Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 mai 2021

Le vaccin Pfizer-BioNTech contre le coronavirus est extraordinairement efficace pour protéger contre les maladies graves causées par deux variants dangereux, selon deux études publiées mercredi.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Les études, qui sont basées sur l’utilisation réelle du vaccin au Qatar et en Israël, suggèrent que le vaccin peut prévenir les pires conséquences – y compris la pneumonie grave et le décès – causées par B.1.1.7, la variante identifiée pour la première fois au Royaume-Uni, et B.1.351, la variante identifiée pour la première fois en Afrique du Sud.

Des recherches antérieures ont suggéré que la souche B.1.1.7 est plus infectieuse et plus mortelle que d’autres variantes, mais que les vaccins sont toujours efficaces contre elle. En revanche, les vaccins semblaient être moins efficaces contre la B.1.351, selon des études antérieures.

1 La première étude, publiée dans le New England Journal of Medicine, se fonde sur des informations concernant plus de 200 000 personnes extraites des bases de données nationales Covid-19 du Qatar entre le 1er février et le 31 mars.

Pendant cette période, les variantes étaient très répandues dans le pays : Le séquençage effectué entre le 23 février et le 18 mars a montré qu’environ la moitié des infections à coronavirus survenues au cours de cette période étaient dues au B.1.351 et 44,5 % au B.1.1.7.

Au cours d’analyses multiples, les chercheurs ont constaté que :

  • le vaccin était efficace de 87 à 89,5 % pour prévenir l’infection par B.1.1.7 chez les personnes qui avaient reçu leur deuxième injection depuis au moins deux semaines.
  • Il était efficace de 72,1 à 75 % pour prévenir l’infection par le virus B.1.351 chez les personnes qui avaient atteint ce délai de deux semaines.

Selon l’un des auteurs de l’étude, Laith Abu-Raddad, épidémiologiste spécialisé dans les maladies infectieuses au Weill Cornell Medicine-Qatar, même cette efficacité légèrement réduite contre l’infection par le virus B.1.351 reste une bonne nouvelle.

« Nous parlons d’un variant qui est probablement le plus méchant de tous les variants préoccupants », a-t-il déclaré. « Ce n’est pas les 95 % que nous espérions, mais les 75 % sont vraiment excellents ».

Le vaccin a été très efficace pour protéger contre les pires résultats.

  • Dans l’ensemble, il était efficace à 97,4 % pour prévenir les maladies graves, critiques ou mortelles causées par n’importe quelle forme de coronavirus,
  • et à 100 % pour prévenir les maladies graves, critiques ou mortelles causées par B.1.1.7 ou B.1.351. (Cette légère différence d’efficacité est probablement due au fait que la taille des échantillons était plus petite pour les sous-groupes de patients présentant une variante documentée, a précisé le Dr Abu-Raddad).

« C’est une très bonne nouvelle », a déclaré le Dr Annelies Wilder-Smith, chercheuse en maladies infectieuses à la London School of Hygiene and Tropical Medicine.

« A ce stade, nous pouvons dire en toute confiance que nous pouvons utiliser ce vaccin, même en présence de variantes circulantes préoccupantes. » …

Ensemble, les études suggèrent que même avec les nouvelles variantes, la vaccination reste une voie plausible pour sortir de la pandémie, ont déclaré les experts.

Les résultats suggèrent que le rythme rapide de la vaccination en Israël est à l’origine du déclin des infections dans le pays

2 La deuxième nouvelle étude, qui a été publiée dans The Lancet, a été menée par des chercheurs du ministère israélien de la santé et de Pfizer. Elle se fonde sur plus de 230 000 infections à coronavirus survenues en Israël entre le 24 janvier et le 3 avril.

  • Au cours de cette période, B.1.1.7 a représenté près de 95 % de tous les cas de coronavirus dans le pays, qui a vacciné plus de la moitié de sa population.
  • Les chercheurs ont constaté que le vaccin était efficace à plus de 95 % pour protéger contre l’infection à coronavirus, l’hospitalisation et le décès chez les personnes de 16 ans et plus entièrement vaccinées.
  • Il a donné de bons résultats chez les adultes plus âgés.
  • Chez les personnes âgées de 85 ans ou plus, le vaccin était efficace à plus de 94 % pour protéger contre l’infection, l’hospitalisation et le décès.

Les chercheurs ont constaté que l’incidence des infections à coronavirus dans cette cohorte diminuait à mesure que le pourcentage de personnes entièrement vaccinées augmentait dans chaque groupe d’âge. La baisse des taux d’infection correspondait mieux au moment de l’augmentation de la couverture vaccinale dans chaque groupe d’âge qu’au début d’un confinement national.

Les résultats suggèrent que le rythme rapide de la vaccination en Israël est à l’origine du déclin des infections dans le pays.

« Je suis vraiment heureuse de voir ces données qui montrent que dans le monde réel, ces vaccins ont un impact si étonnant sur la réduction des infections et des maladies », a déclaré Akiko Iwasaki, immunologiste à l’université de Yale.

Les deux études ont également indiqué que deux doses du vaccin offraient une protection nettement supérieure à celle d’une seule dose.

Dans l’étude israélienne, par exemple, une dose du vaccin était efficace à 77 % contre la mort, tandis que deux doses étaient efficaces à 96,7 %.

« Cela souligne absolument la nécessité de la deuxième dose », a déclaré le Dr Kathleen Neuzil, qui dirige le Center for Vaccine Development and Global Health de la faculté de médecine de l’université du Maryland.

L’ensemble de ces études suggère que, même avec les nouvelles variantes, la vaccination reste une voie plausible pour sortir de la pandémie, selon les experts.

« Si nous parvenons à distribuer des vaccins dans le monde et à améliorer la couverture vaccinale, a déclaré le Dr Neuzil, je pense que nous pourrons maîtriser la situation et l’émergence de nouvelles variantes. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

45
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz