Publié par Dreuz Info le 10 mai 2021
Terroristes palestiniens voulant en découdre avec la police israélienne.

Alors que les émeutes s’aggravent de jour en jour à Jérusalem, et que les chancelleries du monde occidental tentent une fois de plus de se mêler de ce qui ne les regarde pas en prenant parti pour les « Palestiniens », la chaine de télévision RT France a diffusé un petit débat opposant Michel Raimbaud, diplomate, ancien ambassadeur et essayiste, et Pierre Rehov, reporter, réalisateur et écrivain.

Tandis que Pierre Rehov tentait de présenter des faits vérifiables, son « excellence » Michel Raimbaud s’est complu dans la propagation des fantasmes et mensonges habituels macérés au Quai d’Orsay depuis des décennies, et renforcés par la « politique arabe de la France » telle que l’avait promulguée le Général de Gaulle.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Il faut tout d’abord savoir qui est Michel Raimbaud et d’où il vient. Voici, en quelques lignes, son parcours, tel que décrit par Wikipedia.

Michel Raimbaud est titulaire d’un certificat d’études supérieures (CES) en sciences ainsi que d’une licence d’enseignement en anglais.

Il est en poste dans l’Éducation nationale en 1961 et séjourne un an au Brésil de 1967 à 1968. En 1971, il intègre le ministère des Affaires étrangères puis est admis au concours de recrutement des secrétaires des Affaires étrangères en 1975. Il est secrétaire à Djeddah (Arabie saoudite), de 1976 à 1978 puis à Aden (Yemen) de 1978 à 1979 avant d’être en poste à l’administration centrale, aux affaires africaines et malgaches de 1979 à 1985. Il est ensuite nommé deuxième conseiller au Caire puis à Brasilia de 1988 à 1991 avant de devenir ambassadeur de France en Mauritanie de 1991 à 1994 et enfin ambassadeur au Soudan pendant plus de cinq ans.

De juin 2000 à février 2003, il est directeur de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA)1, puis en poste dans l’administration centrale au Quai d’Orsay, avant de devenir ambassadeur de France au Zimbabwe en 20042 et de prendre sa retraite en 20063. Il devient alors conférencier et enseigne également au Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques (CEDS).

Comme vous pouvez le lire ci-dessus, et comme Pierre Rehov fait bien de le rappeler durant le débat, Mr Raimbaud a passé l’essentiel de sa carrière dans des pays musulmans, avant de devenir directeur de l’OFPRA, un organisme participant largement au grand remplacement dénoncé par l’historienne Bat’ Yeor dans sa thèse « Eurabia ».

Ce diplomate, forgé à l’antisémitisme endémique du Quai D’Orsay, et moulé par ses décennies passées dans les pays arabo-musulmans, s’est donc permis d’intervenir, mensonge après mensonge, sur la situation dans la capitale d’Israël, Jérusalem, et en Judée Samarie. Il est évident qu’avec des individus tels que celui-ci, la diplomatie ne parviendra jamais rien à résoudre au Moyen Orient… si ce n’est à la disparition d’Israël au profit d’une nième dictature musulmane. Sans doute son voeu le plus cher.

Mais nous vous laissons découvrir ce court débat en vous recommandant de le visionner jusqu’au bout et de lire les commentaires ahurissants de haine qui l’accompagnent.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

16
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz