Publié par Magali Marc le 6 avril 2021

Avec le boycott de la Géorgie par la MLB, incité par Joe Biden, les Démocrates auront beau se rétracter, prier le dieu du tonnerre, faire la danse de la pluie, ils ne pourront pas rattraper cette gaffe majeure. Les autres gaffes telles que l’ouverture de la frontière sud aux immigrants illégaux, la suppression du pipeline Keystone, l’augmentation des impôts, la complicité évidente avec les médias de masse et les PDG des grandes corporations (qui espèrent ainsi être exemptés de taxes), tout cela leur fera perdre plus de votes qu’ils ne peuvent en gagner avec l’immigration illégale et leurs politiques gauchistes.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Thomas Lifson, paru sur le site d’American Thinker, le 5 avril.

*********************

Effet boomerang du boycott : Les brillants Démocrates réalisent que le boycott de la Géorgie leur coûtera des votes dans cet État

Les Démocrates pensaient avoir un plan infaillible afin de forcer la Géorgie à autoriser une fraude électorale généralisée en demandant à leurs amis «woke» des entreprises américaines de faire pression sur l’État pour qu’il abroge sa toute nouvelle loi sur l’intégrité du vote qui impose l’identification des électeurs et d’autres mesures de bon sens.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Deux géants du monde des affaires basés à Atlanta, Coca-Cola et Delta Airlines, ont dénoncé la nouvelle loi sur l’intégrité du vote en Géorgie, et la Major League Baseball a annoncé qu’elle déplaçait le All-Star Game hors d’Atlanta.

Oups !

Devinez qui sera touché par l’impact de la perte de cet événement majeur de la MLB, estimé à 100 millions de dollars.

Ce sont les petites gens qui travaillent dans les hôtels et les restaurants, les vendeurs qui circulent dans les rangées lors du match, et qui travaillent dans d’autres industries de services. Les politiciens démocrates locaux l’ont compris.

Vendredi dernier, Laura Ingraham de Fox News a commenté la tentative de rattrapage :

« Le retour de bâton est de plus en plus important, ce qui a forcé même le sénat gauchiste de Géorgie, Jon Ossoff, à faire une déclaration hier soir, disant : « Je m’oppose absolument et rejette toute notion de boycott de la Géorgie.» Mais il a ensuite déclaré que « les entreprises qui sont dégoûtées, comme nous le sommes par ce projet de loi de suppression des électeurs, devraient cesser tout soutien financier au parti républicain de Géorgie ». »

Stacey Abrams, qui a affirmé avoir été lésée lors de l’élection au poste de gouverneur de la Géorgie (c’était à l’époque où il était permis de remettre en question le résultat d’une élection, une activité qui est aujourd’hui considérée comme destructrice de la démocratie, maintenant que près de la moitié du pays pense que l’élection de Joe Biden à la présidence était basée sur la fraude électorale), a tenté de jouer sur les deux tableaux.

Elle a publié une vidéo le 31 mars dans laquelle elle appelle les entreprises à utiliser leur « influence totale », tout en prévenant que les boycotts nuiraient à son peuple.

Mais que signifie « influence totale », si ce n’est le boycott ?

Bonchie, un rédacteur du site Red State, l’a critiquée :

« Mme Abrams demande littéralement aux entreprises d’utiliser leur influence pour punir la Géorgie pour son projet de réforme électorale. Mais ce n’est pas vraiment ce qu’elle voulait dire, les gars. Elle voulait juste écrire des lettres pleines de colére pour dire à quel point les Républicains sont mauvais, afin d’aider son parti lors des prochaines élections.
Mais quand vous lâchez un lion dans une pièce fermée, vous ne pouvez pas ensuite prétendre que vous lui avez dit de ne manger personne. Les mensonges de Mme Abrams ont des conséquences, et ces conséquences causent maintenant des pertes d’argent pour les petites entreprises de son État. Est-ce que ses signaux de vertu et ses mensonges sur le câble en valaient la peine ? Je crois que la plupart des électeurs ne le pensent pas, et ils ne devraient pas l’oublier à l’approche de 2022.
»

Tandis que les Démocrates de Géorgie paniquent à cause du retour de bâton, Cecilia Rouse, conseillère de Joe Biden, s’est rendue à l’émission « Face the Nation » (sur la chaîne CBS), exposant son aveuglement au contexte politique, en expliquant que les travailleurs situés ailleurs en bénéficieront alors que les Géorgiens souffriront, et donc tout est pour le mieux.

Je suppose que les Géorgiens sont censés être rassurés par le fait que la classe ouvrière dans son ensemble se retrouve avec le même nombre d’emplois.

C’est le genre de raisonnement qui est la spécialité des universitaires déconnectés de la réalité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source :

https://www.americanthinker.com/blog/2021/04/boycott_boomerang_genius_dems_start_to_realize_georgia_boycott_will_cost_them_votes_in_the_peach_state.html

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

4
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz