Publié par Rosaly le 31 juillet 2021
Les Noirs bernés par les Marxistes

La « décadentocratie » américaine : quel autre terme décrit le mieux l’état actuel de la Société américaine ?

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Endoctrinement des marins de la US Navy au mouvement « Woke » par la lecture

La liste des livres recommandés pour la marine américaine existe depuis longtemps et n’est pas secrète. Elle comprend d’excellents ouvrages sur l’histoire des batailles navales, des rapports sur l’efficacité de divers systèmes d’armes et des éléments de stratégie des batailles navales. Bien sûr, il y a eu quelques bizarreries dans cette liste. À titre d’exemple, la Constitution américaine continue à ne pas y figurer. Cependant, il n’y a jamais eu sur cette liste de choses sérieusement répréhensibles, jusqu’à ce que Joe Biden devienne le commandant suprême.

Quand l’armée devient « woke », le peuple est en danger.

  • Ibram Kendi, l’auteur de l’un des livres récemment suggérés pour l’édification des marins, est connu pour son slogan particulièrement accrocheur :

« Les Blancs sont une espèce différente d’humains. »

Dans l’un de ses livres intitulé « How to Be an Antiracist », Ibrahim Kendi déclare explicitement qu’il hait touts les Blancs et promeut l’idée selon laquelle tous les Blancs sont des diables. (Rappelons-nous que nous sommes au 21e siècle.)

Jusqu’à présent, personne n’a expliqué de manière convaincante pourquoi la lecture d’un tel livre, intellectuellement faible et hautement nuisible, est recommandée dans la marine. De prime abord, ce livre semble être la quintessence de l’idiotie, mais ce n’est qu’une illusion. En fait, il a été écrit en Novlangue, une langue étrangère, qui toutefois utilise un vocabulaire exclusivement anglais.

{{Novlangue : mot créé par G. Orwell dans son romain « 1984 ». Il s’agit d’un instrument de destruction intellectuelle, d’un langage convenu et rigide destiné à dénaturer la réalité, un langage dont le but est l’anéantissement de la pensée, la destruction de l’individu devenu anonyme, l’asservissement du peuple.}}

Ce livre soutient que le racisme et le capitalisme « finiront par mourir en même temps ». L’auteur affirme que « le capitalisme est essentiellement raciste et le racisme est essentiellement capitaliste. » Contrairement à la croyance populaire, l’antiracisme n’est pas un euphémisme pour le « racisme des Noirs »

La situation ici n’est pas sans rappeler l’histoire du terme « refroidissement global ». Ce terme a été remplacé par celui de « réchauffement global », puis par celui de « changement climatique », alors que ce terme n’a rien à voir avec le climat.

Tout comme l’Antifa moderne n’a rien à voir avec l’antifascisme, tout comme l’expression « Black Lives Matter » n’a rien à voir avec les Noirs, « Black Lives Matter » et « antiracisme » n’ont aucune connotation raciale en Novlangue.

Pareillement, la « Critical Race Theory » n’a rien à voir avec la race. Il ne s’agit donc pas d’une nouvelle théorie cohérente, mais uniquement du Marxisme paraphrasé.

L’expression « Black Lives Matter » en Novlangue se traduit en anglais ordinaire par « The life of Marxists matter ». « Anti-racisme » en Novlangue se traduit en anglais ordinaire par « Marxisme ».

Une fois la traduction correcte connue, vous commencez alors à comprendre pourquoi les expressions « White Lives Matter » ou « All Lives Matter » ou « Blue Lives Matter » suscitent une réaction aussi vive de la part de la gauche. Après tout, dans le langage de la gauche, ces phrases signifient « La vie des anti-communistes compte », ce qui, bien sûr, est très offensant pour eux.

Le terme « Blanc » dans le jargon moderne signifie simplement « antimarxiste » (parfois anticommuniste) et n’a rien à voir avec la quantité de pigment de mélanine dans la peau d’une personne. C’est pourquoi le mot « Noir » en Novlangue doit prendre une majuscule, tout comme il est d’usage en anglais de mettre une majuscule au mot « Marxiste ». En d’autres termes, en Novlangue, un Noir est une personne noire, mais aussi un soldat de la Révolution, un marxiste avec un M majuscule.

L’auteur du concept du « privilège blanc », l’ex-professeur de Harvard Noel Ignatiev, a proposé de nombreuses autres versions populaires de la Novlangue. (Le professeur Ignatiev lui-même était – selon la langue de la conversation – soit blanc, soit noir). Selon Ignatiev, « le racisme est une forme d’anticommunisme ». Par conséquent, tous les Blancs, selon la gauche, sont hostiles aux communistes par définition.

Le message inculqué aux marins américains est dès lors très simple :

« Vous pouvez être raciste sans le savoir. »

En effet, si vous utilisez « l’ancienne définition du racisme », la grande majorité des marins ne sont pas vraiment racistes. La caractérisation du racisme dans la Novlangue marxiste moderne signifie anticommunisme et c’est précisément ce que les marins ignorent. De même, les marins n’imaginent sans doute pas que la théorie critique de la race (Critical Race Theory) est tout simplement une présentation moins radicale et plus académique (pour être plus précis, plus pseudo-scientifique) des concepts communistes désuets de Noel Ignatiev.

La purge dans l’armée sous la Présidence Obama, un autre facteur d’endoctrinement des marins de la US Navy

La purge des officiers supérieurs du contingent idéologiquement répréhensible pendant les 8 années de présidence Obama a également joué un rôle dans l’endoctrinement des marins. Cette purge était similaire dans ses paramètres à la purge de l’Armée rouge par Joseph Staline, bien qu’elle ait été moins étendue et moins sanguinaire. Il semble que ces deux purges pernicieuses aient été couronnées de succès : comme dans l’Armée rouge, la loyauté politique et l’adhésion aux dogmes idéologiques en vigueur font désormais partie intégrante des carrières réussies dans l’armée américaine. Malheureusement, l’administration Biden a poursuivi le programme pernicieux de dégradation des officiers supérieurs entamé par Obama. Comme dans l’ex-Union soviétique, on essaie de faire des officiers américains non pas des guerriers, mais des combattants sur le front idéologique. Il serait intéressant de savoir quel pourcentage d’officiers militaires aimerait être transformé de combattants en apparatchiks loyaux.

Nous devons craindre que les services de renseignement étrangers finissent par découvrir le secret le mieux gardé par le Pentagone : la loyauté politique des militaires américains est désormais placée au-dessus de leur mérite militaire. Savoir comment les généraux américains et chinois se comporteront en cas de conflit militaire dans la région de Taïwan est également une question fascinante. Après tout, les deux sont passés par une sélection idéologique très similaire et sont fondés sur des idéologies sœurs pratiquement identiques.

Différentes coiffures, vernis à ongles et maquillages désormais autorisés dans l’armée américaine

Les officiers américains, notamment les femmes, semblent avoir apprécié les innovations de l’Administration Biden relatives au coiffures et aux maquillages dans l’armée américaine. Désormais, les coiffures en queue de cheval, les cosmétiques, les manucures et le rouge à lèvres seront autorisés (à une exception près : le vernis à ongles des hommes doit être transparent…). Les tresses de nœuds aux rubans multicolores et les cheveux teints seront également admis pour les femmes. Pouvez-vous imaginer les réactions interloquées des soldats ennemis face aux soldats et soldates américains new style ? Serait-ce une ruse pour surprendre l’ennemi…?

Décret visant à former tout le personnel du gouvernement fédéral aux bases de la « Critical Race Theory

L’une des initiatives les plus récentes de Biden est un décret visant à former tout le personnel du gouvernement fédéral aux bases de la «Critical Race Theory». En réalité, le but réel de ce décret semble être l’introduction de l’institution des commissaires politiques en Amérique, conçue pour imiter les activités des commissaires soviétiques d’autrefois.

(A une époque pas si lointaine que cela, les gouvernements américains successifs envoyaient les Boys se battre contre les régimes communistes dans des contrées lointaines. Aux USA, entre 1950 et 1954, sévissait le maccarthysme, symbole de l’intolérance et de la peur [rouge]. Une véritable chasse aux sorcières à l’initiative du sénateur Joseph McCarthy fut lancée contre les communistes ou supposés communistes américains. Ce fut une période obscure au cours de laquelle de nombreuses personnes furent dénoncées comme communistes et arrêtées, car considérées comme ennemies potentielles de l’Etat. Aujourd’hui, ce sont les supporters de Donald Trump qui sont devenus les proies de la nouvelle chasse aux sorcières instaurées par les marxistes de l’Administration Biden. Cette dernière semble suivre l’idéologie qu’elle combattait par le passé. Ce qui était le Mal autrefois devient le Bien pour les Démocrates et leurs soutiens.)

Apparemment, la gauche interdira bientôt aux fonctionnaires de réfléchir, de penser autrement ; toute dissidence idéologique dans les structures du pouvoir américain sera interdite.

Auparavant considéré comme un phénomène purement naturel, le changement climatique permanent est désormais utilisé pour régler des comptes politiques. En outre, la quintessence de la folie de la gauche américaine est l’acceptation dans l’arsenal des batailles politiques de concepts aussi pérennes que le sexe et la race d’une personne.

Les musulmans désignent les «incroyants» (les non-musulmans) par le terme «kafir». C’est contre les «kafirs» que le djihad est mené. La gauche a également inventé un mot pour désigner tous les «non -croyants» du génie de Karl Marx : «Blanc». Dans le même temps, les Blancs (au sens racial du terme) ne devraient pas attribuer une signification raciale à la définition du mot «Blanc» dans la «Novlangue». Le terme «Noir», comme celui de «Blanc» ne désigne actuellement que le niveau d’adhésion aux dogmes marxistes et rien de plus.

Quand vous entendez dire que «tous les Blancs sont racistes», ne vous énervez pas. Cela signifie simplement que «tous les opposants au Marxisme sont racistes». (apprendre les langues étrangères a toujours été bénéfique et la Novlangue ne fait pas exception.) Comme le fit remarquer avec justesse, Margaret Thatcher, «les socialistes ont toujours passé une grande partie de leur temps à chercher de nouveaux titres pour leurs croyances, car les anciennes versions deviennent très rapidement obsolète et sont très vide décrédibilisées.»

Si vous pensez que l’Amérique moderne ressemble à un théâtre absurde, essayez simplement de visiter les nombreux sites web des communistes américains. Tout y est expliqué en détail, et une traduction précise de la Novlangue dans la langue qui nous est familière y est donnée. Il n’y a pas d’absurdité en Amérique, au contraire, tout se passe selon un plan bien connu et éprouvé, le plan visant à éjecter l’Amérique de l’Amérique. En raison de ce plan, il est fortement déconseillé de visiter certaines régions d’Amérique avec le drapeau américain, par contre les drapeaux rouges avec un marteau et une faucille seront les bienvenus.

Il est fort probable que de nombreux amiraux et généraux américains, partisans de l’idéologie de la gauche radicale, ont une haute estime d’eux-mêmes. Par conséquent, considérons une proposition modeste pour des gens comme eux : ajouter les Mémoires du communiste soviétique Karl Radek à la liste des lectures recommandées. C’est dans les mémoires de Karl Radek que le monde a appris pour la première fois à qui le camarade Lénine attribua le surnom «d’idiots utiles».

Conscient du danger qui pèse sur l’Amérique, le David Horowitz Freedom Center a lancé une pétition demandant la démission immédiate de Lloyd Austin, Secrétaire d’Etat à la Défense pour la promotion d’attitudes de divisions raciales anti-américaines dans les rangs des militaires et la sape du moral des troupes

La politique radicale du secrétaire à la défense, Lloyd Austin, source de discorde et de division et sa détermination à purger les rangs des militaires les qualifiant d’extrémistes – un terme si vague qu’un adversaire politique raisonnable pourrait se l’attribuer à lui-même- sont profondément très inquiétants.

Nous, les signataires de cette pétition, estimons que la démission immédiate du Secrétaire Austin de ses fonctions actuelles à la tête du système de défense de l’Amérique et son remplacement par un chef militaire ayant des priorités traditionnelles sont d’une urgence nationale.

L’armée doit être apolitique et non partisane.

Sa formation éducative doit viser à enseigner aux défenseurs de l’Amérique que leur pays a une fière histoire en tant que leader mondial dans la lutte pour l’égalité raciale, et en tant que principal arsenal de la liberté dans deux guerres mondiales et une troisième, la guerre froide, dont les adversaires totalitaires restent nos adversaires aujourd’hui.

L’Amérique est sur le point de devenir un Etat à parti unique.
Tout ce que les Démocrates et leurs alliés ont réalisé avec le pouvoir qu’ils ont obtenu a prouvé que leur but ultime n’était pas de détruire un homme en fonction ou de gagner une élection, mais d’établir un Etat totalitaire à parti unique.
David Horowitz

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Source : «American Decadentocracy» par Gary Gindler (FrontPage Mag/Gary Gindler Chronicles) (Traduit et adapté par Rosaly)

2
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz