Publié par Magali Marc le 19 avril 2021
Maxine Waters, au centre, dit aux militants de BLM d’être plus agressifs

Maxine Waters, une Représentante démocrate au Congrès, est connue pour sa corruption et ses liens d’amitié avec l’antisémite Louis Farrakhan.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Âgée de 82 ans, elle siège à la Chambre des représentants depuis 1991. Mme Waters, s’est rendue samedi soir à une manifestation contre la brutalité policière à Brooklyn Center, dans le Minnesota. Interrogée sur le procès pour meurtre de Derek Chauvin à Minneapolis, Mme Waters a déclaré aux journalistes que si l’ancien policier n’était pas reconnu coupable du meurtre de George Floyd, «nous allons devoir rester dans la rue et être plus actifs (…)».

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Monica Showalter, paru sur le site d’American Thinker, le 18 avril.

*****************

Maxine Waters débarque dans le Minnesota – avec des gardes du corps et avertit le jury de voter comme elle l’entend, sinon…

On pourrait penser que la Représentante Maxine Waters, une gauchiste radicale, se sentirait en bonne compagnie parmi les émeutiers et les pillards du Minnesota. Lors d’une visite des émeutes, il a semblé que ce n’était pas le cas.

Selon un tweet repéré par le Citizens Free Press :

«Maxine Waters porte une tenue anti-émeute et est entourée de gardes du corps lors de la « manifestation pacifique » à Brooklyn Center».

Des Gardes du corps ? Du genre «police privée» ? Étaient-ils réellement dans le privé, ou étaient-ils payés d’une manière ou d’une autre par un quelconque fisc gouvernemental ?

La police c’est bon pour moi, mais pas pour toi ? Nous pensions qu’elle n’aimait pas la police et qu’elle voulait la définancer. C’est bien le cas, mais ça ne s’applique qu’aux communautés les plus pauvres.
C’est un peu comme ses manoirs à Los Angeles, en fait, bien loin des gens du commun, les simples électeurs de son district, qui sont parmi les plus pauvres de Los Angeles. Maxine a toujours eu l’hypocrisie facile.

C’est encore pire quand on regarde le contenu de certaines de ses remarques.

Le procès de du policier de Minneapolis, Derek Chauvin, tire à sa fin, et au lieu de laisser le procès suivre son cours et de ne pas tenter d’influencer le jury pendant qu’il prend sa décision sur la base des faits, Maxine Waters dit au jury comment il devrait voter.

Cela constitue une manipulation classique du jury et soulève la possibilité que l’affaire Chauvin se conclut par un arrêt pour vice de procédure.

Au lieu de laisser les tribunaux faire leur travail, Mme Waters exige un verdict de culpabilité et jure que s’il n’y en a pas, les protestations et les émeutes continueront.

Elle est toujours d’accord pour «leur rentrer dedans», comme elle l’a annoncé précédemment.
Sa visite de la scène de l’émeute n’est rien d’autre qu’une provocation, une tentative de manipulation du jury et la fomentation de l’agitation au nom de la poursuite de griefs raciaux.

Elle est comme un hippie contestataire qui parcourt de grandes distances à la recherche d’une «révolution», tout en restant à l’abri dans une riche maison où elle peut toujours retourner quand elle a fini.

Son hypocrisie du fait qu’elle est protégée par ses propres gardes du corps, sa tentative carrément contraire à l’éthique, voire illégale, de menacer un jury, est tout simplement méprisable. Sa visite à Brooklyn Center devrait être récupérée par une publicité de campagne du GOP.

Elle est généralement entourée d’une presse en adoration, ce qui lui a permis de dénoncer les conservateurs et les républicains comme étant les émeutiers du Capitole. Mais, parmi cette foule amicale, on entendait seulement la voix d’une femme qui criait littéralement «bougez ! bougez !» pendant qu’elle bafouillait. Ses gardes du corps ne semblaient pas être si indispensables.

Elle portait un double masque, ce qui est probablement approprié pour quelqu’un de son âge avancé, mais elle n’était pas socialement distante.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

  • https://www.americanthinker.com/blog/2021/04/maxine_waters_blows_into_minnesota_with_bodyguards_warns_jury_to_vote_her_way_or_else.html

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

18
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz