Publié par Guy Millière le 12 juin 2021

Peu à peu, les grands médias français en viennent à laisser filtrer des bribes de vérité sur la pandémie née du coronavirus chinois.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Après avoir soutenu pendant des mois que le coronavirus chinois était naturel, et avoir accusé le «marché humide» de Wuhan, où on consomme du pangolin et de la chauve-souris, après avoir qualifié ceux qui parlaient de laboratoire et de modification génétique du coronavirus, de «complotisme» et après avoir ainsi répété servilement la propagande communiste chinoise, quelques journalistes osent énoncer des faits qu’il va devenir de plus en plus difficile de dissimuler. 

Les éléments montrant que le coronavirus chinois a été génétiquement modifié s’accumulent, et la modification génétique du coronavirus n’a pu avoir lieu qu’en laboratoire. Les éléments montrant que le laboratoire P4 de Wuhan travaillait sur le «gain de fonction», donc sur la modification de coronavirus aux fins de leur ajouter d’autres fonctions s’accumulent aussi. 

Il reste à dire ce que les journalistes qui osent énoncer des faits n’osent pas dire encore, ou ne sont pas autorisés à dire, et ne diront sans doute jamais : Le «gain de fonction» qui a produit le coronavirus chinois qui a provoqué la pandémie avait des visées criminelles, car il s’agissait de faire d’un coronavirus qui ne peut, dans la nature, infecter les êtres humains un coronavirus qui peut affecter les êtres humains et provoquer chez eux une maladie mortelle : ce qui signifie qu’il s’agissait de fabriquer une arme biologique. Je le redis face aux tentatives d’occulter ce fait, qui devrait alarmer l’ensemble du monde occidental. Trump a tenu des propos allant en ce sens dès avril 2020. Aucun autre dirigeant occidental ne l’a écouté. Tous ont choisi l’aveuglement volontaire et pratiqué l’apaisement face à la Chine. 

Il reste à dire que l’Organisation mondiale de la santé (OMS), largement contrôlée par la Chine, a caché aussi longtemps que possible ce que la Chine a caché (et s’est donc conduite en complice de la Chine), et a ensuite ajouté une dimension de guerre psychologique à l’acte de guerre biologique chinois, en diffusant des chiffres de létalité de la maladie, qu’elle a appelée Covid 19, dix fois supérieurs à ceux de la létalité réelle de la maladie, ce qui a provoqué un mouvement de panique et la prise de décisions très délétères par de nombreux gouvernements occidentaux. L’OMS a mené une action de guerre psychologique pour servir la guerre biologique enclenchée par la Chine. Je le redis face aux tentatives d’occulter ce fait, qui devrait inciter le monde occidental à porter un regard plus lucide sur l’OMS. Trump a dit ce qu’il fallait dire sur le sujet, et a décidé que les Etats-Unis quittaient l’OMS. Une fois encore, aucun dirigeant occidental n’a suivi Donald Trump. Tous sont restés dans l’OMS largement controlée par la Chine, en fermant les yeux. 

Il reste à dire ce qu’il est encore tabou de dire en France (et ce que l’administration Biden aux Etats Unis fait tout pour qu’on ne dise pas, mais que tout analyste sérieux sait) : si le coronavirus chinois est vraisemblablement sorti accidentellement du laboratoire P4 de Wuhan et a provoqué une épidémie dans la ville de Wuhan, et si le gouvernement communiste chinois a très vite interdit les voyages entre la province de Hubei où se situe Wuhan et le reste de la Chine, pour éviter que l’épidémie s’épande en territoire chinois, le gouvernement chinois a caché au reste du monde que la maladie présente à Wuhan était contagieuse, a caché aussi son origine, a caché enfin qu’il interdisait les voyages entre la province de Hubei et le reste de la Chine, et a fait que des gens venus de Wuhan et de la province de Hubei ont pu prendre l’avion pour se rendre en Europe, en Amérique du Nord, ailleurs, ce qui a transformé une épidémie locale en pandémie mondiale : ce qui signifie que la Chine a une responsabilité directe dans la pandémie et a provoqué délibérément celle-ci. Ce qui signifie, par conséquent, dès lors que le coronavirus chinois était une arme biologique en cours d’élaboration, que la Chine a mené une action de guerre biologique. Je le redis face aux tentatives d’occulter ce fait, qui devrait alarmer davantage encore l’ensemble du monde occidental, puisque l’arme biologique a ainsi été utilisée. Trump a tenu des propos destinés à tirer le signal d’alarme en avril 2020. Aucun autre dirigeant occidental n’a entendu le signal d’alarme. Tous ont choisi la surdité volontaire et pratiqué de plus belle l’apaisement face à la Chine. 

Aux Etats-Unis, les autorités médicales chargées de la question savaient l’origine du coronavirus, savaient sa contagiosité, savaient ce que faisait la Chine et savaient que les chiffres de létalité diffusés par l’OMS étaient faux, mais elles se sont tues, parce qu’elles étaient liées à la Chine et au parti démocrate, et le docteur Fauci, principal responsable impliqué est l’objet de lourdes accusations. Nul ne sait si en Europe des équivalents du docteur Fauci savaient et se sont tus. C’est une probabilité qu’on ne peut écarter.

Aux Etats Unis, l’administration Biden a renouvelé sa confiance au docteur Fauci, et tenté d’étouffer le scandale : l’administration Biden a aussi renoué avec l’OMS L’administration Biden ne sait pas ce que pourrait révéler le docteur Fauci si elle le lâchait complètement. Elle ne veut pas fâcher la Chine en s’en prenant à l’OMS.  

Elle veut aussi, plus largement, faire ce qui sert les intérêts des très grandes entreprises américaines très liées à la Chine, qui voulaient tout autant que la Chine éliminer Donald Trump et le remplacer par une administration docile. Elles ont largement financé la campagne Biden, et même, pour certaines d’entre elles (Facebook, Google), contribué aux fraudes, tout comme (ce qui reste à confirmer, mais semble probable) la Chine. 

Je le dis à nouveau : l’administration Biden ne serait pas au pouvoir sans l’action de guerre biologique, sans la guerre psychologique, sans les milliards des grandes entreprises américaines très liées a la Chine, et sans les fraudes. 

Donald Trump dit que tout cela est extrêmement nauséabond et absolument dangereux. Aucun dirigeant occidental n’écoute : ce qui laisse penser que les autres dirigeants occidentaux sont très contents d’avoir en face d’eux l’administration Biden, et sont prêts, comme l’administration Biden à coopérer avec la Chine. 

Ajouterai-je une fois de plus que la façon dont les choses se sont passées depuis le printemps 2020 ressemble à ce que Klaus Schwab a décrit comme l’utilisation d’une extraordinaire «opportunité» pour faire advenir une «grande réinitialisation», celle-ci devant être l’instauration d’un néo-communisme planétaire basé sur le modèle chinois : nomenklatura au sommet, capitalisme de connivence avec la nomenklatura (dont les dirigeants de très grandes entreprises feraient partie, contrôle de l’information et surveillance des populations au nom du bien être de celle-ci). 

Seul un retour au pouvoir de Trump pourrait briser les engrenages qui sont en marche, et qui font que d’ores et déjà, plus rien n’est comme avant. 

 Il serait impératif que Trump revienne, avant qu’il soit trop tard. Il est déjà très tard. 

Trump sait qu’il fait face à des forces immenses et très délétères qui feront tout pour le détruire et qui ont réalisé en 2020, par la fraude et bien au-delà d’elle, un coup d’Etat d’une ampleur sans précédent. Il se prépare. 

La date de l’échéance cruciale sera le 8 novembre 2022. On saura ce jour-là si la Chine et ceux qui veulent «la grande réinitialisation» ont gagné ou perdu.

Une bataille planétaire est en cours. 

Vous n’en entendrez pas parler dans les grands médias. Ils vous diraient que ceux qui parlent comme moi sont «complotistes», et ils ont les preuves. Ils accusaient les gens qui accusaient la Chine d’action criminelle au printemps dernier de «complotisme». Il savaient avec certitude que le pangolin et la chauve-souris étaient responsables de la pandémie. Comme vous le voyez, les faits leur ont donné raison. Evident, non ? 

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

13
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz