Publié par Jean-Patrick Grumberg le 4 juin 2021

Matthias Schmale affirme qu’il ne voulait en aucun cas exonérer Israël de ses responsabilités. Le Hamas et les groupes pro-palestiniens ont condamné ses commentaires. Les dirigeants européens et l’ONU sont fous de rage.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Le directeur de l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens à Gaza s’est excusé mardi pour les commentaires qu’il a faits à la télévision israélienne, dans lesquels il a affirmé ce que Dreuz a plusieurs fois démontré, à savoir que les frappes de Tsahal sur la bande de Gaza étaient « précises », « sophistiquées » et aucunement disproportionnées.

L’interview de Matthias Schmale, directeur de l’UNRWA à Gaza, accordée à la chaîne 12 israélienne, a suscité l’indignation du groupe terroriste Hamas, qui dirige Gaza, des organisations pro-palestiniennes, de l’ONU et de l’UE qui l’ont accusé de disculper Israël de la mort de civils au cours des 11 jours de combats.

Dans l’interview, M. Schmale a été interrogé sur l’affirmation de l’armée israélienne selon laquelle ses frappes militaires étaient très précises. Il a répondu :

« Je ne suis pas un expert militaire mais je ne le conteste pas. J’ai également l’impression qu’il y a une énorme sophistication dans la façon dont l’armée israélienne a frappé au cours des 11 derniers jours. »

Ces paroles imprudentes auraient pu lui être pardonnées, mais son plus grand a été de déclarer qu’il n’y avait aucune pénurie de nourriture, de médicaments ou d’eau à Gaza, mettant mal à l’aise les politiciens les plus menteurs.

Ses remarques ont suscité l’indignation des Palestiniens.

Le Hamas a déclaré dans un communiqué que ses « commentaires sont une déformation complète en faveur des sionistes, y compris une tentative de disculper l’occupation du meurtre de 254 Palestiniens, dont plus de 40 % sont des enfants, des femmes et des personnes âgées » – ce dont personne n’a apporté la preuve indépendante.

Les terroristes ont demandé à l’UNRWA d’enquêter sur lui – ce qui, en langage terroriste n’a pas le même sens que pour les gens normaux.

Dans une déclaration commune, plusieurs groupes de défense des droits des Palestiniens ont déclaré que ces remarques « ignoraient complètement les crimes commis lors de la dernière offensive israélienne contre les civils palestiniens dans la bande de Gaza ».

Ils ont accusé Schmale de « faire indirectement l’éloge de la précision et de la sophistication de l’armée israélienne, alors qu’Israël commet en fait constamment des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité contre le peuple palestinien, » des absurdités qui ne recevraient aucun écho si les médias ne s’en faisaient pas les meilleurs agents de propagande.

Menacé, Schmale a présenté des excuses.

« Les récentes remarques que j’ai faites à la télévision israélienne ont offensé et blessé ceux qui ont eu des membres de leur famille et des amis tués et blessés pendant la guerre qui vient de se terminer. Je regrette sincèrement de leur avoir causé de la peine, et je réitère les points suivants que j’ai soulevés dans d’innombrables interviews et tweets », a-t-il tweeté.

Mais c’était trop tard. Le jeudi 3 juin, il a été expulsé de Gaza

Des groupes de résistance palestiniens ont déclaré persona non grata le directeur de l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) dans la bande de Gaza et l’ont expulsé de l’enclave terroriste pour avoir dit la vérité sur l’attaque israélienne.

Ils ont déclaré mercredi 2 juin que Matthias Schmale était « une raison majeure de la souffrance de milliers de réfugiés palestiniens et d’employés de l’UNRWA dans la bande de Gaza », ajoutant qu’il ne serait pas autorisé à revenir dans la bande côtière.

Les factions palestiniennes ont également déclaré l’adjoint de Schmale, David de Bold, persona non grata.

Le directeur de l’UNRWA, ainsi que son adjoint, ne seront plus autorisés à rester à Gaza « en raison de ses positions hostiles et de son parti pris en faveur de l’occupation », ont-ils déclaré, exhortant l’agence des Nations unies à nommer un nouveau directeur pour ses opérations dans le territoire sous blocus.

  • La chaîne de télévision israélienne Channel 12 a confirmé que Schmale et de Bold ont quitté la bande de Gaza mercredi.
  • Un porte-parole de l’UNRWA a déclaré que Schmale avait été appelé à Jérusalem pour des consultations avec des responsables de l’ONU et avait décidé de prendre un congé prolongé.
  • Le porte-parole a également indiqué que M. de Bold poursuivrait son travail à distance depuis la capitale israélienne Jérusalem, et que la commissaire générale adjointe Leni Stenseth dirigerait le bureau de Gaza sur place dans l’intervalle.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

17
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz