Publié par Team 100 jours le 13 mars 2021

Mercredi 10 mars 2021

  • Cinq personnes sont accusées de diverses affaires liées à des fraudes électorales lors des élections du 3 novembre, selon le bureau du procureur du comté de DuPage, dans l’Illinois. Le bureau du procureur d’État a déclaré que les accusations découlent d’enquêtes sur 32 cas de fraude électorale présumée, ajoutant que la plupart de ces cas ont été classés sans enquête. Toutefois, le bureau a souligné que plusieurs d’entre elles font toujours l’objet d’une enquête, selon un communiqué de presse publié mardi.
  • Opinion : L’ancienne représentante Démocrate Tulsi Gabbard a comparé ceux qui s’engagent dans la « cancel culture » aux terroristes islamistes, lors d’une interview cette semaine sur Fox News, affirmant qu’ils sont similaires en termes de volonté d’interdire les idées qui sont une menace pour eux.
  • Un membre de la Sécurité intérieure prédit qu’un million de clandestins tenteront d’entrer aux États-Unis d’ici l’été.
  • Un assistant de Joe Biden empêche les journalistes de lui poser des questions sur la crise à la frontière.

    L’assistant du président Joe Biden a hurlé sur les journalistes qui tentaient de poser des questions au président, mardi, alors que ce dernier faisait ses emplettes dans une quincaillerie locale.
  • « Toutes les vies comptent » : Le gouverneur de l’Arkansas signe une interdiction quasi totale de l’avortement qui, espèrent ses partisans, obligera la SCOTUS à revoir la décision Roe v. Wade qui impose une décision fédérale aux Etats au lieu de laisser les citoyens de chaque Etat décider de ce sujet de société essentiel.
  • Twitter poursuit le procureur général du Texas au sujet de son enquête sur l’interdiction de Trump, l’entreprise invoque ses « droits au premier amendement » et le droit de supprimer ceux de ses utilisateurs.

    Twitter poursuit le procureur général du Texas, le Républicain Ken Paxton, afin de mettre un terme à l’enquête de son État sur la décision de la société Big Tech de bannir le président Donald Trump de sa plateforme.

« Notre pays est en train d’être détruit à la frontière sud » – Trump s’en prend à Biden dans une déclaration sur la crise à la frontière.

  • Joe Biden est revenu sur la politique de Trump consistant à forcer les clandestins à rester au Mexique en attendant que leurs dossiers soient examinés, ce qui avait presque totalement tari l’immigration illégale. Mais Biden a promis l’amnistie et a permis aux enfants migrants non accompagnés d’entrer sur le territoire américain, ce qui a provoqué une flambée de l’immigration clandestine.
  • Lauren Boebert, nouvelle membre Républicaine du Congrès pour le Colorado, a fait une vidéo percutante dans laquelle elle dénonce le mur des Démocrates autour du Capitole de Washington : « Madame la Présidente, démolissez ce mur ! ».
  • L’ancienne première dame Michelle Obama sera intronisée au National Women’s Hall of Fame cette année. Pourquoi ? Ne demandez pas.
  • La commission électorale de la Chambre des représentants du New Hampshire se prononce mercredi sur le projet de loi SB43 et sur l’audit des machines à voter de Windham.
  • Les sénateurs du Wisconsin demandent au maire de Green Bay de démissionner après que le Démocrate ait reçu les clés de la salle où les votes par procuration étaient stockés et comptés avant le jour du scrutin.

    Les législateurs du Wisconsin tiendront une audience sur la révision des élections générales mercredi, suite à l’information selon laquelle un opérateur démocrate a reçu les clés de la salle de comptage des votes par procuration.
  • Kamala Harris passe un autre coup de fil à Erna Solberg, première ministre norvégienne, au nom de Joe Biden, qui n’est pas en mesure de le faire.
  • Ashley Moody, procureur général de Floride, a annoncé mardi qu’elle poursuivait l’administration Biden pour la libération d’étrangers criminels. Moody a déclaré que les politiques d’immigration « flagrantes » de l’administration Biden violent la loi fédérale et mettent les Américains en danger
  • « Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes » écrivait Bossuet. C’est exactement ce que fait la Maison-Blanche, dont la porte-parole du président, Jen Psaki, déplore « le manque d’installations pour faire face à l’augmentation du nombre d’enfants non accompagnés à la frontière », alors que cette augmentation est directement liée à la politique frontières ouvertes de Biden.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz