Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 juin 2021
Elisabeth Quin

Elisabeth Quin, de Désintox d’Arte, a fait remarquer sur France Tv Info, à l’occasion d’un tweet de Mohamed Sifaoui, que Dreuz a été trompé par une fausse étude sur le racisme, qui classait l’Algérie au premier rang des pays les plus racistes. Dreuz a présenté ses excuses, l’erreur n’était pas volontaire.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Quin s’est elle-même trompée en classant Dreuz parmi les médias d’extrême droite. Dreuz ne fait pas de la réinformation, n’est pas anti-capitaliste, pas anti-américain, pas anti-démocratique, pas antisémite, pas anti-israélien, pas étatiste, pas néo-nazi, pas négationniste, pas raciste, pas complotiste, pas fasciste, pas anti-arabes (Dreuz a applaudi les accords Abraham, rapprochement entre Israël et les pays arabes initié sous la présidence Trump), pas skinhead, pas pro-Poutine ni pro-russe, et Dreuz ne soutient aucun parti d’extrême droite.

Quin ne s’est toujours pas excusée.

  • Si, comme le soutiennent les journalistes Abel Mestre et Caroline Monnot du Monde, être ultra-libéral, se considérer proche des idées de Ronald Reagan et de la droite israélienne (ils pensent au Likoud de Netanyanou, parti de centre droit), ainsi que de la doctrine Trump, nous classe « à la frontière entre la droite et l’extrême droite », c’est plutôt, venant de deux trotskystes pour qui la fachosphère commence immédiatement à droite d’Hervé Morin, un classement dont Dreuz a de quoi être fier.

En revanche, je ne suis pas certain qu’ils aient eux de quoi pavoiser :

Ce beau monde à l’esprit étriqué aime les amalgames, les petites boîtes et les petites étiquettes ?

Alors, rappelons-leur que c’est dans leur camp qu’on affame les populations au Venezuela, dans leur camp qu’on persécute les musulmans Ouïgours, dans leur camp qu’on reste silencieux quand Assad extermine des réfugiés palestiniens, ou qu’à Chicago 3000 noirs sont abattus chaque année, et plus de 700 sont tués, dans leur camp que le président Macron, à la suite du président Hollande, combat et tue des islamistes au Mali, dans leur camp, chez les élus démocrates d’extrême gauche – Ilhan Omar – que l’on compare l’Amérique et Israël aux talibans et qu’on admire le nazi noir Farrakhan. C’est aussi dans leur camp qu’on faisait jadis ami ami avec l’antisémite Dieudonné.

On pavoise moins, Quin Mestre et Monnot …

  • Donc, relève Quin, « Le journaliste Mohamed Sifaoui, réagissant à l’agression devant un restaurant de Cergy-Pontoise, en banlieue parisienne, a affirmé que l’Algérie était le pays le plus raciste du monde ».
  • Et donc, l’information, qu’il a probablement repris sur Dreuz en 2017 est fausse, car la source n’existe pas, bien qu’elle soit reprise par plusieurs médias africains et même algériens.
  • Et donc Sifaoui s’est excusé, et Dreuz s’est excusé. L’erreur est humaine. Elle n’était pas volontaire, n’en parlons plus.

Parlons plutôt de l’Algérie, puisque Quin est trop paresseuse pour faire son travail. J’ai donc creusé. C’est ce que devrait faire tout journaliste n’est-ce pas ? Il existe très peu d’études sur le racisme par pays. Quin n’a pas été capable de trouver autre chose que celle du Washington Post de 2013.

Algérie, 16e pays le plus raciste au monde

BusinessTech, dans un article publié en 2016 a fait le travail. Il utilise les données de l’étude réalisée par Insider Monkey en 2015, qui elle-même analyse les résultats de plus de 85 000 personnes de 61 pays entre 2014 et 2015 établie par The World Values Survey. Et j’ai consulté les résultats, actualisés en 2021 – qui changent peu. Comme une poupée russe, un site en cite un autre qui en reprend un autre, etc.

Avant de vous communiquer les résultats, il me semble intéressant, pour parler du racisme, de le définir. On ne parle pas ici de racisme anti-noir, puisqu’un pays noir est dans la liste ; on ne parle pas d’islamophobie, puisque vous le verrez, ils figurent en bonne place.

De quel racisme parle-t-on ? « De toute race différente de la sienne ». Les études ont posé deux questions :

  1. « Aimeriez-vous avoir comme voisins des personnes d’une autre race ? » et
  2. « Quelle est la fréquence des incidents racistes dans votre quartier ? » – « pas fréquemment du tout » étant utilisé comme un indicateur de faible racisme.

Voici le classement des 25 pays les plus racistes :

  1. Inde
  2. Liban
  3. Bahrein
  4. Libye
  5. Egypte
  6. Philipines
  7. Koweit
  8. Territoires disputés palestiniens
  9. Afrique du sud
  10. Corée du Sud
  11. Malaisie
  12. Nigeria
  13. Iraq
  14. Kyrgyzstan
  15. Equateur
  16. Algérie
  17. Pakistan
  18. Yemen
  19. Hong Kong
  20. Russie
  21. Thaïlande
  22. Chypre
  23. Turquie
  24. Maroc
  25. Japon

Que constate-t-on :

  • Quin dit vrai, l’Algérie n’est pas la plus raciste au monde. Pour le reste, elle a tout faux.
  • Les Palestiniens sont parmi les groupes les plus racistes – et ils ne sont jamais dénoncés comme tels par Quin.
  • Les pays musulmans représentent l’écrasante majorité du classement.
  • Seulement un pays européen est dans la liste, Chypre.
  • L’Inde arrive en tête du classement, alors que si vous interrogez les gens de la rue, il est peu probable qu’il soit souvent cité : ce pays n’a pas cette réputation.
  • Un pays noir figure dans la liste
  • Quatre nations asiatiques font le top 25.
  • Ni l’Amérique, ni la France, ni Israël, ni aucun autre pays occidental (à part la Russie), qui sont constamment matraqués par les médias pour leur racisme, ne figurent dans cette liste, preuve que les journalistes mentent par militantisme malhonnête.

Conclusion

Comparez ce classement au narratif des médias – qu’est ce qui saute aux yeux ? Les journalistes sont totalement déconnectés de la réalité : Les pays les plus racistes ne sont jamais montrés du doigt lorsqu’ils traitent du racisme ; des pays qui ne figurent pas dans cette liste reviennent constamment dans leurs reportages ; l’islam est la culture la plus raciste, je ne l’ai jamais lu dans Le Monde. Si je me trompe, merci de me corriger.

Elisabeth Quin, soyez moins paresseuse, faites votre boulot sérieusement, ou changez de métier. Influenceuse pour Sephora par exemple, ça demande moins de connaissances en géopolitique.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

18
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz