Publié par Jean-Patrick Grumberg le 28 avril 2021

Une école privée de Miami a décidé qu’elle n’emploiera plus les enseignants ayant reçu le vaccin COVID-19, car celui-ci « n’est peut-être pas sûr » (contrairement au virus) a rapporté NBC News.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Vous souvenez-vous de cette école israélienne qui avait interdit à ses enseignants non-vaccinés de venir au travail ? Vous souvenez-vous des réactions scandalisées de certains lecteurs, qui parlaient d’une « dictature sanitaire » ? Je vous mets mon billet qu’ils vont probablement rester silencieux, en prenant connaissance de cette dictature-là…

  • Dans les deux cas, la direction de l’école est maître de ses décisions – une entreprise privée n’est pas une démocratie et le patron fait ce qu’il veut dans son établissement – son droit de décider du règlement intérieur de son entreprise est total et légitime.
  • Là s’arrête la similitude. L’école israélienne a interdit la présence des enseignants non-vaccinés afin de protéger la santé des grands-parents et parents de ses élèves, celle de Miami a pris sa décision pour des raisons plutôt floues et irrationnelles, voire totalement idéologiques.
David, et sa femme Lelia Centner, au centre

Leila Centner, la directrice générale de la Centner Academy, a expliqué la nouvelle politique controversée de son école visant à empêcher les enseignants et le personnel de se faire vacciner contre le virus, qui jusqu’à preuve du contraire sauve des vies.

Centner a exposé sa décision dans une lettre aux parents, encourageant le corps enseignant et le personnel à ne pas se faire vacciner « jusqu’à ce que des recherches supplémentaires soient disponibles », en précisant que ceux qui souhaitent se faire vacciner sont priés d’attendre la fin de l’année scolaire, ou de ne pas mettre les pieds à l’école : ils seront refoulés.

« Cette décision n’a pas été facile à prendre », indique la lettre. « Nos conseillers se sont accordés à dire que, jusqu’à ce que ce sujet soit étudié de manière plus approfondie, il est dans le meilleur intérêt des enfants de les protéger des implications inconnues de la proximité pendant toute la journée d’un enseignant qui a très récemment reçu l’injection de COVID-19. »

L’école a donc décidé qu’elle n’emploierait personne ayant été vacciné « jusqu’à ce que des informations supplémentaires soient connues », alors qu’il n’existe aucune recherche démontrant un danger significatif du vaccin pour les personnes non-vaccinées ? S’il existe des cas, ils se comptent sur les doigts d’une main.

« Nous ne sommes pas sûrs à 100% que les injections de COVID-19 sont sûres et il y a trop de variables inconnues pour que nous nous sentions à l’aise à l’heure actuelle », a écrit l’école. « Jusqu’à ce que nous en sachions plus, nous devons pécher par excès de prudence lorsqu’il s’agit du bien-être de nos élèves et de l’équipe de l’école. »

Si quelqu’un comprend comment l’école aborde son excès de prudence en ignorant les 130 millions de personnes contaminées par le virus, qu’il m’explique, je suis un homme trop simple. Ma compréhension est qu’un enfant ne risque rien s’il attrape le virus, mais en rentrant chez lui, il va sans doute contaminer ses parents – et surtout ses grands-parents, qui eux sont à risque.

Dans la lettre, Centner donne cette précision :

« Des dizaines de milliers de femmes dans le monde entier ont récemment signalé des problèmes de reproduction indésirables simplement en étant à proximité de ceux qui ont reçu l’une des injections de COVID-19. Par exemple, des menstruations irrégulières, des saignements, des fausses couches, des hémorragies post-ménopausiques et une aménorrhée (perte complète des menstruations) ont été observés. »

Sauf que j’ai vérifié, et il n’existe aucune donnée, aucune étude, aucune recherche pour étayer cela. Ce sont des racontars et des ragots, des Fake News et des absurdités colportées sur les réseaux sociaux par des gens obsédés par l’envie de convaincre du danger du vaccin.

  • Une vidéo, postée le 15 avril sur Instagram en parle (1), sans apporter la moindre preuve.
  • Sur Facebook (2), des récits de femmes – certaines vaccinées, d’autres qui ont « côtoyé celles qui l’ont été » – disent avoir ressenti des symptômes.

Sauf que tous ces messages reposent sur des anecdotes et sont trompeurs : Il n’existe aucune donnée liant les vaccins à des changements dans les cycles ou la fertilité des femmes. Il n’existe aucun mécanisme par lequel une personne non vaccinée pourrait subir des effets secondaires transmis par une personne vaccinée, comme le suggèrent ces messages et la directrice de l’école.

Conclusion

La décision de Leila Centner repose sur des ouï-dire invérifiés, auxquels elle fait plus confiance que toutes les études solides, et les centaines de millions de cas vivants de personnes vaccinées, parce que Centner, comme les anti-vax, ne veut entendre que ce qu’elle veut croire.

Il est possible que les vaccins déclenchent des effets secondaires dangereux. Il est exact qu’on a très peu de recul, après 5 mois. Et que le vaccin a été développé en un temps extrêmement court – merci Donald Trump – si court qu’il a déclenché une légitime méfiance chez des millions de personnes à travers le monde. Tout ceci est exact : pas besoin d’en rajouter en inventant des trucs tirés par les cheveux juste pour se convaincre qu’on fait partie du camp des éveillés par rapport au camp des bœufs envoyés à l’abattoir !

Personne n’a le droit de dénigrer les réticences et les craintes des gens, même si les gens hostiles au vaccin contre le coronavirus dénigrent et se moquent de ceux qui se vaccinent.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

  1. https://www.instagram.com/p/CNtG01Ggsly/
  2. https://www.facebook.com/teegan.braun/posts/10158931066701071

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

47
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz