Publié par Magali Marc le 18 avril 2021

L’entreprise Ben & Jerry’s qui commercialise des glaces et des sorbets, voit ses profits augmenter, tandis que les consommateurs américains achètent leurs produits onéreux.

Ben & Jerry’s défend maintenant une nouvelle cause : le définancement des services de police. Comme le soulignait en blague, vendredi soir, Greg Gutfeld, sur Fox News, on n’a aucune réaction de la part de la compagnie Häagen-Dazs.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Patty McMurray, paru sur le site 100 % Fed Up, relayé par The Gateway Pundit, le 16 avril.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

********************************

Ben & Jerry’s a lancé un appel sur les médias sociaux pour «définancer la police»… Qu’en est-il des fois où les magasins Ben & Jerry’s ont appelé les flics pour signaler les délits commis dans leurs magasins ?

Ben & Jerry’s ne cache pas ses opinions radicales d’extrême-gauche. En fait, la société fondée par deux multimillionnaires a adopté des opinions radicales en commercialisant ses produits hors de prix auprès d’un public majoritairement anticapitaliste.

Les parfums de Ben & Jerry’s, comme «Resist» aux noix de pécan, s’appuient sur des activistes/artistes radicaux comme Faviana Rodriguez, qui a créé l’illustration du carton de ces produits laitiers onéreux.

Le site web de Ben & Jerry’s avait dit ceci à propos de sa vision pour le parfum « Resist » aux noix de pécan :

«Nous pouvons résister pacifiquement aux politiques régressives et discriminatoires de l’Administration Trump et construire un avenir qui valorise l’inclusion, l’égalité et la justice pour les personnes de couleur, les femmes, la communauté LGBTQ, les réfugiés et les immigrants.»

Le parfum «Resist» de Ben & Jerry’s n’est plus disponible sur le site web. Apparemment, maintenant que le confus Joe Biden occupe la Maison Blanche, il n’est plus nécessaire de «résister».

Il est maintenant temps de s’asseoir et de regarder notre pays se transformer en l’utopie socialiste dont jouit le Venezuela depuis plusieurs années.

Ben & Jerry’s a clairement donné son appui, lors des primaires démocrates pour choisir un candidat à la présidence, au Sénateur socialiste, Bernie Sanders, en créant le parfum «Bernie’s Yearning». L’entreprise a qualifié Bernie de «seul candidat à la présidence à avoir proposé des solutions qui permettront réellement de résoudre les problèmes».

Ensuite, il y a eu le clin d’œil au mouvement violent Black Lives Matter avec le parfum «Empower Mint» approuvé par la NAACP (NdT: La National Association for the Advancement of Colored People).

Et quelle entreprise de crème glacée communiste respectable refuserait de dénoncer les injustices du pays le plus libre et le plus équitable du monde ? Voici le parfum «Justice Remixed» de Ben & Jerry’s, un autre produit cher pour ceux qui, en Amérique, sont trop stupides pour comprendre qu’ils vivent dans le pays le plus libre, le plus équitable et le plus juste au monde.

Ben & Jerry’s, qui continue à se réjouir de voir ses profits augmenter, alors que les Américains ignorants achètent leurs produits, promeut maintenant une nouvelle cause…

Le définancement de nos courageux policiers.

Ben & Jerry, les fondateurs de l’entreprise de glaces

Alors, qu’en est-il de l’arrestation d’Ibrahim Garelnabi, 26 ans, qui s’est introduit dans le magasin Ben & Jerry de Burlington, au Vermont ?

La police l’a arrêté le 24 juin 2020. Ben & Jerry’s a-t-il appelé le Sénateur socialiste Bernie Sanders lorsqu’ils ont découvert que leur magasin avait été cambriolé ?

M. Garelnabi a été arrêté deux mois plus tard lors d’un incident au volant. Son arrestation a donné lieu à une confrontation tendue entre les manifestants de Black Lives Matter et la police devant le département de police de Burlington. Le groupe a interrogé le chef intérimaire de la police après l’arrestation de l’homme, un noir.

L’arrestation a eu lieu sur College Street vers 18 heures. Les manifestants ont quitté le poste de police pour filmer l’arrestation alors que M. Garelnabi était menotté.

WCAX, (NdT: une station de télévision affiliée au réseau CBS), a diffusé un reportage complet sur les manifestants, mais ce média malhonnête a omis de mentionner que l’homme noir arrêté avait été surpris en train de pénétrer par effraction dans le magasin Ben & Jerry’s.

Un utilisateur de Twitter a fait remarquer que Ben & Jerry’s n’a aucun problème à appeler la police qu’ils veulent voir «définancée» lorsqu’un crime a été commis qui affecte leur entreprise.

On ne peut pas empêcher la stupidité (de certaines entreprises)… mais on peut certainement arrêter d’acheter leurs produits.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

  1. https://100percentfedup.com/ben-jerrys-makes-plea-on-social-media-to-defund-the-policewhat-about-times-ben-jerry-stores-called-cops-to-report-crimes-in-their-stores/

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

8
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz