Publié par Gertrude Lamy le 24 juin 2021

Source : Breizh

Il s’en est fallu de peu pour que l’église de Malestroit, dans le Morbihan, ne parte en fumée dans la soirée du 18 juin dernier. Un incendie criminel y a en effet été évité de justesse. Des bidons d’essence ont été retrouvés sur place.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

L’église de Malestroit chauffée par les flammes

Le patrimoine religieux breton souffre. Quand elles ne sont pas dégradées ou pillées, nos chapelles, églises et cathédrales sont parfois aussi victimes d’incendies criminels. Si le feu ayant ravagé une partie de la cathédrale de Nantes en juillet 2020 avait également menacé de détruire celle de Rennes quelques semaines auparavant, les édifices situés dans des villes de taille plus modeste ne sont pas non plus à l’abri des pyromanes.

Comme en témoigne la grosse frayeur des habitants du centre-ville de Malestroit vendredi 18 juin en fin de soirée. L’église Saint-Gilles, située nous nous au cœur de la commune morbihannaise de 2 500 habitants, a été la cible d’une tentative d’incendie criminel. Aux alentours de 23 h 30, le feu s’est en effet déclaré au niveau de la façade nord de l’édifice, dans la rue du Lion d’Or.

C’est grâce à l’intervention d’un serveur d’un bar situé à proximité de l’église que cette dernière a pu être sauvée sans dégâts à déplorer. Après avoir senti une odeur de brûlé et avoir aperçu les flammes, muni d’un extincteur, l’homme est parvenu à maîtriser le foyer dans l’attente de l’arrivée des pompiers.

Quant à l’origine de l’incendie, celui-ci est volontaire, sans aucun doute, puisque des bidons d’essence ont été retrouvés sur l’un des paliers de l’échafaudage apposé à la façade de l’église, qui est actuellement en rénovation.

Le suspect arrêté avait répandu de l’essence

Tandis qu’il éteint les flammes sur le sol, le feu a repris au-dessus de la tête du serveur, lui faisant suggérer que l’incendiaire avait dû préalablement asperger le lieu d’essence.

Il sera rapidement épaulé par une trentaine de soldats du feu qui prendront le relais avec d’importants moyens. Les craintes étaient d’autant plus fortes que, dans ce centre ancien de Malestroit, les ruelles étroites et la vieille architecture auraient pu permettre une propagation rapide des flammes.

De l’aveu du maire de Malestroit Bruno Gecquello à la presse locale, « on est peut-être passé à côté d’une grosse catastrophe ».

Enfin, eux aussi dépêches sur place, les gendarmes de Guer ont rapidement identifié un suspect au comportement bizarre. Des témoins ayant vu l’individu déambuler auparavant dans le bourg muni d’un jerrican. Interpellé, il a été ensuite placé en garde à vue. De son côté, la brigade d’investigation de Vannes a ouvert une enquête.

L’église Saint-Gilles de Malestroit, construite au XIIe siècle, puis reconstruite en partie aux XVIè et XVIIIè siècles, a entamé une restauration en quatre tranches depuis 2016.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

15
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz