Publié par Mauricette le 26 avril 2021

Source : Valeursactuelles

Récemment suspecté par la commission de sanction de la Banque de France de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme, le site de cotisation en ligne pose question, à travers notamment certaines de ses activités sulfureuses.

Qu’ont en commun la Grande Mosquée Eyyûb-Sultan de Strasbourg, le centre culturel Aïcha de Montpellier et le groupe scolaire musulman privé Al-Andalus de Saint-Denis, en banlieue parisienne ? En plus d’être des projets musulmans contestés et accusés d’islamisme radical, ils ont tous les trois été financés en partie sur Cotiz-Up. La plate-forme en ligne, lancée en 2016, reprend le principe de ses célèbres concurrents Leetchi, GoFundMe ou encore Le Pot commun : le site de cagnottes en ligne propose des centaines d’annonces plus variées les unes que les autres. La plupart reposent sur la charité : demandes de soutien économique après un accident de la route, aides à l’intention d’une famille dépassée par les frais médicaux de ses enfants malades, etc. Problème : contrairement à ses principaux rivaux sur le marché, CotizUp a une fâcheuse tendance à mettre en avant des projets sulfureux.

Derrière l’arbre d’un don de plus de 97 000 euros en soutien aux victimes de l’attentat de Christchurch, en Nouvelle-Zélande – qui avait fait 51 victimes dans deux mosquées de la ville -se nichent des soutiens bien moins légitimes. Par exemple avec les environ 63 000 euros en soutien à l’association islamique CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France), récemment dissoute… Ce genre d’annonces se multiplie une fois passées les premières pages du site. Au cœur de la polémique, la mosquée Eyyûb-Sultan de Strasbourg de l’organisation turque islamiste Millî Görüs, censée devenir la plus grande d’Europe, a reçu plus de 21 000 euros de dons, la plupart anonymes : malgré les critiques émises à l’encontre de ce projet, notamment sur les liens de Millî Görüs avec le régime autocratique du président turc Recep Tayyip Erdogan, la cagnotte a été soutenue par le fondateur et président de CotizUp, Billal Righi, sur les réseaux sociaux, très actifs, du site.

En remontant un peu plus loin dans le temps, il est facile de retrouver des dizaines d’autres cagnottes aux sources pour le moins suspectes. Une cagnotte pour soutenir l’association Havre de Savoir fut par exemple mise en avance sur CotizUp. L’organisation, basée dans le fief d’Édouard Philippe, est très critiquée pour avoir accueilli plusieurs théologiens proches des Frères musulmans. Elle a, entre autres, diffusé un article sur la présomption d’innocence de Mohammed Merah sur ses réseaux sociaux.

Lire la suite sur Valeursactuelles

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

1
0
Merci de nous apporter votre commentairex