Publié par Guy Millière le 5 juin 2021

Quand j’écris un article mineur, il est souvent lu et partagé largement, quand j’écris un article majeur, cela n’est parfois pas le cas. C’est ce qui est arrivé avec l’article que j’ai consacré à la guerre biologique déclenchée par la Chine.

Comprendre ce qui se passe où que ce soit sur la planète aujourd’hui implique de discerner que nous sommes dans une mutation planétaire. L’offensive menée par la Chine, dont la guerre biologique lancée sous la forme de la pandémie fait partie, vise une domination mondiale. Dans ce cadre, elle compte sur de grandes entreprises planétaires. Elle compte sur des dirigeants politiques faisant acte d’allégeance. Elle devait impérativement éliminer Donald Trump : elle l’a fait tomber et il a été remplacé par l’administration Biden, à la solde de la Chine, qui s’efforce de détruire intérieurement les Etats-Unis, et qui s’emploie à éroder et abolir le rôle de gardien d’un ordre mondial favorable à la liberté et à la démocratie sur terre qui a été celui des Etats-Unis depuis la fin de la Deuxième Guerre Mondiale. Cette érosion et cette abolition avancent partout, et elles avancent au Proche-Orient.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Erosion et abolition étaient déjà le but d’Obama. Erosion et abolition reprennent après Trump, et elles reprennent au Proche-Orient.

L’objectif d’Obama au Proche-Orient était de placer l’Iran des mollahs en position de puissance hégémonique dans la région, ce qui servait les intérêts de la Chine, alliée de l’Iran. L’objectif était aussi d’installer au pouvoir les Frères Musulmans dans les pays sunnites, les Frères Musulmans étant les alliés de l’Iran des mollahs. L’objectif était enfin d’amoindrir Israël, considéré par Obama comme une “colonie impérialiste occidentale” plantée au cœur du Proche-Orient.

Les Etats-Unis passeront bientôt un accord avec l’Iran des mollahs, qui a officialisé voici quelques semaines un accord stratégique, économique et militaire avec la Chine. L’accord Etats Unis-Iran des mollahs n’est pas encore passé car les mollahs veulent tout obtenir des Etats-Unis et font monter les enchères, mais l’accord sera passé.

Les Frères Musulmans sont actionnés peu à peu : le Hamas, branche des Frères Musulmans à Gaza, s’est replacé au centre de la “question palestinienne” (et a replacé la “question palestinienne” au centre de l’attention) en attaquant Israël, et ce n’est très vraisemblablement qu’un début. Les pays arabes sunnites sont invités à se rapprocher de l’Iran. Mohamed ben Salman est allé à Bagdad rencontrer des diplomates iraniens, et des monarques du Golfe devraient suivre.

En Israël, faire tomber Netanyahou était une priorité, et c’est hélas, quasiment fait.

Je ne sais quels sont les liens de politiciens israéliens avec l’administration Biden, mais ceux qui ont monté la coalition monstrueuse qui devrait, sauf miracle, arriver au pouvoir auraient voulu faire plaisir à l’administration Biden qu’ils n’auraient pas fait mieux.

Naftali Bennett a accepté de jouer l’idiot utile et de devenir Premier Ministre, et il montre qu’il est idiot, et provisoirement utile aux ennemis d’Israël.

La coalition monstrueuse, si elle arrive au pouvoir devrait ne pas durer, tant ses membres n’ont strictement rien en commun, sinon la haine de Netanyahou. Si elle devait durer un peu, elle serait paralysée, car ses décisions éventuelles seraient à la merci de la défection de certains de ses membres.

Un parti arabe qui fait partie des Frères Musulmans est membre de la coalition, et ce parti, Raam, est de même obédience que le Hamas. Intéressant, non ? Et Mansour Abbas, chef de Raam, vient de dire à un journal jordanien qu’il se définissait comme appartenant au « peuple palestinien” qui “se bat pour al Aqsa”, pas comme un Israélien : ce qui n’est pas étonnant du tout.

Des partis de gauche sont hostiles aux implantations en Judée-Samarie. Ils sont “post-sionistes” et hostiles à la définition d’Israël comme Etat nation du peuple juif. Israël Beitenu est résolument hostile aux Juifs religieux. 

Comme l’a dit Caroline Glick, pour qui j’ai une vive estime, Israël ne peut se permettre un instant de paralysie et c’est dès lors catastrophique, car cela signifie une paralysie.

Comme l’a dit mon amie Nili Kupfer Naouri, pour qui j’ai une vive estime aussi, Naftali Bennett n’est pas seulement un idiot utile, mais l’auteur d’une véritable trahison et doit être défini comme un traitre.

En visite à Washington, Benny Gantz s’est montré très amical avec l’administration Biden, et n’a pas dit un seul mot sur les dangers que peut représenter un accord entre l’administration Biden et l’Iran des mollahs : Binyamin Netanyahou avait dit deux jours plus tôt que si Israël devait choisir entre contrer le danger iranien et préserver l’amitié avec l’administration Biden, il choisirait de contrer le danger iranien, car il est en charge de la sécurité d’Israël. Benny Gantz fait à l’évidence le choix contraire, et son choix est celui de la coalition monstrueuse. Toute la différence entre un homme d’Etat et un paltoquet.

Si la coalition monstrueuse accède au pouvoir, elle éliminera Binyamin Netanyahou de la vie politique, sous les applaudissements des mollahs, de l’administration Biden, du Hamas, et des dirigeants chinois, qui savent tous qu’aucun stratège susceptible de gouverner aujourd’hui en Israël n’a le savoir-faire stratégique et la puissance d’analyse de Binyamin Netanyahou.

Ensuite ? Si la coalition monstrueuse accède au pouvoir et dure (j’en doute, mais Naftali Bennett, Ayelet Shaked, Gideon Saar ont intérêt à ce qu’elle dure, car ils sont désormais sur des sièges politiques très éjectables, et sont légitimement considérés comme de vils traitres), l’administration Biden ne se contentera pas de passer accord avec les mollahs : elle va reconstruire Gaza pour le Hamas, qui va retrouver des armes et des missiles. Elle fera tout pour ouvrir un consulat pour l’Autorité Palestinienne à Jérusalem “Est”. Elle laissera l’Iran financer à nouveau le Hezbollah, qui est d’ores et déjà dix fois plus armé que le Hamas. Elle poussera le roi de Jordanie à s’entendre davantage avec les Frères Musulmans. Elle fera tout pour éroder les accords d’Abraham (qu’elle traite ouvertement par le mépris). Elle fera pression sur Israël pour imposer l’avancée vers un “Etat palestinien”.

Même si , après accès au pouvoir de la coalition monstrueuse, des élections devaient avoir lieu, et même si le Likoud et les partis religieux revenaient au pouvoir, aucun dirigeant du Likoud n’aurait la stature de Binyamin Netanyahou pour faire face à l’orage (et ceux qui disent que Binyamin Netanyahou aurait dû laisser la place et céder au chantage de crétins re-sentimentaux tels que Gideon Saar semblent aveugles au statut international de Binyamin Netanyahou, et faire fi des règles démocratiques : céder au chantage d’un crétin minoritaire aurait été créer un précédent grave, et accorder aux ennemis d’Israël ce qu’ils voulaient). Binyamin Netanyahou a gagné les élections internes au Likoud. C’est le Likoud qui choisit son candidat au poste de Premier Ministre. Que le perdant, Gideon Saar, empli de bile, crée un groupuscule pour saborder le parti qu’il a quitté après sa défaite est un comportement de cloporte. J’ajoute que la population israélienne a accordé par ses suffrages une majorité au Likoud, et lorsqu’on lui a demandé par sondage qui elle voulait comme Premier ministre, a désigné Binyamin Netanyahou, très loin devant n’importe quel autre prétendant, ce qui est logique, au vu de ce que Binyamin Netanyahou a fait pour son pays (et que trop de gens oublient). Ce qui se passe est un crime contre le peuple juif israélien.

Je parle d’orage, car Israël n’a pas été aussi menacé depuis longtemps. L’administration Biden est l’administration la plus hostile à Israël de l’histoire des Etats-Unis (et je rappellerai à ceux qui diraient que Netanyahou a accepté un cessez-le-feu trop vite que Netanyahou n’a pas eu le choix. Les munitions du Dôme de fer sont largement fournies par les Etats-Unis). L’Iran monte en puissance. Le Hamas aussi et il a, par Raam, un pied dans le gouvernement israélien. Les émeutes provoquées par des Arabes israéliens ont montré qu’il y a un ennemi intérieur en Israël, et cet ennemi intérieur vote Raam (ou Liste unifiée). Les accords d’Abraham ne tiennent qu’à un fil. L’Union Européenne est sur la même odieuse longueur d’ondes que l’administration Biden. 

La coalition monstrueuse s’apprête à faire des concessions immenses à Raam, qui n’est pas un parti israélien, et est dirigé par un homme qui se dit “Palestinien”, et veut la disparition d’Israël, comme le Hamas : si la coalition monstrueuse accède au pouvoir, une loi sur les constructions illégales déjà votée sera suspendue, 14 villages bédouins illégaux seront légalisés, la présidence de la commission de l’intérieur au parlement israélien, commission qui s’occupe de la sécurité du pays sera confiée à Raam ! J’ajoute qu’un ministre arabe du Meretz, Issawi Fredj, serait nommé ministre de la coopération régionale, et cet individu est résolument “pro-palestinien”.

La pandémie, puis le renversement de Donald Trump, ont des conséquences très graves. Israël devra surmonter l’épreuve, mais c’est une très lourde épreuve, et Israël est en danger. Oui. Hélas. Et le danger ne doit pas être sous-estimé.

Un dernier mot, puisqu’il est dit que Binyamin Netanyahou n’avait pas envisagé de successeur. Cette affirmation est fausse. Binyamin Netanyahou avait confiance en Yossi Cohen, qui vient de quitter la tête du Mossad.

Yossi Cohen ne peut entrer dans l’arène politique avant trois ans. Cela risque d’être de très longues années. Binyamin Netanyahou n’avait qu’une confiance modérée envers ceux qui ont rejoint la coalition monstrueuse, et ont trahi leurs convictions supposées et leur pays. Ils viennent de montrer qu’ils n’ont pas l’étoffe des hommes d’Etat, mais celle des serpillères, et Binyamin Netanyahou a dès lors eu raison de leur accorder une confiance modérée.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

28
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz