Publié par Magali Marc le 7 mai 2021

Comprenant qu’elle est sur le point d’être évincée du leadership du Parti Républicain, la Représentante Liz Cheney a décidé de se défendre en publiant un texte dans la tribune libre du Washington Post mercredi après-midi. Dans ce texte elle accuse Kevin McCarthy d’avoir une vision faussée de la politique du caucus républicain. À part les leaders du Parti Démocrate, le seul appui dont elle dispose à présent, est celui du Sénateur Mitt Romney qui a fait son éloge dans un Tweet lorsqu’elle a voté en faveur de l’Impeachment du Président Trump, lequel avait obtenu environ 70 % des votes des électeurs du Wyoming (l’État de Mme Cheney) en 2020 !

Pour les lecteurs de Dreuz j’ai traduit l’article de Nick Arama, paru sur le site de RedState, le 5 mai.

****************************

Le discours de Liz Cheney aux Républicains montre à quel point elle est dans l’erreur

Après avoir été vertement critiquée par les leaders du Parti Républicain, en passant par le leader de la minorité à la Chambre des Représentants Kevin McCarthy, jusqu’à Donald Trump, la Représentante Liz Cheney a essayé mercredi de convaincre les Républicains qu’elle devrait conserver son rôle de leader du Parti Républicain en tant que présidente de la conférence de la Chambre des Représentants et qu’elle pense que les positions qu’elle a prises sont les bonnes.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Mais ce qu’elle a fait pour soi-disant tendre la main aux Républicains montre à quel point elle se trompe.

Est-elle allée sur Fox pour essayer de convaincre les républicains de la base ? A-t-elle écrit un article pour eux ? Non.

Elle a choisi de publier une lettre dans le Washington Post, le refuge des gauchistes.

Est-elle est vraiment si paumée que ça ? Ça en dit long sur sa façon de voir les choses.

Ou est-ce que sa démarche n’aurait pas pour but de plaire aux Républicains mais, tout comme le Sénateur anti-Trump de l’Utah, Mitt Romney, elle tente de faire bonne figure pour s’attirer la sympathie des Démocrates ?

Maintenant, Mme Cheney prétend être une conservatrice. Mais n’importe quel conservateur se rendrait compte que nous menons actuellement une bataille existentielle pour l’âme de notre pays contre les Démocrates qui, eux, sont prêts à tout pour prendre le contrôle de tous les aspects du gouvernement.

S’ils y parviennent, nous verrons beaucoup de nos libertés disparaître. Tous les républicains doivent être sur la même longueur d’onde et prêts à s’opposer à cela, en particulier les dirigeants.

Mais Mme Cheney est coincée dans un cercle vicieux. Sa priorité consiste à attaquer le Président Donald Trump, ce qu’elle fait tout au long de son article dans le WaPo.

En faisant cela elle donne des munitions aux Démocrates. Mais elle ne semble pas s’en rendre compte. Elle a essentiellement traité ses collègues républicains de menteurs parce qu’ils sont en désaccord avec elle, et pourtant elle pense qu’elle devrait demeurer à la tête du parti. C’est beaucoup de culot.

Si vous vous souciez des Républicains, vous ne publiez pas un article dans un quotidien ennemi, comme le Washington Post.

C’est un journal dans lequel une multitude d’attaques ont été lancées contre les Républicains, y compris une attaque très récente contre le sénateur Tim Scott. Quand vous leur donnez de la crédibilité, vous fermez les yeux sur cela.
Qui a lu et aimé son article ? Un indice : ce ne sont pas les Républicains, mais plutôt les médias, les gauchistes et les Never Trumpers. Quand le WAPO appuie Mme Cheney, c’est un signe que vous devriez être du côté opposé.

Les Républicains se préparent à la remplacer, dès la semaine prochaine, par la Représentante d’un district de New York, Mme Elise Stefanik.

Mme Cheney a raison : Les Républicains sont à un tournant. Le moment où soit vous comprenez le danger que représentent les Démocrates, soit vous ne le comprenez pas. Et si vous ne le comprenez pas, vous ne devriez pas être à la tête du pays.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources :

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

2
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz