Publié par Christian Larnet le 8 mai 2021
Des partisans du Parti islamique malaisien agitent des drapeaux du parti

Dans une tentative manifeste de monter les musulmans malaisiens contre la minorité chrétienne du pays, un livre controversé qualifie les chrétiens d’ « ennemis de l’islam » qui nourrissent de mauvaises intentions et répandent des mensonges.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Le document subversif met en garde contre une grande conspiration chrétienne qui cherche à saper la nature musulmane dominante de la société malaisienne et porte l’imprimatur d’une entité religieuse non moins importante que le Conseil religieux islamique de Selangor, une organisation musulmane de premier plan.

Publié pour la première fois en 2014, le livre relié intitulé Pendedahan Agenda Kristian (Exposing the Christian Agenda) est désormais disponible en ligne au format numérique et serait largement partagé par les musulmans malaisiens.

Les chrétiens de Malaisie, qui représentent environ 9 % des 32 millions de citoyens du pays, sont de plus en plus harcelés par les islamistes purs et durs.

Le livre dépeint les chrétiens comme des êtres vénaux, citant plusieurs versets anti-chrétiens du Coran pour étayer cette affirmation par des textes sacrés. Il met particulièrement en garde les croyants musulmans contre l’amitié avec les chrétiens, qui sont déclarés dans le texte comme étant « les ennemis de l’Islam qui ont toujours des intentions malveillantes et sont porteurs de mensonges ».

Les auteurs anonymes du livre écrivent :

« Les chrétiens feront de leur mieux pour créer du ressentiment parmi les musulmans. Les musulmans doivent être sévères et prudents à l’égard des chrétiens, et nous ne devons pas les suivre ou les considérer comme nos protecteurs, nos dirigeants ou nos gardiens. Si nous sommes inconscients ou si nous doutons de la vérité sur l’Islam, il sera alors plus facile d’être influencé par les mensonges des chrétiens. »

Les évangélistes chrétiens font l’objet d’un opprobre particulier et sont dépeints comme les fantassins d’une conspiration chrétienne secrète. Dans l’avant-propos du livre, Mohamad Adzib Mohd Isa, ancien président du Conseil religieux islamique de Selangor, insiste sur le fait que les évangélistes chrétiens de Malaisie ne font rien de bon, puisqu’ils tentent d’affaiblir l’emprise de l’islam sur le pays.

Sur ce même thème, le texte avertit les musulmans que, sous prétexte d’être amicaux, les chrétiens tenteront d’égarer les musulmans fidèles en les incitant à se convertir au christianisme.

« Cet agenda chrétien est un mouvement organisé et très rusé qui opère souvent sous le radar », déclare le Conseil religieux islamique de Selangor dans le livre.

« Leur dernière stratégie est censée être amicale avec les musulmans et en même temps les convaincre de la nécessité d’accepter les enseignements chrétiens. »

Ces préoccupations paranoïaques concernant les objectifs putatifs des chrétiens de convertir les musulmans malais au christianisme ne sont guère nouvelles. Des craintes similaires ont été exprimées par d’autres pieux islamistes au fil des ans.

  • Il y a quelques années, par exemple, Abdul Hadi Awang, président du Parti islamique malaisien, a écrit une tribune controversée dans le média officiel de son parti, dans laquelle il accusait les missionnaires chrétiens de s’en prendre aux Malaisiens pauvres et sans instruction pour les convertir au christianisme.

« Ils [les missionnaires chrétiens] ont propagé leur religion non pas en utilisant la connaissance et des arguments raisonnés, mais en appâtant leurs cibles avec de l’argent et d’autres formes d’aide. C’est une transgression au nom de la religion. C’est un danger qui doit être combattu », a écrit Hadi.

Ironiquement, alors même que les islamistes accusent les chrétiens de fomenter la discorde religieuse, ce sont ces mêmes islamistes qui cherchent à faire de la Malaisie un État islamiste à part entière où les libertés des minorités religieuses telles que les chrétiens, seront encore plus restreintes.

Bien que la constitution malaisienne garantisse le droit des chrétiens et des autres non-musulmans à pratiquer leur foi librement et sans être inquiétés, la liberté religieuse en Malaisie est « garantie sur le papier mais entravée dans la pratique », selon Eugene Yapp, un expert malaisien et directeur du Religious Freedom & Liberty Partnership et membre de l’Institut Saint-Charles, une agence chrétienne de défense des droits de l’homme en Malaisie.

« En raison de la montée d’une idéologie religieuse plus extrême mettant l’accent sur la souveraineté de l’islam sur les autres religions, il existe des segments puissants au sein de la communauté musulmane malaise qui affirment que la Malaisie est un État islamique », explique M. Yapp.

Et dans une société islamiste plus militante, les chrétiens et les membres d’autres minorités religieuses se retrouveront encore plus en marge du paysage religieux de la Malaisie, préviennent des experts comme Yapp.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

10
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz