Publié par Rosaly le 14 mai 2021

Une fois encore, les Démocrates s’enhardissent et permettent aux forces du Mal d’agir.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Sur son nouveau site web Save America, l’ancien président Trump a exprimé une évidence indéniable, que les « élites » actuellement au pouvoir cherchent à faire oublier : « Lorsque j’étais en fonction, nous étions connus comme la présidence de la paix, car les adversaires d’Israël savaient que les États-Unis se tenaient fermement aux côtés d’Israël et qu’il y aurait des représailles rapides si Israël était attaqué. Sous la présidence de Biden, le monde devient plus violent et plus instable parce que la faiblesse et le manque de soutien de Biden à Israël conduisent à de nouvelles attaques contre nos alliés. »

Comme rapporté par le « Washington Free Beacon » en mars dernier, l’Administration Biden confirma en privé au Congrès que l’Autorité palestinienne continuait à utiliser l’argent de l’aide internationale pour récompenser les terroristes, mais déclara que cette découverte n’aurait pas d’impact sur ses plans pour relancer le financement. »

Et ce fut ainsi ! Les hommes de main de Biden donnèrent 235 millions de dollars aux Arabo-Palestiniens en avril. Et vous pouvez maintenant voir l’argent des contribuables américains à l’œuvre : il finance le sanglant djihad arabo-palestinien contre le peuple israélien.

Rashida Tlaib

Pendant ce temps, dans une remarquable inversion de la réalité, une tactique très appréciée par la gauche, Rep. Rashida Tlaib (D-Ramallah) a tweeté :

« L’argent des contribuables américains est utilisé pour commettre des violations des Droits de l’homme. Le Congrès doit conditionner l’aide que nous envoyons à Israël à certaines conditions et y mettre fin si ces dernières ne sont pas respectées. Les déclarations ne suffisent plus. »

Le mensonge est intrinsèque à la gauche, tout comme la taqiya chez leurs camarades musulmans. Toujours victimes, jamais coupables !

@SecBlinken. « Trop, c’est trop. »

L’argent des contribuables américains est effectivement utilisé pour commettre des violations des Droits de l’homme, mais pas de la manière dont la musulmane Tlaib l’envisage.

Les personnes défendues par Tlaib et ses collègues de la gauche américaine sont symbolisées par Fathi Hamad, membre du bureau politique du Hamas et ancien ministre de l’Intérieur.

Selon l’Institut de recherche sur les médias du Moyen-Orient (MEMRI), Hamad a déclaré vendredi sur la chaîne de télévision Al-Aqsa du Hamas :

« Peuple de Jérusalem, nous voulons que vous coupiez la tête des Juifs avec des couteaux. Avec votre main, coupez leur artère à partir d’ici. Un couteau coûte cinq shekels. Achetez un couteau, aiguisez-le, mettez-le là, et coupez simplement [leurs têtes]. Cela ne coûte que cinq shekels. Avec ces cinq shekels, vous humiliez l’État juif. »

Hamad poursuivit son discours en citant un verset coranique :

« Les plus fortement hostiles envers les croyants que vous trouverez parmi les hommes sont les Juifs et les païens. » (coran 5:82)

Il ajouta :

« Les Juifs ont répandu la corruption et ont agi avec arrogance, et l’heure de rendre des comptes a sonné. Les dirigeants arabes palestiniens et leurs alliés dans le monde islamique ont l’habitude de formuler le conflit israélo-palestinien en termes islamiques. Les “experts” occidentaux du Moyen-Orient ignorent ou minimisent tout aussi régulièrement le rôle de l’Islam dans le conflit. Cela voue tous leurs processus de paix à l’échec. »

La vérité sort de la bouche du Hamas ! Dommage que nos « experts » occidentaux fassent la sourde oreille. L’islam, c’est la paix… nous serinent-ils !

Mais l’Administration Biden n’est pas intéressée à apprendre les leçons de l’Histoire ou à prendre en considération les preuves évidentes des motivations de l’idéologie à la base du conflit, qui peuvent être facilement trouvées dans les textes et les enseignements de l’islam.

Au lieu de cela, elle s’engage à adhérer aux prétentions de la gauche à défendre les opprimés et les laissés-pour-compte, peu importe si elle doit avaler l’infecte propagande du djihad palestinien, qui présente les djihadistes terroristes du Hamas comme des victimes innocentes de la cruelle machine de guerre israélienne.

Cette Administration a plongé Israël et le monde dans le pétrin en raison de leur détermination à défaire tout ce que Donald Trump a accompli en tant que Président.

John Kerry avait déclaré avec l’assurance d’un ignorant, d’un arrogant, d’un demi-éduqué qu’aucune paix n’était possible entre Israël et les pays musulmans, sans d’abord faire la paix entre Israël et les « Palestiniens ».

Donald Trump avait prouvé que Kerry avait tort, alors maintenant Kerry et ses amis de l’establishment de la politique étrangère doivent effacer cette humiliation en anéantissant tous les accomplissements de Donald Trump et en réaffirmant le statu quo créé par leurs soins. Réussite totale : le Moyen-Orient est au bord de la guerre totale !

Dans son message sur cet imbroglio, Donald Trump a également énoncé des vérités plutôt gênantes pour l’Administration Biden :

« L’Amérique doit toujours se tenir aux côtés d’Israël et dire clairement que les Palestiniens doivent mettre fin à la violence, à la terreur et aux attaques à la roquette, et que les États-Unis soutiendront toujours fermement le droit d’Israël à se défendre.

Il est incroyable de constater que les Démocrates continuent également à soutenir la représentante Ilhan Omar, une folle anti-américaine, et d’autres, qui attaquent sauvagement Israël alors que le pays subit des attaques terroristes incessantes. »

Si Donald Trump était encore Président, rien de tout cela ne se serait sans doute produit. La force engendre le respect.

Rosaly :

Donald Trump était et reste l’ami d’Israël, un ami sincère et loyal, contrairement à l’Administration actuelle, infiltrée par les ennemis d’Israël.

Les pluies de roquettes qui s’abattent sur Israël et sèment terreur et mort parmi les civils suscitent non des manifestations d’empathie envers Israël et son peuple, mais de nombreuses manifestations de haine envers la nation juive et ses citoyens à travers le monde et des réprobations honteusement disproportionnées de la part des instances internationales, accusant Israël de crimes de guerre… Israël n’a pas le droit de se défendre, Israël doit accepter de se faire bombarder, car Israël est fort et puissant. Honte à tous ces gens aveuglés par les mensonges et la haine d’Israël, qui sont prêts à commettre le pire ! Honte aux gouvernements occidentaux, qui, obnubilés par leur idéologie multiculturelle, ont introduit le serpent islamique dans nos pays, apportant un nouvel antisémitisme encouragé et légitimé par une idéologie suprémaciste, belliqueuse, liberticide pseudo-religieuse des plus mortifères.

Tout mon soutien au peuple israélien, une fois encore victime de la folie haineuse des terroristes du Hamas. Une pensée particulière pour les membres de l’équipe et les lecteurs de Dreuz vivant en Israël en ces moments dramatiques.

Merci à vous, Jean Patrick, de nous informer sur la situation en Israël. Honte aux journaleux qui ne cessent de désinformer, prenant parti pour les terroristes du Hamas !

Quand comprendront-ils que les organisations criminelles que sont le Hamas et le Hezbollah ne veulent pas la paix, encore moins un état palestinien, mais l’extermination du peuple juif sur sa propre terre, la terre d’Israël. Ils accusent Israël de génocide et d’apartheid, mais ce sont eux qui ne cessent d’exprimer leur obsession génocidaire envers le peuple israélien, leur désir démentiel de l’éradiquer de la surface de la Terre et de s’approprier de leur pays : Israël.

Selon un schéma identique, le Hamas se sert d’un prétexte pour déclencher des émeutes violentes et inonder Israël d’une pluie de roquettes meurtrières.

Et quand l’armée israélienne riposte en ciblant les terroristes responsables des attaques et leurs installations – avec des politiques et des pratiques mises en place pour minimiser les pertes civiles – les dirigeants du Hamas et de l’AP hurlent au génocide. Or, ce sont les terroristes arabo-palestiniens qui mettent leur propre population en danger, notamment les femmes et les enfants, qu’ils utilisent comme boucliers humains.

Puis les « diplomates » arabo-palestiniens versent des larmes de crocodile auprès des Nations Unies, de la Cour pénale internationale et autres forums mondialistes pour répandre leur faux récit de victimes aux mains du régime israélien « oppresseur », « meurtrier » et « d’apartheid ».

Toujours la même tactique : les terroristes du Hamas provoquent, lancent des attaques, puis quand l’armée israélienne riposte légitimement, ils se posent en pauvres victimes. Ils savent qu’ils peuvent compter sur une armée d’antisémites occidentaux, sur le soutien des islamo-gauchistes aux USA, en Europe et ailleurs sur la planète.

La récente décision de Biden de rétablir l’aide aux Arabo-Palestiniens à coups de millions de dollars a aussi encouragé ces derniers à devenir plus agressifs contre Israël. Et aujourd’hui, il déclare qu’Israël a le droit de se défendre ! Il ne fallait pas leur donner de l’argent pour qu’ils s’achètent des armes…

Que D.ieu étende Son voile protecteur sur Israël et Son Peuple !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Source : «Biden’s Handlers Get the Israeli.Palestinian Conflict They wanted» by R. Spencer (FrontPage Mag)

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

10
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz