Publié par Guy Millière le 7 juillet 2021

Un événement récent a montré que l’Union Européenne glissait vers une décadence consternante, et je pense indispensable d’y revenir.

Le parlement hongrois et le premier ministre Viktor Orban ont fait voter une loi destinée à alourdir les peines encourues par les pédophiles et à interdire le prosélytisme homosexuel, les incitations au changement de sexe, et l’accès à la pornographie pour les mineurs. Il y a deux ou trois décennies, cette loi aurait paru légitime et conforme aux valeurs éthiques de la civilisation occidentale, et imprégnée d’une volonté de préserver enfants et adolescents. Les temps ont clairement changé, et cette loi aujourd’hui a été décrite comme scandaleusement anormale et pire, comme “contraire aux valeurs de l’Europe”. Emmanuel Macron et Angela Merkel ont demandé son abrogation. Viktor Orban a, une fois de plus, été soumis à la vindicte, traité d’homophobe et de personnage d’”extrême droite”.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Peut-on le dire? Si l’Europe avait encore des valeurs, ses dirigeants féliciteraient le parlement hongrois et Viktor Orban pour leur initiative, et diraient qu’une loi semblable à la loi hongroise devrait être adoptée dans toute l’Europe.

Si les valeurs de l’Europe aujourd’hui consistent à pratiquer le laxisme vis-à-vis de la pédophilie, à encourager le prosélytisme homosexuel, les incitations au changement de sexe, et l’accès à la pornographie pour les mineurs, mieux vaudrait dire que l’Europe a renoncé à toute valeur et a choisi la perdition.

Aucune société n’a jamais survécu à l’effondrement de ses valeurs éthiques. Les analyses historiques de l’empire romain au moment de sa chute expliquent celle-ci par le choix du plaisir immédiat et la perte des repères moraux. Il y a longtemps, hélas, que l’Europe suit la même voie, et cela s’accélère.

Il y a un demi siècle, la pédophilie était généralement considérée comme un crime monstrueux, sauf au sein de l’extrême gauche, l’homosexualité était décrite dans les manuels de psychiatrie comme une perversion à soigner, les familles étaient composées d’un homme, une femme et d’enfants. Le changement de sexe était impensable, et un médecin qui l’aurait proposé serait passé pour un détraqué. Un éducateur qui aurait parle de changement de sexe dans une classe aurait été défini comme un psychopathe dangereux.

Programmation de la Gay Pride de Lille 2018

Aujourd’hui, la pédophilie reste considérée comme un crime monstrueux, et l’affaire Olivier Duhamel l’a montré, l’homosexualité, elle, est devenue un style de vie valorisé, souvent désormais plus valorisé que l’hétérosexualité. , et des manifestations appelées “gay pride” sont apparues et conduisent chaque année dans les grandes villes d’Europe à l’exhibition obscène de dépravations qui devraient susciter non pas la fierté, mais la honte: des hommes habillés en femmes s’embrassent goulument sur des estrades, d’autres presque nus marchent à quatre pattes, tenus en laisse par d’autres hommes qui les flagellent. Des clubs sont ouverts où les pires pratiques pornographiques sont monnaie courante.

Les familles sont de plus en plus souvent non seulement des familles “recomposées”, mais des familles très particulières: il s’agit non seulement de familles monoparentales, ou de familles reconstruites après divorce, mais aussi de familles dans lesquelles il y a deux papas, deux mamans, deux papas, une maman, plus une tante de passage si affinités, et, bien sûr, les enfants sont censés avoir “une éducation équilibrée” en pareil contexte.

Le changement de sexe se banalise, et des transsexuels sont désormais autorisés à participer aux compétitions sportives du sexe vers lequel ils ou elles sont en transition.

Ce qui se passe en Europe se retrouve aux Etats-Unis, à gauche, cela va de soi, et un ministre de l’administration Biden est un homme censé être devenu femme; un candidat au poste de gouverneur de Californie est un ancien champion Olympique qui a choisi, par opérations et injections, de se transformer: et William Bruce Jenner est devenu Caitlyn.

La pornographie est planétairement accessible à toute personne disposant d’un accès internet.

Emmanuel Macron, Angela Merkel, d’autres dirigeants d’Europe ocidentale semblent considerer que la pédophilie n’est pas si condamnable, que l’homosexualité doit être pronée, ainsi que le changement de sexe, et que l’accès des mineurs à la pornographie est une excellente chose. La gauche americaine est d’accord avec eux.

Quelle sera la prochaine étape? L’encouragement à la zoophilie? Je sais qu’en disant ce que je dis, je vais passer pour un vil réactionnaire, mais peu m’importe. Je suis attache a tout ce qui a fait la grandeur de la civilisation occidentale, et, oui: je pense que le risqué de voir celle-ci s’effondrer s’accentue chaque jour un peu plus.

Je sais que les ennemis de l’Occident, observant ce qui se passe, comprennent qu’un naufrage se dessine, pensent que la civilisation occidentale est en voie de déliquescence et d’effondrement, et qu’ils pourront bientôt venir régner sur les décombres, sans même avoir à utiliser la violence pour l’emporter.

Si rien n’est fait, la chute qui est enclenchée sera irréversible.

J’ose espérer que des gens se lèveront pour que prenne forme un sursaut. Cela devient urgent.

La Hongrie montre l’exemple et mérite d’être saluée.

Si un sursaut vient, il viendra de dirigeants tels que Viktor Orban.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

45
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz