Publié par Guy Millière le 4 avril 2021

Se déroule en ce moment à Minneapolis, Minnesota, le procès de Derek Chauvin. Ce procès est symbolique de ce qui se passe en ce moment aux Etats-Unis.

Si Derek Chauvin est condamné à la prison à perpétuité, les hordes sauvages de Black Lives Matter et d’Antifa et la gauche américaine seront satisfaites. Il y aura peut-être quelques incendies : les hordes sauvages ont des façons sauvages d’exprimer leur joie. Mais il n’y aura pas davantage. Les médias du monde entier diront que la “justice” est passée.

Si Derek Chauvin est acquitté, et il suffirait pour cela qu’un seul juré doute jusqu’au bout, car aux Etats-Unis une décision de condamnation implique l’unanimité du jury et doit être prise “au-delà de tout doute raisonnable”, la vie des jurés sera en danger, Minneapolis sera à feu et à sang, les grandes villes américaines connaitront des émeutes majeures et destructrices, et l’administration Biden et les grands médias mettront de grandes louches d’huile sur le feu. Des manifestations auront lieu dans des grandes villes d’Europe.

De quoi Derek Chauvin est-il accusé ? D’avoir assassiné George Floyd. L’a-t-il assassiné ? Non. Il est innocent. George Floyd, je l’ai déjà écrit, et je dois le réécrire tant le mensonge à son sujet est disséminé jusqu’à en être omniprésent, est mort d’une overdose de Fentanyl, un narcotique utilisé comme antalgique, mais devenu une drogue qui, en cas d’abus, devient vite mortelle et qui est désormais interdire aux Etats-Unis, mais est fabriquée en Chine à des fins de contrebande et de trafic. George Floyd avait absorbé trois fois la dose mortelle de Fentanyl. Il présentait lors de son interpellation, je dois le réécrire aussi et le souligner, tous les symptômes que présente une personne en overdose de Fentanyl (et les symptômes incluent une asphyxie graduelle, d’où les mots “Je ne peux pas respirer”)

Qu’une vidéo tournée par une passante sur un téléphone portable ait fait le tour de la terre en quelques heures, que les vidéos tournées par les policiers grâce aux caméras qu’ils doivent porter et déclencher à chaque interpellation, et qui innocentent les policiers n’aient, elles, quasiment pas circulé, que le rapport du médecin légiste qui constate l’overdose et l’absence totale de lésions au cou de George Floyd, et montre que George Floyd n’a aucunement été étranglé ou asphyxié ait été occulté par le procureur général du Minnesota, l’islamo-gauchiste Keith Ellison, puis ignoré par les journalistes quand il a été divulgué, que la mort de George Floyd soit devenue le prétexte d’émeutes qui ont fait plus de quarante morts et des milliards de dollars de dégâts aux Etats-Unis et de manifestations dans tout le monde occidental, que George Floyd ait été présenté comme un héros exemplaire, une victime du “racisme de la police”, alors que c’était un petit truand victime de lui-même, que des policiers qui ont fait leur travail, avec patience et en respectant les règles qu’on leur a apprises ( immobiliser au sol par le genou un suspect très agité est la méthode enseignée dans toutes les écoles de police américaines) aient vu leur vie brisée, tout cela est une honte absolue.

Que des portraits de George Floyd, petit truand mort d’overdose aient fait leur apparition sur les cinq continents et le présentent comme un saint et un martyr révèle l’imposture monstrueuse de la gauche partout sur terre. La gauche le plus souvent, idolâtre les crapules et les assassins et traîne dans la fange les gens imprégnés de courage et de droiture. Les exemples sont nombreux. Ils vont de la béatification d’Ernesto Che Guevara, assassin pervers et exécuteur des basses œuvres du régime castriste à ses débuts, à la présentation du terroriste antisémite Yasser Arafat comme un “combattant de la liberté”. Ils peuvent inclure la façon dont Donald Trump a été et continue à être traité par des pisse-copies médiocres et la manière dont les mêmes pisse-copies couvrent d’éloges l’escroc sénile installé par la fraude à la Maison Blanche qui cherche présentement à ruiner les Etats-Unis (ou plus exactement, qui est le pantin de ceux qui cherchent présentement à ruiner les Etats-Unis).

Enfermés dans leurs infects mensonges et leurs viles manipulations, conscients que si Derek Chauvin est acquitté, ils risquent d’assister à des scènes de chaos qui leur plaisaient beaucoup quand il s’agissait de déstabiliser Donald Trump, mais qui leur plaisent beaucoup moins quand elles peuvent se produire sous l’escroc sénile, journalistes des grands médias américains, autorités démocrates du Minnesota, dirigeants du Parti Démocrate (qui ont osé donner à une loi restreignant les moyens financiers de toutes les polices du pays le nom de George Floyd !), font tout ce qui est en leur pouvoir pour intimider le jury et le pousser à envoyer un innocent en prison pour le reste de ses jours. Ces gens me font horreur. 

Parmi les conséquences de leurs actions, il y a non seulement l’installation de l’escroc sénile à la Maison Blanche, la tentative de ruiner les Etats-Unis, le chaos à la frontière avec le Mexique, mais aussi le saccage de toutes les valeurs morales qui ont fait du pays ce qu’il est, l’asphyxie imposée aux forces de police, le découragement des policiers de base, l’explosion de la criminalité dans tout le pays et le passage à l’acte de détraqués et de fanatiques tels ceux qui ont tué à Atlanta, à Boulder, à Orange en Californie et, hier, à Washington, DC devant le Capitole.

J’ose espérer qu’un juré aura le courage de respecter la vérité et d’innocenter Derek Chauvin. Je sais, hélas, ce que seront, le cas échéant, les résultats. La gauche américaine récoltera alors ce qu’elle a semé. Malheureusement, des dégâts immenses auront lieu. Les vrais coupables des dégâts ne les subiront pas et seront à l’abri dans des salles de rédaction et dans des palais gouvernementaux.

Ce ne sera pas dit en France, mais le dossier de l’accusation est si vide que le procureur s’appuie essentiellement sur la vidéo qui a fait le tour du monde, et sur les témoins de la scène qui ne savent rien de ce qui s’est passé. Le procureur tente d’effacer les faits sous l’ignorance et l’émotion. L’avocat de la défense a les faits, solides. La justice dans un état de droit se rend sur la base des faits. Les jurés de Minneapolis n’ont pas seulement à innocenter Derek Chauvin. Ils ont à montrer que la justice et l’état de droit existent encore aux Etats-Unis.

La ville de Minneapolis est en état de siège. Black Lives Matter et Antifa disent “no justice no peace”, et la menace est claire. Le slogan devrait être “no injustice, no peace”. Le maire d’extrême gauche de Minneapolis a versé 27 millions de dollars (argent des contribuables de la ville) d’indemnité à la famille de George Floyd, aux fins évidentes d’influencer le jury : cela fait de la mort de George Floyd l’overdose la plus lucrative de l’histoire et de l’argent versé la récompense la plus massive offerte à la famille d’un truand drogué.

La famille de George Floyd et l’agitateur noir raciste antiblanc et antisémite Al Sharpton sont venus s’agenouiller devant le tribunal juste avant le procès pour demander “justice”. A l’horreur s’ajoute en moi un immense dégoût.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

48
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz