Publié par Christian Larnet le 18 avril 2021

« Les gouvernements occidentaux devraient traiter les personnes qui insultent le prophète Mahomet de la même manière que celles qui nient l’holocauste », a déclaré ce samedi le Premier ministre pakistanais Imran Khan.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

S’exprimant après une semaine de violentes manifestations au Pakistan par un parti politique radical, indigné par le soutien du gouvernement français aux magazines publiant des caricatures de Mahomet, M. Khan a déclaré que l’insulte du prophète blessait les musulmans du monde entier.

« Nous, musulmans, avons le plus grand amour et le plus grand respect pour notre prophète », a-t-il tweeté.

« Nous ne pouvons tolérer un tel manque de respect & un tel abus ».

Le groupe Tehreek-e-Labbaik Pakistan (TLP) a été interdit jeudi après des jours de violentes manifestations au cours desquelles quatre policiers ont été tués.

  • Le parti radical a orchestré une campagne de plusieurs mois pour l’expulsion de l’ambassadeur de France, afin de protester contre la défense par le président Emmanuel Macron de la publication des caricatures.
  • L’ambassade de France à Islamabad a recommandé jeudi dernier à ses ressortissants de quitter le Pakistan, un appel qui semble être resté largement lettre morte.

« J’appelle les gouvernements occidentaux qui ont interdit tout commentaire négatif sur l’holocauste à utiliser les mêmes critères pour pénaliser ceux qui diffusent délibérément leur message de haine contre les musulmans en insultant notre prophète », a tweeté Khan.

Nier l’Holocauste est illégal dans plusieurs pays européens, dont l’Allemagne et la France, et les contrevenants peuvent être emprisonnés.

Khan a suggéré que le gouvernement n’avait pas interdit le TLP parce qu’il n’était pas d’accord avec la motivation du TLP, mais plutôt avec ses méthodes.

« Laissez-moi être clair avec les gens d’ici et d’ailleurs : Notre gouvernement n’a pris des mesures contre le TLP en vertu de notre loi antiterroriste que lorsqu’il a défié l’autorité de l’État et utilisé la violence de rue pour attaquer le public et les forces de l’ordre », a-t-il déclaré.

« Personne ne peut être au-dessus de la loi et de la Constitution ».

Le Premier ministre pakistanais n’a pas de soucis à se faire : bientôt, plus personne en France ne dira de mal ou n’insultera le prophète mahométan.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

20
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz