Publié par Jean-Patrick Grumberg le 16 juillet 2021

Un homme biologique, qui se présente comme une femme dans sa relation essaie d’allaiter son bébé et exprime sa perplexité lorsque ça ne marche pas.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



Facebook diffuse et fait la promotion d’une mini-documentaire mettant en scène un couple transgenre qui souhaite élever son enfant en tant que « non-binaire » et tente d' »allaiter » le nourrisson sur une poitrine masculine.

La troisième saison de l’émission met en scène un couple transgenre qui est tombé naturellement enceinte de façon inattendue. Ahanu, une femme s’identifiant comme un homme, et son partenaire Petrona, un homme s’identifiant comme une femme, ont été pris au dépourvu par la nouvelle parce qu’ils suivaient tous deux un traitement hormonal substitutif.

Au fil des épisodes, Cox affirme que le couple est « victime de discrimination » au cabinet du médecin parce que quelqu’un a supposé à tort le sexe de chaque partenaire.

« Ils ne m’ont même pas parlé », a déclaré Ahanu.

« J’ai juste eu l’impression qu’ils ont fait des suppositions, dès le début, sans même nous demander nos noms, sans demander la moindre chose sur nous », a ajouté Petrona.

Jusqu’à l’accouchement à domicile pour lequel le couple a opté afin d’éviter d’autres « discriminations » et « traumatismes » médicaux, l’émission a également documenté la lutte du couple pour « revendiquer sa vérité » et choisir qui dans leur famille respectera leur souhait d’élever un enfant non binaire.

« Le binaire de genre était très violent, en grandissant, on m’a assigné un genre et cela m’a causé beaucoup de traumatismes inutiles », explique Ahanu.

Petrona a également exprimé sa réticence à l’idée que sa famille choisisse d’ignorer le sexe du bébé parce que « leur esprit est rempli de suprématie chrétienne. »

« Ils sont coincés. Il n’y a pas d’échappatoire. Ils sont piégés et pour moi, c’est vraiment triste », a-t-il déclaré en se faisant passer pour une femme devant le monde entier.

« Je ne sais pas si quelqu’un d’autre que ma mère sait que nous attendons un bébé. C’est vraiment triste parce qu’ils sont en train de manquer quelque chose. »

  • Le couple a finit par exiger qu’un des membres de sa famille cesse d’appeler le bébé « il » et utilise les pronoms « ils ou elles ».
  • Ils ont exprimé leur indignation lorsque le département de l’état civil a refusé d’accepter toute autre désignation de sexe que « homme » ou « femme » pour le certificat de naissance du bébé.

« Je suis très mal à l’aise avec [l’indication du sexe sur un certificat de naissance] », a déclaré Mme Petrona, « Il n’y a aucun avantage médical à connaître les organes génitaux d’un bébé. C’est vraiment malheureux que le système médical en soit là… Tout ce que nous essayons de faire, c’est de laisser notre bébé nous dire qui il est. »

Finalement, Ahanu donne naissance au bébé sous le regard de Petrona. « Ils sont si beaux », déclare Petrona en tenant le nouveau-né.

À un moment donné, Petrona, l’homme biologique qui se présente comme une femme, essaie de « donner le sein » au bébé et exprime sa perplexité et sa déception lorsque ça ne marche pas.

« Le bébé a pu prendre le sein, mais je n’ai pas pu produire de lait », déclare Petrona à la caméra après avoir reçu une série de traitements destinés à stimuler la lactation masculine dans un épisode intitulé « La lactation trans est possible ».

« Le fait de pouvoir même faire partie d’un processus où j’essaie de créer du lait et mon corps, ça me rend très excité. Je suis la mère de ce bébé, alors en faisant cela, je me sens vraiment lié à la grossesse », a déclaré l’homme.

Dans cette famille, le père s’identifie comme la mère, tandis que la mère s’identifie comme le père. Le père essaie maintenant d’allaiter le bébé, lequel bébé devra décider ce qu’il est. Toute personne qui pose des questions est coincée.

Le bébé est condamné à cette folie. Le principe de précaution n’existe plus. La sauvegarde de l’enfance, c’est trop bourgeois.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

36
0
Merci de nous apporter votre commentairex