Publié par Jean-Patrick Grumberg le 11 mai 2021
 photo credit: Amos Ben-Gershom (GPO)

Suite à l’intensification des attaques terroristes contre la population civile israélienne, encouragées par la bienveillance de l’administration Biden qui a décidé d’ignorer la détermination génocidaire antisémite des Arabes palestiniens, le Premier ministre Benjamin Netanyahou a tenu lundi une réunion avec le cabinet de la sécurité.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Netanyahou a tenu lundi une consultation de sécurité, à l’état-major à Tel Aviv, avec le ministre de la Défense, le chef d’état-major des FDI, le chef de l’Agence de sécurité israélienne, le chef du Conseil national de sécurité et d’autres hauts responsables :

« Nous sommes engagés dans un combat sur plusieurs fronts : Jérusalem, Gaza et ailleurs dans le pays. Ce soir, en ce jour de Jérusalem, les organisations terroristes de Gaza ont franchi une ligne rouge et nous ont attaqués avec des missiles contre la banlieue de Jérusalem.

Israël répondra avec une grande force. Nous ne tolérerons pas d’attaques sur notre territoire, sur notre capitale, sur nos citoyens et sur nos soldats. Quiconque nous attaque paiera un lourd tribut.

Je vous le dis, citoyens d’Israël, le conflit actuel pourrait se poursuivre pendant un certain temps.

Nous ne cherchons pas l’escalade, mais quiconque choisit l’escalade ressentira le poids de notre armée. Je ne peux pas vous parler des discussions que j’ai avec les services de sécurité ou des actions que nous menons. C’est un combat sans compromis qui découle d’une vision d’ensemble. Nous la menons avec détermination, responsabilité et compréhension.

Nous ne tomberons pas dans les pièges de nos ennemis, et nous ne sommes pas soumis aux claviers des utilisateurs de Twitter.

Le défi du commandement exige de prendre les bonnes décisions, même si elles ne sont pas comprises sur le moment et que leur bien-fondé apparaît plus tard.

Et Benjamin Netanyahou a ajouté en direction de Yair Lapid, qui vient d’être chargé par le président israélien de tenter de former un gouvernement, après le quatrième échec de Netanyahou pour y parvenir suite à cette quatrième élection :

Quiconque est incapable de prendre des décisions en résistant aux pressions de la critique [étrangère ou domestique] est inapte à diriger [le pays]. Nous choisirons soigneusement le moment de notre réponse et la force de la confrontation avec nos ennemis. Tout ceci est loin d’être nouveau. »

Et il est un fait qu’un Lapid gauchiste à la tête du pays pratiquerait ce que font tous les gauchistes : l’apaisement, la soumission, pour tenter de calmer et adoucir les terroristes qui entourent Israël, ce qui a toujours pour effet, comme avec une bête sauvage excitée par le goût du sang, de les rendre plus agressifs et plus déterminés – mais le gauchiste a ceci de tordu qu’il n’apprend jamais, il est aveuglé par une idéologie sourde au bon sens et aux lois dictées par la nature humaine.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

21
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz