Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 juillet 2021
photo credit: Amos Ben-Gershom (GPO)

Avant le week-end (les enfants Israéliens sont en vacances, il fait chaud, personne ne résiste à l’appel de la chaude Méditerranée), le Premier ministre Naftali Bennett a tenu une réunion d’urgence sur le variant Delta du coronavirus chinois avec les ministres concernés*.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Voici la déclaration publique du Premier ministre – c’est un condensé d’intelligence, de bon sens et de pragmatisme – suivie de mes commentaires et observations.


« Nous sommes réunis ici pour planifier ensemble, et à l’avance, les actions et les recommandations en vue de la semaine prochaine. Notre objectif est de tenir une veille quotidienne adaptée au coronavirus.

[JPG : je reçois, en tant que journaliste, tous les communiqués officiels du gouvernement israélien, et il ne se passe pas une journée sans que le cabinet coronavirus ne se réunisse et publie ses travaux de manière très transparente : quoi, quand, comment, pourquoi et pour qui…]

En ce moment, la mutation Delta fait un bond dans le monde entier, y compris dans les pays vaccinés comme la Grande-Bretagne, Israël et les États-Unis. En Grande-Bretagne, ces derniers jours, nous avons observé une augmentation importante du nombre d’enfants hospitalisés quotidiennement. Nous sommes conscients de cette évolution et nous y travaillons de manière rationnelle et responsable.

[JPG : Hélas oui, le variant Delta atteint les jeunes, et les premiers communiqués affirment qu’il est extrêmement contagieux, qu’il touche aussi les jeunes, contrairement aux premières apparitions du coronavirus communiste.]

D’une part, les vaccins sont efficaces contre le virus ; par conséquent, nous veillons à la continuité nécessaire des campagnes de vaccination et des stocks.

[JPG : le Premier ministre fait une description de la réalité que vivent les Israéliens depuis qu’ils sont vaccinés, continuité qui sera assurée.]

Actuellement, une idée se répand selon laquelle la capacité de protection des vaccins existants contre la mutation Delta est plus faible que ce que nous avions espéré. Nous ne savons pas exactement dans quelle mesure le vaccin aide, mais c’est nettement moins. Nous espérons tous voir un ralentissement, mais les faits actuels montrent qu’il n’y a pas de ralentissement, ni ici ni dans le monde.

[JPG : en Israël, le nombre de personnes nouvellement contaminées était tombé à presque rien du fait que presque toute la population est vaccinée. L’apparition du Delta a tout effacé, et avant-hier a vu le nombre de cas monter à presque 1000 – il était tombé à une grosse dizaine, voir les deux courbes ci-dessous. Notez que Bennett est très prudent, très pragmatique, très mesuré et très transparent dans ses propos : il dit ce qui est, à savoir qu’on ne sait pas grand-chose. Il ne cherche pas à tromper avec des propos catastrophistes ou rassurants. En effet, on ne sait pas, dans le contexte actuel des données et avec le manque de recul, à quel point le vaccin Pfizer – c’est celui qui a été le plus administré en Israël – protège ou pas contre le variant Delta. Car rien n’est jamais figé, on le voit depuis 18 mois, et je souris toujours en lisant certaines conclusions hâtives tirées de données instantanées, alors qu’il faut toujours prendre du recul pour voir les effets des décisions, au lieu de porter un jugement sur un cliché qui peut être démenti 15 jours plus tard, quel qu’il soit.

Israël, nombre de contaminations avant l’apparition du Delta :

Israël, nombre de contaminations depuis l’apparition du Delta :

Tous ceux qui espéraient que les vaccins seuls résoudraient le problème se trompaient. Ce qu’il nous faut, c’est une stratégie qui, d’une part, permette de disposer d’autant de vaccins que nécessaire et, d’autre part, comprenne les limites de ces vaccins.

[JPG : Bennet exprime ce qui manque à beaucoup : de la nuance. Il constate que le vaccin est indispensable (« autant de vaccins que nécessaire », « pas de rupture de stock ») bien qu’il est maintenant établi qu’il ne résout pas tout et qu’il faut l’adosser à une stratégie complémentaire : masques dans les lieux fermés, éviter d’embrasser des gens qui ne vivent pas dans le même foyer, distanciation sociale lors des événements publics, interdiction de se rendre dans les pays marqués en rouge, quarantaine quand on en revient..]

Bennet :

Nos orientations générales sont les suivantes :

1 – Continuité de la vaccination – Nous assurons une continuité dans le stock de vaccins, et nous intensifions les efforts de vaccination, tout en évaluant la possibilité de recourir à une troisième injection de rappel, au moins pour les personnes âgées.

[JPG : Bennett, tout en insistant sur les limites du vaccin, mise tout dessus parce qu’il n’existe aucune autre solution à ce jour. Pfizer a proposé une troisième injection, le CDC américain a pour l’instant renoncé. Les discussions suivent l’évolution de la pandémie et de la recherche. Elle pourrait être proposée aux personnes les plus à risque. Peut-être à tous si Pfizer découvre une « riposte proportionnée »]

Création de règles de prévention contre le coronavirus pour les activités quotidiennes au fil du temps. Nous devons nous habituer à cette situation. Ce n’est agréable pour personne, mais cela fonctionne. De toutes les actions et de toutes les technologies [les gestes de prévention] sont la chose la plus efficace contre les virus.

[JPG : c’est un sujet déplaisant parce que nous n’avons pas la compétence pour juger de la pertinence des recommandations, et nous devons nous fier aux experts. Et des vrais experts, il n’en existe plus beaucoup – je pense à Raoult et je n’en vois pas d’autres – et même les vrais sont souvent corrompus. Qui n’a pas lu, vu, entendu, ces études qui affirment que le masque est utile, celles qui affirment qu’il ne sert à rien, et d’autres encore qu’il est carrément dangereux. Qui n’a pas lu, vu, entendu que le confinement accélère la maladie. On nous a même dit qu’il ne fallait pas toucher les objets, laver les colis qu’on reçoit, avant de constater que ce n’était pas utile, et dans les deux cas, les recommandations étaient faites de bonne foi.

Souvenez-vous la Suède il y a un an : pas de confinement, pas de restriction ! Ah ils faisaient les malins. Ah ils faisaient les crâneurs. Ah ils faisaient les gros bras. Et leurs voisins plus prudents avaient un milliard de cas de moins qu’eux. Et aujourd’hui, ils sont comment les Suédois ? Attention, ne vous trompez pas sur mes propos, j’aime les Suédois, je suis moqueur de caractère, mais j’aime les Suédois, ma première femme était suédoise, mais le résultat : 14 000 morts contre moins de 800 en Norvège, pays à configuration géographique proche, 2 500 au Danemark, et 980 en Finlande. Ai-je besoin de retourner le couteau dans la plaie à ceux qui faisaient le malin en montrant la Suède en exemple, alors que nous n’avions aucun recul du temps pour constater la justesse ou la folie de leur décision ?]

Être à l’écoute de ce qui se passe sur le terrain. Hier, nous avons vu un excellent exemple de la façon de créer un planning et je veux que cela continue. Nous nous sommes réunis avec les propriétaires de salons de réception et nous nous sommes mis d’accord sur un plan. Nous avons été très rapides. Son adoption a été unanime. Ils ont formulé des idées auxquelles nous n’avions pas pensé.

[JPG : C’est la partie du discours que j’aime le plus, avec la démonstration de pragmatisme et de bon sens de Bennet. Vous vous plaignez, en France, que votre gouvernement décide tout pour vous, alors que vous aimez avoir un énorme gouvernement. Je le dis depuis 30 ans : le problème, c’est la bêtise des fonctionnaires et des politiques. J’ai été très étonné de l’entendre dans la bouche de Trump en 2016, personne ne l’avait publiquement dit avant lui. Un fonctionnaire, a priori, c’est un idiot qui a trouvé la planque. Un politique, c’est a priori un profiteur et beau parleur qui répète ce que dit son parti. Ils ne savent pas de quoi ils parlent, et décident pour les autres. Berk. Qu’ont fait Bennet et son équipe ? Ils sont allés voir des professionnels de salles de réception, les ont écoutés avec humilité parce que ni Bennett, ni le rond de cuir du coin ne connaît le métier des salles de réception. Et ils sont arrivés ensemble à un consensus et des décisions unanimes. Et Bennet a l’humilité de dire « Ils ont formulé des idées auxquelles nous n’avions pas pensé« . Bennet, je vous embrasse pour ces mots, ils ne sortent jamais de la bouche des détestables politiciens. En France, l’arrogance de vos dirigeants interdit cela, c’est pourquoi le pays s’est enfoncé pendant que les gens manipulés accusent les patrons.]

Autodiagnostics – Depuis l’apparition du coronavirus jusqu’à aujourd’hui, on ne peut pas acheter des auto-tests en Israël, alors qu’on peut le faire un peu partout dans le monde. Nous voulons inonder le pays d’autotests fiables. Dans un deuxième temps, et rapidement, nous créerons également des dispositifs officiels basés sur les autotests. Nous devons y penser comme à une simple prise de température ; cela doit devenir une routine.

[JPG : il serait temps bordel ! Qu’un labo invente et mette sur le marché des tests à 1 dollar qui donnent des résultats dans les 10 secondes, si on doit encore vivre avec cette saloperie pendant 10 ou 20 ans !]

C’est une grande responsabilité, en coopération avec le public. Notre responsabilité est de créer une continuité dans la fourniture des vaccins, de vacciner les gens et de créer des procédures, mais nous devons également éduquer et impliquer le public en conséquence.

[JPG : encore une fois, Bennet pousse le vaccin, le vaccin, et encore le vaccin, il n’y a aucune échappatoire. Les médicaments, c’est pour les gens malades. Le vaccin, c’est pour être moins malade, ou pour moins risquer d’attraper la maladie. Et quand la maladie, elle a des séquelles terribles sur 30 pour cent des gens, sans parler des hôpitaux surchargés qui ne peuvent plus traiter les autres maladies graves, et les morts, je comprends que Bennet pousse le vaccin]

Le gouvernement continuera à suivre tous les développements et à se réunir fréquemment pour en discuter et planifier à l’avance les prochaines étapes, afin que le public comprenne où nous allons et ce que nous faisons, sans les imprévus, sans panique et, surtout – avec une bonne préparation – en anticipant l’avenir. »

Conclusion

Pas de dictature sanitaire. Pas d’atteinte à la liberté individuelle au-delà des mesures régaliennes de protection de la collectivité, pas de vaccin obligatoire, pas de panique, pas de restrictions (pour l’instant), et le Premier ministre dit aux gens : soyez responsables, le coronavirus, c’est vous et personne d’autre. C’est vous qui le transmettez, c’est vous qui l’attrapez, c’est vous qui faites attention ou qui faites n’importe quoi. Pas le gouvernement.

Dreuz suivra de près les prochaines étapes, parce qu’Israël, pour l’instant, a fait peu de fautes, et les faits ont montré – je dis les faits, pas ce que je pense, pas mon opinion, mais la réalité terre à terre des faits – que Benjamin Netanyahou a pris la bonne décision en étant le premier à proposer le vaccin à ses citoyens.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

* Étaient présents le ministre de la Santé, le ministre de la Défense, le ministre de la Sécurité publique, le ministre de l’Intérieur, le ministre des Transports, le ministre de la Culture et des Sports, le ministre de l’Innovation et des Sciences, le procureur général, le directeur général du ministère de la Santé et le directeur du service de santé publique, ainsi que des représentants du Conseil de sécurité nationale, des Forces de défense israéliennes, de la police israélienne, du ministère des Finances et d’autres hauts fonctionnaires.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

127
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz