Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 avril 2021

Le très sérieux et très fiable Epoch Time rapporte que 55 personnes, en Amérique, sont mortes après avoir été vaccinées. Sont-elles mortes après ou à cause du vaccin ? La question demandait à être examinée de près.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Les Européens en général et les Français en particulier ne sont pas les seuls à s’affronter autour du vaccin. Et je m’aperçois que je fais partie d’une minuscule minorité qui à titre personnel, se fiche complètement du sujet, mais qui, à titre professionnel, vous doit, chers lecteurs, une information honnête et fiable. Le débat fait rage donc aux Etats-Unis, et pour recueillir des informations fiables sur les morts du vaccin, il convient d’éviter les informations publiées sur les sites internet anti-vaccin si elles ne sont pas confirmées par d’autres médias. Cela semble évident, pourtant peu de gens se donnent cette peine : ils s’arrêtent aux références qui confirment ce qu’ils veulent croire – je vous rassure, les journalistes de la grande presse font la même chose, et eux n’ont aucune excuse.

Morts après avoir été vaccinés

Kassidi Kurill

1 10 mars : Au cours d’une enquête menée par KUTV, la chaîne locale d’ABC News, sur les effets secondaires du vaccin COVID-19, la chaîne a découvert quatre décès signalés par des familles de l’Utah et leurs soignants sur les 1.08 millions de personnes vaccinées dans l’Etat. Trois des personnes avaient plus de 80 ans.

Un cas cependant a retenu l’attention des journalistes : il s’agit d’une femme de l’Utah, âgée de 39 ans, qui est morte 4 jours après avoir reçu sa deuxième dose de vaccin, le 5 février dernier. Son cas a fait beaucoup de bruit dans l’Utah. Tous les grands médias locaux s’en sont emparés, dénonçant la dangerosité du vaccin. Une autopsie a été ordonnée.

Au dire de tous, Kassidi Kurill était en bonne santé, heureuse et « avait plus d’énergie » que n’importe qui autour d’elle. Elle n’avait aucun problème de santé connu ni aucune condition préexistante.

https://wset.com/news/coronavirus/utah-woman-39-dies-4-days-after-2nd-dose-of-covid-19-vaccine-autopsy-ordered-kassidi-kurill
  • Le 18 mars, le ministère de la Santé de l’Utah et le Bureau du médecin légiste, ou OME, ont publié (2) une déclaration indiquant qu’ils avaient enquêté sur les décès de personnes qui avaient récemment pris le vaccin. Après avoir mené les enquêtes, les enquêteurs ont déclaré n’avoir trouvé aucun lien entre le vaccin et les décès. Bien entendu, personne n’obligera ceux qui ne veulent pas le croire à faire confiance à ce communiqué, et personne n’y peut rien.

    Al Hawley, le beau-père de Kurill, a ensuite publié un communiqué :

« Nous demandons aux membres des médias d’attendre que tous les faits soient connus avant de rapporter des informations qui pourraient entraîner une diminution indue de la confiance dans ces vaccins qui sauvent des vies ».

https://www.standard.net/news/health-care/utah-health-officials-say-covid-19-vaccine-hasnt-factored-in-any-deaths/article_c9e937b4-4c40-59d9-a0aa-69194505d2ef.html

Après enquête, les autorités de l’Utah affirment (9) n’avoir découvert aucun lien entre le vaccin et le décès de ces quatre personnes.

2 New York, le 30 janvier. Une femme de l’Etat de Virginie est décédée (3) peu de temps après avoir reçu le vaccin Pfizer. Drene Keyes, 58 ans, est tombée malade après avoir reçu le vaccin dans une clinique de la ville de Warsaw, a rapporté vendredi NBC News, citant le chef de la police de Warsaw, Joan Kent.

Conformément aux recommandations, Mme Keyes est restée à la clinique pendant 15 minutes après avoir reçu le vaccin.

Selon la chaîne de télévision WTKR (4), Drene Keyes, chanteuse et grand-mère de six enfants, après avoir reçu la première dose du vaccin, s’est retrouvée incapable de respirer et elle a commencé à vomir. C’est après cela que du liquide a rempli ses poumons et qu’elle est morte.

Mme Keyes souffrait d’obésité, de diabète et d’apnée du sommeil, mais était néanmoins qualifiée, médicalement, pour bénéficier du vaccin.

Alors qu’elle essayait de monter dans sa voiture, Mme Keyes s’est plainte à un collègue qui l’accompagnait que quelque chose n’était pas normal : « Quelque chose ne va pas. Quelque chose ne va pas. »

Selon les médecins, lorsque Mme Keyes a été emmenée d’urgence à l’hôpital Riverside Tappahannock, ils lui ont administré un EpiPen, une RCP et de l’oxygène.

La fille de Keyes a déclaré aux journalistes locaux :

« Ils ont essayé d’enlever le liquide de ses poumons. Ils ont appelé cela un ‘œdème pulmonaire éclair’, et les médecins m’ont dit que cela pouvait être causé par l’anaphylaxie. Le médecin m’a dit que souvent, lors d’une anaphylaxie, des produits chimiques sont libérés dans le corps d’une personne et peuvent provoquer ce phénomène. »

  • L’anaphylaxie est une réaction allergique grave et potentiellement mortelle qui survient rarement après une vaccination.
  • Selon le CDC, aux États-Unis, au 19 janvier dernier, 45 cas d’anaphylaxie ont été recensés à la suite de la vaccination par Pfizer, sur plusieurs millions de vaccins administrés.

Mme Keyes est décédée le 30 janvier au VCU Health Tappahannock Hospital.

  • Le 6 février, le ministère de la Santé de Virginie déclarait dans un communiqué (6) que les conclusions préliminaires de la cause du décès de la femme de Gloucester n’était pas l’anaphylaxie, qui indique une réaction allergique grave, potentiellement mortelle. Le médecin légiste de l’État enquête sur l’incident et les responsables disent que cela peut prendre plusieurs semaines.
  • Le 16 février, la chaîne WTKR s’étonnait (5) qu’aucune autopsie n’ait été effectuée sur le corps de Drene Keyes, qui est décédée une heure après avoir été vaccinée.

    Lisa Jones, sa fille, a déclaré à News 3 (5) que des tests toxicologiques ont été effectués sur sa mère, mais qu’il n’y a pas de résultats pour le moment. Elle a également dit que le bureau du médecin légiste a fait un test appelé Tryptase.

« Ses niveaux de tryptase n’ont pas indiqué une réponse allergique », a-t-elle dit.

« Je pense qu’il y a beaucoup de choses que nous ne savons pas sur la façon dont le vaccin fonctionne chez les personnes ayant des problèmes de santé sous-jacents », a-t-elle ajouté.

3 La famille d’une femme du Kansas qui est décédée de façon inattendue affirme (7) que cela est dû à une réaction au vaccin contre le coronavirus. Jeanie Marie Myer Evans avait 68 ans, elle était arrière-grand-mère. Elle est décédée à l’hôpital de Stormont-Vail. Une enquête est en cours.

La chaîne de télévision KSNT de Topeka a rapporté (8) que Mme Evans avait reçu son vaccin la veille et qu’elle avait été transportée en ambulance à l’hôpital après avoir commencé à faire une réaction.

La première ligne de la notice nécrologie de Jeanie Evans indique : « Jeanie M. Evans, 68 ans, d’Effingham, Kansas, est décédée de façon inattendue le mercredi 24 mars 2021 à l’hôpital de Stormont-Vail d’une réaction au vaccin Covid. »

Evans a reçu son vaccin la veille de sa mort à Ozawkie, au Keystone Early Learning Center. Lorsqu’elle a commencé à faire une réaction au vaccin, elle a été transportée en ambulance à l’hôpital Stormont-Vail de Topeka. Sa mort a été prononcée à l’hôpital, un jour après avoir reçu sa première injection de COVID-19.

Selon sa notice nécrologique, Mme Evans laisse derrière elle trois fils, deux filles, un frère, trois sœurs, 15 petits-enfants et deux arrière-petits-enfants.

4 Une femme de Chapel Hill qui affirme que sa mère est décédée d’une attaque 48 heures après avoir reçu le vaccin COVID-19 de Johnson &amp ; Johnson a parlé (10) à WRAL News de ses inquiétudes et des questions qu’elle se pose sur le décès de sa mère. L’État et un médecin de l’UNC mettent toutefois en garde contre le fait de tirer des conclusions pour l’instant.

Professeur d’université à l’Appalachian State University, Virginia Ellington, 63 ans, passait beaucoup de temps à s’occuper de ses deux petits-enfants, et elle comptait les jours jusqu’à ce qu’elle puisse être vaccinée contre le COVID-19.

« Elle m’a envoyé des messages pour me dire à quel point elle était impatiente de se faire vacciner », a déclaré sa fille, Ingle.

  • Ingle a déclaré que sa mère et son père ont reçu le vaccin Johnson &amp ; Johnson dans la matinée du lundi 8 mars, au Watauga Health Center de Boone.
  • Ellington a commencé à se sentir très fatiguée et a même demandé à son mari quels étaient les effets secondaires possibles du vaccin, a déclaré Ingle à WRAL News.
  • Ellington s’est rendue au travail le lendemain mais ne se sentait toujours pas bien, selon sa famille.
  • Le mercredi 10 mars, elle est restée au lit. Un peu plus tard, son mari est retourné dans la chambre pour la trouver inconsciente.
  • Selon Mme Ingle, le médecin local, qui a procédé à un examen préliminaire, a dit à la famille que sa mère était morte d’un accident vasculaire cérébral.

Le médecin légiste local, un auxiliaire médical et un enseignant qui a signé le certificat de décès, a écrit que le vaccin était l’une des « conditions importantes ayant contribué à son décès. »

Mme Ingle affirme que sa mère était en bonne santé avant son décès, mais que l’hypertension artérielle et les accidents vasculaires cérébraux sont courants dans sa famille.

« Il (le vaccin) a définitivement aggravé les choses », dit-elle. « Qu’elle ait eu un accident vasculaire cérébral dans 30 ans ou qu’elle l’ait eu maintenant, il l’a définitivement déclenché ».

Le Dr Stephan Moll, professeur de médecine, chercheur et hématologue à l’UNC Health, estime que lier le vaccin à un accident vasculaire cérébral est un jugement hâtif.

« Le vaccin est approprié pour tout le monde, indépendamment des antécédents familiaux ou personnels », a-t-il déclaré. Il pense que la mention du vaccin n’aurait pas dû figurer sur le certificat de décès.

5 Pas loin de chez moi, dans l’Orange County, un employé du secteur de la santé est décédé après avoir reçu une deuxième dose du vaccin COVID. Le dernier message de Tim Zook sur Facebook débordait d’optimisme. « Je n’ai jamais été aussi excité à l’idée de me faire vacciner », a-t-il écrit le 5 janvier, au-dessus d’une photo du pansement sur son bras et de sa carte de vaccination COVID-19.

« Je suis maintenant complètement vacciné après avoir reçu ma deuxième dose Pfizer. »

  • Zook, 60 ans, était technologue en radiologie au South Coast Global Medical Center de Santa Ana.
  • Quelques heures après avoir été vacciné, il a eu des maux d’estomac et des difficultés à respirer.
  • À 15h30, c’était tellement grave que ses collègues de travail l’ont accompagné aux urgences. « Dois-je m’inquiéter ? », a envoyé sa femme, Rochelle, par texto, lorsqu’elle a appris la nouvelle. « Non, absolument pas », a-t-il répondu. « Tu penses que c’est une conséquence directe du vaccin ? » a-t-elle écrit. « Non, non », a-t-il répondu. « Je ne suis pas sûr de quoi. Mais ne t’inquiète pas. »
  • Il y avait des soupçons de COVID et un diagnostic d’insuffisance cardiaque congestive.
  • Zook a été mis sous oxygène, puis – à peine quatre heures plus tard – sous BiPAP pour aider à pousser l’air dans les poumons. Les multiples tests COVID sont restés négatifs.
  • À 4 heures du matin, le samedi 9 janvier, Zook a subi deux codes bleus et a été sauvé de la mort. Il y a eu un troisième code bleu dans l’après-midi. « Ils ont dit que s’il passait en code bleu une quatrième fois, il aurait des lésions cérébrales et serait un légume s’il survivait », a déclaré Rochelle Zook, sa femme.
  • Plus tard dans la journée, Tim Zook est mort.

La cause de sa mort reste inconnue à ce jour, et des tests toxicologiques supplémentaires prendront des mois, a déclaré le coroner à KTTV.

Rochelle Zook a dit qu’elle ne blâme aucune compagnie pharmaceutique :

« Quand quelqu’un présente des symptômes 2 heures et demie après un vaccin, c’est une réaction. Qu’est-ce qui aurait pu se passer d’autre ? Nous aimerions que le public sache ce qui est arrivé à Tim, pour qu’il ne soit pas mort en vain. Les réactions sévères sont rares. En réalité, le COVID est beaucoup plus mortel que les réactions potentielles au vaccin.

https://www.ocregister.com/2021/01/26/health-care-worker-dies-after-second-dose-of-covid-vaccine-investigations-underway/

6 Une ancienne présentatrice de journaux télévisés de Detroit, qui travaillait pour la première chaîne de télévision appartenant à des Noirs, est décédée un jour après avoir reçu le vaccin COVID-19, selon un rapport du New York Post(11). Karen Hudson-Samuels, 68 ans, qui a également travaillé comme productrice et directrice de l’information à WGPR-TV, a été retrouvée morte à son domicile par son mari, Cliff Samuels, a rapporté CBS Detroit (12).

La cause du décès de Hudson-Samuels n’est pas encore connue.

« Nous pensons qu’il s’agit d’un simple accident vasculaire cérébral, mais que les effets secondaires normaux du vaccin ont pu le masquer », a déclaré M. Samuels à la chaîne d’information.

7 Un homme âgé s’est effondré et est décédé à Manhattan le 7 février, 25 minutes après avoir été vacciné au Javits Center, a déclaré un responsable de la santé. L’homme, âgé de 70 ans, est tombé alors qu’il quittait le bâtiment environ 25 minutes après sa vaccination, selon un communiqué du commissaire à la santé de l’État de New York, le Dr Howard Zucker.

« Les premières indications montrent que l’homme n’a pas eu de réaction allergique au vaccin », a déclaré le Dr Zucker dans son communiqué (13).

https://nypost.com/2021/02/07/elderly-man-collapses-dies-shortly-after-getting-covid-19-vaccine-at-javits-center/

Au cours de la période d’observation obligatoire de 15 minutes qui a suivi la vaccination, l’homme n’a présenté aucun effet indésirable du vaccin, a précisé M. Zucker. Les premiers intervenants ont apporté leur aide « en quelques secondes », mais l’homme est décédé plus tard dans un hôpital voisin, selon le commissaire à la santé.

8 Le CDC enquête sur le décès d’un homme du Nebraska qui est mort entre une et deux semaines après avoir reçu le vaccin COVID. L’homme, âgé d’une quarantaine d’années, présentait un certain nombre de problèmes de santé sous-jacents et résidait dans un établissement de soins de longue durée. Il avait reçu sa première dose du vaccin la première semaine de janvier et est décédé le 17 janvier.

Le Département de la santé et des services sociaux du Nebraska a été informé que le vaccin COVID figurait parmi les causes du décès de l’homme.

Le Dr Gary Anthone, médecin en chef du Nebraska, a déclaré à propos de ce décès :

« En général, les décès liés au vaccin COVID-19 peuvent être attribués à une anaphylaxie et se produisent dans un délai relativement court après l’administration du vaccin, c’est pourquoi une surveillance est effectuée. »

9 Un résident de Californie qui avait été testé positif au COVID-19 fin décembre est décédé plusieurs heures après avoir reçu une injection de vaccin, ont annoncé (15) les autorités. La personne, qui n’a pas été nommée, est décédée dans le comté de Placer, dans la grande région de Sacramento. Son décès a été annoncé par le bureau du shérif du comté de Placer dans un message publié sur Facebook, le service ajoutant que l’incident ferait l’objet d’une enquête.

« La personne a reçu un vaccin COVID-19 plusieurs heures avant son décès, le 21 janvier 2021 », a écrit l’agence. Le vaccin n’a pas été administré par le service de santé publique du comté de Placer.

On ne sait pas si la personne a reçu le vaccin Moderna ou Pfizer.

Bilan

Je n’ai pas découvert des centaines de cas de personnes qui sont mortes du vaccin, même sur les sites fortement engagés et qui militent à fond contre le vaccin. Les quelques exemples que je relate plus haut sont typiques de ce que j’ai découvert. J’ai également croisé la remarque de bon sens d’un immunologiste.

Le Dr Gregory Poland, immunologiste et directeur du groupe de recherche sur les vaccins de la Mayo Clinic, a déclaré (16) à Yahoo Life que si le vaccin COVID était mortel, les décès importants seraient immédiatement visibles.

« Si [le vaccin COVID-19] avait ne serait-ce qu’un pour cent de chance de causer la mort, nous aurions des centaines de milliers de décès – cela se remarquerait immédiatement ».

https://www.yahoo.com/lifestyle/no-evidence-covid-19-vaccines-cause-death-epidemiologists-say-225955258.html

Effets secondaires graves

Nancy Messonnier, directrice du centre national pour l’immunisation et les maladies respiratoires du CDC, a déclaré le 6 janvier (1) que les réactions allergiques graves aux vaccins COVID-19 représentaient un taux de 11,1 par million de vaccins, contre 1,3 par million de vaccins contre la grippe.

« Le taux d’anaphylaxie pour les vaccins COVID-19 peut sembler élevé par rapport aux vaccins contre la grippe, mais je tiens à vous rassurer, il s’agit toujours d’un résultat rare », a déclaré le Dr Nancy Messonnier, directrice du Centre national des maladies immunitaires et respiratoires du CDC, lors d’une conférence téléphonique.

https://www.cdc.gov/media/releases/2021/t0106-cdc-update-covid-19.html

Le CDC (centre de contrôle et de prévention des maladies) indiquait le 29 janvier (14) que les réactions indésirables graves au vaccin COVID se produisent « rarement », soit une probabilité de 10 cas sur plus de 4 millions de premières doses du médicament.

Conclusion

Des personnes sont-elles mortes à cause du vaccin ? Je l’ignore – aucune conclusion officielle ne l’atteste – mais je pense que c’est probable. Et si mon impression est juste, leur nombre se compte probablement sur les doigts d’un mille-pattes, sur près de 680 millions de personnes vaccinées (17).

Que conclure des réactions allergiques graves et des morts ? Que le coronavirus est résolument une affaire de probabilité, de risque et de réduction de risque. 238 millions de personnes ont été contaminées. 2,8 millions sont mortes du virus – même si les vrais chiffres sont probablement bien supérieurs, la Chine ayant déclaré 4,600 cas en tout (!), et l’on n’a pas de recul sur la quantité de personnes contaminées qui en garderont des séquelles.

Les morts à cause du vaccin, qu’il y en ait 10 ou 100 ou 1,000, doivent tous être recensés et publiés, cela fait partie de l’information dont vous avez besoin pour prendre votre décision, et il serait souhaitable que tout soit fait pour donner confiance au public sur la fiabilité des informations publiées.

2,8 millions d’un côté, quelques dizaines ou centaines de l’autre, cela ne veut pas dire que tout le monde est prié de penser comme on leur demande la majorité et de se faire vacciner.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

  1. https://www.cdc.gov/media/releases/2021/t0106-cdc-update-covid-19.html
  2. https://www.standard.net/news/health-care/utah-health-officials-say-covid-19-vaccine-hasnt-factored-in-any-deaths/article_c9e937b4-4c40-59d9-a0aa-69194505d2ef.html
  3. https://www.businessinsider.in/science/health/news/us-woman-dies-shortly-after-getting-covid-19-shot-vaccine-not-cause-of-death-says-officials/articleshow/80721464.cms
  4. https://www.wtkr.com/news/gloucester-resident-dies-within-hours-of-receiving-pfizer-vaccine?fbclid=IwAR3rav0tpsj8OG_ow9uVOIGbvX3PG0ZN_AXqHNIdUli7Ef-0DOZEh4IKOiA
  5. https://www.wtkr.com/news/no-autopsy-performed-after-gloucester-womans-death-minutes-after-receiving-pfizer-vaccine
  6. https://www.fox5ny.com/news/virginia-woman-dies-hours-after-receiving-pfizer-covid-19-vaccine
  7. https://www.fox5ny.com/news/family-says-woman-died-from-reaction-to-coronavirus-vaccine
  8. https://www.ksnt.com/news/obituary-for-kansas-woman-claims-she-died-from-a-reaction-to-coronavirus-vaccine/
  9. https://www.sltrib.com/news/2021/03/10/no-link-between-covid/
  10. https://www.wral.com/coronavirus/woman-raises-questions-after-mom-s-death-certificate-references-vaccine-experts-warn-about-drawing-conclusions/19594346/
  11. https://nypost.com/2021/02/18/former-news-anchor-dead-one-day-after-receiving-covid-19-vaccine/
  12. https://detroit.cbslocal.com/2021/02/16/former-detroit-tv-anchor-dies-one-day-after-taking-covid-vaccine/
  13. https://nypost.com/2021/02/07/elderly-man-collapses-dies-shortly-after-getting-covid-19-vaccine-at-javits-center/
  14. https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/70/wr/mm7004e1.htm
  15. https://www.msn.com/en-us/health/medical/californian-dies-hours-after-receiving-vaccine/ar-BB1d3cZl
  16. https://www.yahoo.com/lifestyle/no-evidence-covid-19-vaccines-cause-death-epidemiologists-say-225955258.html
  17. https://ourworldindata.org/covid-vaccinations

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

86
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz