Publié par Guy Millière le 29 mai 2021

Ce qui s’est passé en Israël s’est trouvé décrit par les médias français avec la lâcheté habituelle dans ce genre de circonstances. L’action terroriste lancée par le Hamas s’est trouvée largement minimisée, alors que plus de quatre mille missiles ont été lancés en direction des principaux centres urbains du pays. L’action défensive menée par l’armée israélienne a été, elle, largement fustigée, et accusée de faire des “victimes civiles” au sein de la population de Gaza, que l’armée israélienne s’efforce de ne pas toucher.

Le Hamas, organisation terroriste islamique à buts génocidaires n’est que rarement appelé organisation terroriste islamique (ses buts génocidaires ne sont jamais énoncés, son utilisation de la population arabe de Gaza comme bouclier humain non plus), et le Hamas se trouve ici ou là qualifié d’organisation de “résistance”, sans que soit dit contre quoi il est censé “résister”: le Hamas n’a jamais caché qu’il voulait l’annihilation de l’Etat d’Israël et de sa population juive, dans un immense bain de sang. Le Hamas “résiste” donc contre l’existence d’Israël et le fait que six millions de Juifs en Israël soient vivants.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Les journalistes qui parlent de “résistance” le savent, mais évitent délibérément de le dire.

Mais d’autres écarts de vocabulaire sont commis par les journalistes français prétendant traiter du sujet.

Bien que la ville de Jérusalem soit réunifiée depuis longtemps, ils parlent de “Jérusalem Est occupée”, et décrivent les habitants juifs de l’Est de Jérusalem comme des “colons”. Quand ils parlent de Judée-Samarie, ils ne disent plus même Cisjordanie, ils disent quasiment toujours “territoires palestiniens occupés”, et quand ils parlent d’une agression meurtrière contre des Juifs en Judée-Samarie, ils décrivent l’assassin comme un “Palestinien”, pas comme un assassin, et ceux qu’il a tués comme des “colons” : même s’il s’agit d’enfants et de bébés. 

 En termes clairs, cela s’appelle de l’incitation à la haine, et il y a dans tout ce que je peux lire ou entendre une incitation à la haine anti-israélienne très perceptible, teintée à l’évidence d’une haine anti-juive qui reste ancrée en France.

 Il y a, en sous-jacente, des relents venus de la “politique arabe de la France” lancée par le Général de Gaulle en 1967, politique qui a impliqué pendant des années que la France s’en prenne Israël aux fins de se rapprocher du monde arabo-musulman.

Il y a, en sous-jacente aussi une influence venue de l’islamisation de la France, qui conduit ceux qui dirigent les médias et ceux qui gouvernent le pays à se montrer pusillanimes, à ne pas prendre le risque d’embraser les “banlieues de l’islam”, à espérer éviter des attentats et à s’efforcer d’obtenir des voix musulmanes lors des élections.

Ce qui doit être regardé en face est que ce à quoi Israël se trouve confronté n’est, sous de nombreux aspects, pas très différent de ce à quoi la France est confrontée (comme d’autres pays européens, mais davantage que d’autres pays européens, car la France est le pays le plus islamisé d’Europe): l’islam est essentiellement conquérant, prédateur, et ne peut coexister paisiblement avec ce qui n’est pas lui de manière durable, sauf s’il trouve en face de lui des gens imprégnés de force et de détermination.

Israël est gouverné par des gens forts et déterminés, et le Hamas a payé très cher l’action de guerre qu’il a lancée. Il a subi un écrasement tel qu’il lui faudra des années pour se redresser, malgré l’aide que vont lui apporter le régime des mollahs et l’administration Biden.

Israël avait averti le Hamas de ce qui l’attendait s’il passait à l’attaque et les dirigeants israéliens pensaient que la dissuasion fonctionnerait : elle n’a pas fonctionné, ce qui montre qu’avec des fanatiques, la dissuasion ne suffit pas toujours (ce qui a nui à la capacité de dissuasion d’Israël a été l’attitude de l’administration Biden, et je devrai y revenir : l’administration Biden a été et reste complice du Hamas).

La France est gouvernée par des gens qui n’ont ni force ni détermination, qui veulent obstinément imaginer que l’islam n’est ni conquérant ni prédateur, et qui pensent qu’en adoptant devant lui la position du paillasson, on a une chance d’être épargné.

Elle n’a pas en face d’elle un équivalent du Hamas, mais elle pratique une “prudence” aveugle et lâche vis-à-vis de bandes ethniques présentes dans le pays qui la conduit vers l’acceptation d’attaques de basse intensité, de meurtres, de décapitations, et vers l’abandon de territoires entiers à la loi islamique.

Elle a connu des attentats atroces, et on peut penser qu’elle en connaitra encore.

Je dois ajouter car c’est très important : les dirigeants israéliens pensaient aussi que la population musulmane israélienne, qui jouit en Israël d’une liberté sans équivalents dans le monde musulman et d’une pleine égalité de droits, était en voie d’intégration.

Des Musulmans israéliens qui semblaient très intégrés ont en un instant basculé dans la violence, tué, pillé, incendié, et montré que leur identité était essentiellement islamique.

Les dirigeants israéliens vont en tirer les leçons, et agir.

La France comprend dans sa population un nombre croissant de Musulmans qui semblent intégrés et de Musulmans qui ne sont pas intégrés du tout, et nombre de Musulmans français, y compris nombre de ceux qui semblent intégrés, ont montré à de nombreuses reprises qu’ils pouvaient en un instant basculer dans la violence, tuer, piller, incendier, et montrer eux aussi que leur identité n’a cessé d’être islamique.

Les dirigeants français ne tirent aucune leçon, n’agissent pas, et persistent à se conduire en paillassons. Si l’action ne vient pas, la suite est aisée à imaginer.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

31
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz