Publié par Guy Millière le 2 juin 2021

Les articles sur la pandémie provoquée par le coronavirus chinois continuent à être très nombreux dans les journaux et les magazines français, et on continue à parler très abondamment du sujet à la télévision et à la radio.

Se trouve largement perdu de vue ce qui est l’aspect essentiel de ce qui se passe.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Le coronavirus est né à Wuhan en Chine, et quand bien même la Chine fait tout pour occulter les origines de celui-ci, quasiment tout indique désormais qu’il a vu le jour dans le laboratoire P4 de Wuhan, et qu’il a subi une modification aux fins d’en faire une arme attaquant les êtres humains.  

Nul ne sait et nul ne saura sans doute jamais si la Chine a laissé délibérément le coronavirus modifié s’échapper du laboratoire avant de le laisser se disséminer sur la planète entière (on peut penser que c’est un accident), mais ce qui est certain est, je dois le souligner à nouveau, que la Chine a laissé le coronavirus modifié se disséminer sur la planète entière, en sachant qu’il était contagieux et qu’il provoquait une maladie potentiellement mortelle, ce tout en protégeant le reste du territoire chinois.

Cela fait de la pandémie le résultat de ce qui doit être décrit comme un acte de guerre biologique de la part de la Chine.  

On sait aussi que l’Organisation mondiale de la santé, qui est sous la coupe de la Chine, a rajouté à l’acte de guerre biologique une action de guerre psychologique : en diffusant des chiffres de létalité de la pandémie dix fois supérieurs aux chiffres réels, une panique intense a été créée qui a eu des effets très délétères.  

Tout cela se trouve désormais dit très largement aux Etats-Unis, et l’administration Biden a de plus en plus de mal à dissimuler les faits (Biden et les Démocrates ont soutenu pendant des mois un mensonge, et dit qu’il était certain que le virus était d’origine animale et n’avait aucun rapport avec le laboratoire P4). Le docteur Fauci, qui n’a cessé de s’efforcer de contredire Donald Trump alors que Donald Trump a dit la vérité depuis le début, est en train de revenir sur ses propos et ne dit plus que le coronavirus est “nécessairement d’origine naturelle” (il est dans une position difficile car l’Institut qu’il dirige a financé le laboratoire P4 susdit, et financé précisément des recherches sur la modification de virus, mais mentir sous serment serait un parjure et l’exposerait à des poursuite immédiates).

Tout cela reste presque totalement occulté en Europe, et en particulier en France, où dire la vérité sur ce sujet conduit immédiatement à se faire traiter de “complotiste”.

Des dirigeants chinois disent pourtant eux-mêmes la vérité, sans se gêner. L’un d’eux a déclaré récemment : “Nous avons gagné la guerre biologique”. En parallèle, ils interdisent toute enquête indépendante à Wuhan (les “enquêtes” de l’Organisation Mondiale de la Santé relevant de l’imposture).

Des dirigeants chinois avaient, il y a quelques mois, énoncé les buts de la guerre : installer au pouvoir des dirigeants à leur solde aux Etats-Unis, faire tomber Trump, affaiblir les économies occidentales. Tous les buts ont été atteints.

Que la vérité circule désormais aux Etats-Unis ne les inquiète pas dès lors que les dirigeants à leur solde (les membres de l’administration Biden et Biden lui-même) sont au pouvoir. Si le docteur Fauci devait chuter, cela ne les inquièterait pas non plus : le docteur Fauci a intérêt à en dire le moins possible, car plus il en dira, plus ce serait accablant pour lui.

Que la vérité ne circule pas en Europe convient parfaitement aux dirigeants chinois, et leur montre le degré d’asservissement de l’Europe (où le mensonge utilisé par Biden et les Démocrates jouit quasiment du statut de vérité officielle).

Ce qui pourrait inquiéter les dirigeants chinois serait une victoire républicaine aux élections de mi-mandat en 2022, et la perspective d’un retour de Trump au pouvoir en 2024, car non seulement Trump a dit la vérité depuis le début, mais il a accusé la Chine, éléments concordants à l’appui (les services de renseignement américains, sur décision de Ric Grenell, ont publié le 30 avril 2020, un communiqué détaillé sur le  sujet), et a dit qu’elle avait commis un acte de guerre qui ne serait pas sans conséquences. 

Les déclarations de Trump ont renforcé dès avril 2020 la volonté de la Chine (qui voulait déjà déstabiliser Trump) de le faire perdre, et il est établi que la Chine a nettement contribué au financement des émeutes qui ont marqué les grandes villes américaines pendant l’été 2020. On ne le dira pas en Europe et en particulier en France, bien sûr (des articles de Trevor Loudon, dans The Epoch Times donnent les détails, des articles de Gordon Chang sur le site du Gatestone Institute en parlent aussi).

Les fraudes massives qui ont mené au résultat frelaté de l’élection du 3 novembre 2020 semblent porteuses d’une implication importante de la Chine : des experts travaillant pour Mike Lindell, entrepreneur conservateur, et pour Patrick Byrne, entrepreneur conservateur lui aussi et auteur d’un livre important, The Deep Rig, semblent disposer de données accablantes. J’ai rencontré Patrick Byrne à Las Vegas, et ce qu’il m’a dit et montré m’a semblé convaincant. Les fraudes sont d’ores et déjà prouvées (les rapports rédigés par le professeur Peter Navarro sont clairs, net et précis). Les audits en cours en Arizona et dans d’autres Etats des Etats-Unis vont, s’ils peuvent être menés jusqu’au bout, les prouver davantage. Les grands médias américains feront tout pour continuer à occulter qu’il y a eu fraude, les Démocrates aussi (ils ont dépêché des dizaines d’avocats en Arizona pour faire arrêter l’audit, et se conduisent de la même façon ailleurs, ce qui est une preuve de culpabilité : quand on est innocent, on ne cherche pas à cacher quoi que ce soit). Les médias européens, et les médias français en particulier ne parleront pas du tout du sujet.

Les élections de novembre 2022 aux Etats-Unis seront cruciales.

Si les Républicains, et Trump, les gagnent et retrouvent la majorité dans les deux Chambres du Sénat, cacher totalement la vérité sera, pour les ennemis de celle-ci mission impossible, et la Chine aura du souci à se faire. Si les Démocrates gardent la majorité dans les deux Chambres, la Chine aura vraiment gagné la guerre, car restera au pouvoir une administration qui occultera durablement la vérité, et accentuera la soumission des Etats Unis à la Chine.

Le comportement des Démocrates à partir du moment où la guerre biologique et la guerre psychologique ont été déclarées a été un comportement de complicité active avec l’offensive chinoise. Comme l’ont déclaré plusieurs personnes qui ont mené la campagne Biden : la pandémie a été une “extraordinaire opportunité”. Dans tous les Etats démocrates, des dégâts économiques maximaux ont été infligés par les gouverneurs. Tous les médias démocrates ont fait leur possible pour créer la panique et pour maintenir et prolonger une peur intense. Le recours massif au vote par correspondance, qui a été un élément important de la fraude, aurait été impossible sans la pandémie. Les émeutes ont été le fruit de la synergie entre des organisations gauchistes financées par la Chine, et le Parti Démocrate qui les a soutenues avec ardeur. Faire gagner un homme sénile, corrompu et tenu aurait été impossible dans des circonstances normales. Le mensonge utilisé par Biden et les Démocrates visant à exonérer le laboratoire P4 fait partie de la complicité active. Biden a décidé d’une enquête, deux jours après avoir dissous la commission d’enquête que Trump avait mise en place, et quelques heures après avoir dit qu’il faisait entièrement confiance à l’Organisation Mondiale de la Santé : ce sera une “enquête” destinée à étouffer la vérité.

Le comportement des dirigeants européens a ressemblé lui-même à de la complicité active, et les décisions de la plupart des dirigeants européens ont montré qu’ils entendaient contribuer à la peur. La plupart des pays européens ont glissé vers un fonctionnement de régime autoritaire et détérioré profondément leurs économies pendant l’année 2020.

Des traitements efficaces et peu onéreux contre la maladie ont été diabolisés, et la diabolisation, très suspecte (un lourd parfum de corruption flotte dans l’atmosphère), de ces traitements en France et en Europe, a permis leur diabolisation par les Démocrates aux Etats-Unis, Fauci en tête. Donald Trump a lancé l’opération Warp Speed, sans laquelle aucun vaccin n’aurait vu le jour dans des délais aussi brefs, qu’après avoir dû renoncer au recours généralisé au traitement hydroxychloroquine-azithromycine, alors qu’il avait fait acheter par son administration des millions de doses du traitement.  

Bien évidemment, l’administration Biden, sans vergogne, s’attribue l’existence des vaccins et l’efficacité de leur distribution aux Etats-Unis, alors que, outre la création des vaccins, entièrement due à Trump, la distribution des vaccins avait été entièrement établie et financée par Trump avant qu’il dusse quitter la Maison Blanche. Et bien entendu, personne en Europe ne remercie Trump pour l’existence des vaccins (les dirigeants européens préféreraient mourir de la peste bubonique ou d’un cancer généralisé que dire du bien de Trump, les journalistes européens aussi : dirigeants et journalistes européens aiment les dirigeants américains qui détruisent les Etats-Unis, et détestent les dirigeants américains qui affirment et font vivre la grandeur des Etats-Unis).

La bataille aux Etats Unis est présentement entre Démocrates qui voudraient obliger toute la population à se vacciner, et imposer le passeport vaccinal, et Républicains, qui disent que chacun doit être libre de se vacciner dès lors que des traitements efficaces contre la maladie existent, et disent aussi que le passeport vaccinal est une atteinte à la liberté individuelle et à la liberté de choix. (Je suis résolument Républicain sur ces points comme sur tant d’autres).

En Europe, l’Union Européenne est pour le passeport vaccinal, tout comme de nombreux gouvernements européens.

Le passeport vaccinal pourrait être l’antichambre d’un contrôle social généralisé à la chinoise, et s’il était imposé partout, cela pourrait ressembler à une petite victoire de la Chine au sein de la grande victoire que la Chine a cherché au travers de la guerre biologique et de la guerre psychologique.

Les objectifs de la Chine dans les mois à venir doivent être vus clairement : maintenir les Démocrates au pouvoir à Washington aux fins de faire tomber plus profondément les Etats-Unis et de faire de la Chine la première puissance du monde, maintenir Trump loin du pouvoir, asservir à ses fins le reste du monde.  

L’Europe, et en particulier la France, semblent sur le chemin de l’asservissement.  C’est pour cela que non, vous n’entendrez pas parler de la guerre biologique et de la guerre psychologique et du fait que la Chine pense avoir gagné la guerre. L’Europe et la France pensent que la Chine a gagné la guerre et sont d’ores et déjà en position de soumission. La France ayant joué un rôle important dans la création du laboratoire P4 de Wuhan (le laboratoire, conçu en coopération avec l’Inserm, dirige à l’époque par Yves Levy, mari d’Agnès Buzyn, a été inauguré en février 2017, en présence de Bernard Cazeneuve, Premier ministre à l’époque), les dirigeants français ont tout intérêt à ce que la vérité soit laissée de côté, ils sont dans une position plus difficile encore qu’Anthony Fauci aux Etats-Unis.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

PS : J’entends devancer ici les questions qui pourraient m’être posées. Est-ce que je pense que le traitement Hydroxychloroquine-azithromycine (plus zinc) prôné par le professeur Raoult est efficace ? Ma réponse est : oui, s’il est administré dès les premiers symptômes. D’autres médicaments se révèlent efficaces eux aussi, l’ivermectine en particulier. Est-ce que je pense que les vaccins sont efficaces ? La réponse est oui, en ajoutant que cela dépend des vaccins : les vaccins Pfizer et Moderna ont clairement une plus grande efficacité que leurs concurrents, mais je pense que la liberté de choix doit être préservée : un vaccin est censé protéger les personnes vaccinées, les personnes non vaccinées sont censées ne pouvoir contaminer que d’autres personnes non vaccinées, et les personnes non vaccinées ont le droit de prendre leurs responsabilités. L’immunité collective n’implique pas cent pour cent de vaccinés. Est-ce que je pense que les vaccins peuvent avoir des effets inconnus dans le moyen terme ? Je n’ai pas la réponse, mais c’est possible. Leur avantage aujourd’hui, dans un contexte de diabolisation des médicaments efficaces est très supérieur aux coûts pour les personnes à risque (plus de 75 ans, comorbidités). La diabolisation des médicaments efficaces a servi la Chine et servi les grands laboratoires, et si on me demande s’il y a en sous-jacente des dimensions politiques (en Europe et aux Etats-Unis), ma réponse est oui, absolument, et oui très nettement aux Etats-Unis. Est-ce que je pense que ce qui s’est passé depuis le début de 2020 peut être compris sans prise en compte de l’action de guerre menée par la Chine ? La réponse est absolument non, et c’est pour cela que j’ai écrit cet article. Je pense même que la Chine est responsable d’un crime contre l’humanité. Est-ce que l’offensive de la Chine est liée au Great Reset prôné à Davos ? La réponse est oui : la Chine entend dominer le monde en coopération avec une nomenklatura mondiale prête à coopérer avec elle : les Démocrates, de très grands entrepreneurs américains, de très grands entrepreneurs européens et des dirigeants européens entendent faire partie de cette nomenklatura. Trump n’est pas seulement l’ennemi de la Chine et des Démocrates, il est l’ennemi de la nomenklatura en gestation et de tous ceux qui entendent en faire partie. 

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

40
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz