Publié par Christian Larnet le 27 juin 2021

Après l’incendie du 15 avril 2019 qui a ravagé la cathédrale parisienne et dont personne n’apprendra jamais si les explications officielles sont dignes de confiance, le vaste projet de restauration de la flèche de Viollet-le-Duc vient de passer au stade de la réalité.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Les huit premiers troncs de chênes destinés à la restauration de la flèche de Notre-Dame de Paris ont été transportés jeudi de la forêt domaniale de Bercé (Sarthe) jusqu’à une scierie de Craon (Mayenne). L’opération s’est déroulée au cœur de la forêt jeudi matin sous les yeux des bûcherons et émondeurs qui ont abattu les arbres il y a 3 mois.

La première étape de la reconstruction de Notre-Dame de Paris a été officiellement lancée cette semaine lorsque les huit chênes exceptionnels qui serviront à reconstruire la flèche de la cathédrale ont quitté la forêt de Bercé, dans la Sarthe, à 200 kilomètres de Paris.

Les experts ont parcouru les forêts de France pour sélectionner 1 000 chênes à troncs longs et droits qui peuvent être utilisés dans la flèche et le toit de la cathédrale gothique.

Les quatre premiers ont été chargés à la grue sur un poids lourd jeudi dans la forêt de Bercé, près du Mans, à 200 kilomètres de Paris, et quatre autres suivaient vendredi.

« Nous avons la chance de travailler avec ces spécimens exceptionnels », a déclaré à l’AFP Mickael Durand, directeur de la scierie sélectionnée pour les couper.

« On travaille avec 15 tonnes et on n’a pas le droit à l’erreur… ». « Ils ont peut-être 300 ans ».

Les chênes seront transformés en poutres et légèrement courbés, selon le souhait des architectes de la reconstruction de la cathédrale. Ils seront coupés et stockés pendant 12 à 18 mois afin de les préparer à la phase de reconstruction qui doit commencer fin 2022.

Un millier de chênes provenant de toute la France ont été donnés, principalement de cinq régions (Bourgogne, Centre-Val de Loire, Grand Est, Pays de la Loire, Normandie) pour la reconstruction de la flèche. Ils proviennent pour moitié de forêts publiques et pour moitié de près de 150 forêts privées.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

18
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz