Publié par Jean-Patrick Grumberg le 24 avril 2021

Des cinglés affirment que l’éducation sexuelle des LGBTQ devrait être enseignée à l’école primaire avant que les « valeurs cisnormatives » ne soient « plus profondément ancrées ».

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Les deux professeurs de l’université d’État de Montclair, dans le New Jersey estiment que « des preuves substantielles plaident pour enseigner l’éducation sexuelle dès l’école primaire, et qu’elle doit intégrer l’éducation sexuelle LGBTQ dans l’ensemble du programme scolaire pour une « approche de la sexualité saine basée sur la justice sociale ». Un pur cauchemar.

Selon un rapport (1) de Campus Reform, les chercheurs ont examiné plusieurs études (2) portant sur des classes préscolaires. Selon les chercheurs, l’une d’elles indique que « les jeunes enfants sont, en fait, tout à fait capables de comprendre et de discuter des questions liées à la diversité des genres, y compris les attentes en matière de choix du genre, la non-conformité au genre et l’oppression fondée sur le genre. »

Ils affirment que « les enfants de 4 ans ont une compréhension inclusive du mariage et une position de justice sociale sur les droits LGBTQ. »

Leur étude affirme qu’il existe « des preuves substantielles que l’éducation sexuelle est plus efficace lorsqu’elle commence tôt et avant le début de l’activité sexuelle. » Concernant les sectes, cela s’appelle le lavage de cerveau.

« Cet examen suggère que non seulement les enfants plus jeunes sont capables de discuter des questions liées à la sexualité, mais que les premières années scolaires peuvent, en fait, être le meilleur moment pour introduire des sujets liés à l’orientation sexuelle, à l’identité et à l’expression de genre, à l’égalité des sexes et à la justice sociale liée à la communauté LGBTQ, avant que les valeurs et les hypothèses hétérosexuelles et cisnormatives ne deviennent plus profondément ancrées et moins mutables », conclut l’étude.

Après avoir examiné 218 articles scientifiques, les chercheurs ont conclu qu’il existe « des preuves substantielles que l’éducation sexuelle est plus efficace lorsqu’elle commence tôt et avant le début de l’activité sexuelle ».

De même, les auteurs ont trouvé des preuves que le fait de commencer l’éducation sexuelle tôt favoriserait « un environnement plus acceptable et plus accueillant pour les jeunes des minorités sexuelles ».

Ils suggèrent également des recherches supplémentaires sur « l’extension de la pédagogie de la justice sociale dans le programme d’éducation sexuelle au-delà des sujets du genre et de l’orientation sexuelle ».

Conclusion

C’est la conclusion de cet article. Toutes les informations sont ici réunies, il n’y en a pas d’autres. Vous pouvez aller vomir.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

  1. https://campusreform.org/article?id=17248
  2. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1054139X20304560

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

10
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz