buffet est le propriétaire du chemin de fer qui transporte maintenant ce pétrole. Warren Buffet a fait don de 58 millions à la campagne de Biden. Warren Buffet perdrait des milliards de dollars en frais de transport si le pipeline est achevé. Voici comment la politique du. capitalisme de connivence fonctionne avec les gros donateurs – Trump les avait tous refusés car leurs intérêts sont toujours opposés à ceux des Américains.
  • 05h08 : L’augmentation de salaire de 4 dollars de l’heure imposée par la ville de Long Beach, en Californie, entraîne la fermeture de 25 % des supermarchés, et met des centaines de citoyens de la ville au chômage. Imaginez ce que le salaire minimum à 15 dollars va faire au pays : cela va contribuer à créer le socialisme : plus de chômeurs, plus de pauvreté, plus de besoin d’aides de l’Etat, donc plus de dépenses de l’Etat donc plus d’impôts donc plus de difficultés des entreprises, donc moins de création de richesse : le cercle vicieux socialiste qui crée partout l’échec de ce système.
  • 05h02 : La Maison Blanche mène une étude pour déterminer si l’ancien président Trump doit continuer à recevoir des briefings des services de renseignement maintenant qu’il a quitté ses fonctions.

    Les anciens présidents ont généralement accès à des briefings de renseignement après avoir quitté leurs fonctions. Cependant, les démocrates – et même certains anciens responsables de l’administration Trump – ont averti qu’on ne pouvait pas confier à l’ancien président des secrets de sécurité nationale, pensant qu’il pourrait révéler des informations sensibles ou chercher à en tirer profit.

    Sue Gordon, qui était directeur adjoint principal du renseignement national sous l’administration Trump, a demandé dans un récent article d’opinion que Trump soit exclu des briefings des services de renseignement, disant qu’il serait « exceptionnellement vulnérable aux mauvais acteurs mal intentionnés ».

    Le président de la commission du renseignement de la Chambre des représentants, Adam Schiff (D-Calif.) qui a régulièrement menti sous serment pour faire avancer sa haine de Trump, avait commencé à faire pression pour que Trump soit coupé de la boucle avant même qu’il ne quitte son poste le 20 janvier.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz