Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 juillet 2021

Le ministre français délégué aux Affaires européennes, Clément Beaune, accepte la démocratie tant qu’elle est conforme à sa volonté. Il a déclaré ce mercredi qu’il veut des sanctions à l’encontre de la Hongrie en raison de sa loi anti-LGBT.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Beaune a déclaré qu’il n’est pas favorable à l’expulsion de la Hongrie de l’Union européenne, dans les pas des commentaires du président Macron, qui a déclaré, en fait, la même chose. Cela veut dire que Beaune est d’accord avec Macron. Ou que Beaune n’a pas d’opinion personnelle. Ou qu’il est conformiste.

« Je ne suis pas favorable à ce que la Hongrie soit expulsée de l’Union européenne », a-t-il déclaré à la radio RTL.

La semaine dernière, les dirigeants de l’Union européenne ont apostrophé le Premier ministre hongrois Viktor Orban au sujet de la nouvelle loi hongroise de protection de l’enfance, soulignant leur engagement à défendre les « droits » des homosexuels, à nier les droits des citoyens hongrois, à rejeter toute forme de démocratie qui déborde du cadre qu’ils acceptent, et ils ont fait pression sur Budapest pour qu’elle fasse marche arrière et annule sa loi.

Récemment, je disais à Guy Millière que les délires d’hier devenaient la norme d’aujourd’hui, et les délires d’aujourd’hui seront la norme de demain. Quand l’UE affirme que les demandes des homosexuels sont des droits, et qu’ils soient protégés au détriment des enfants, nous sommes en plein dedans. Et cela rend la tâche plus difficile aux parents. Regardez, la télévision a maintenant fait accepter l’image des travelos barbus. C’est terrifiant. Ils veulent inciter les gens aux opinions entre-deux à haïr les homosexuels ?

Démocratie ? Pas question

De quelle loi anti-LGBTQZMFNCQAPRJKLDFLDPF+ parle-t-on ? Avant d’entrer dans la substance, précisons la saveur : la loi, un amendement, a été approuvée par 157 voix contre 1, les partis d’opposition n’ont pas voté. C’est un vrai raz-de-marée, un consensus, un cri du cœur !

Et cela veut dire deux choses :

  1. La loi est l’expression de la quasi-totalité des citoyens hongrois.
  2. Les dirigeants européens n’ont aucun respect pour la démocratie, ils veulent la soumission.

Protection des mineurs

Les amendements à la loi sur la protection de l’enfance, à la loi sur la protection de la famille, à la loi sur l’activité publicitaire des entreprises, à la loi sur les médias et à la loi sur l’éducation publique sont connus dans les médias hongrois sous le nom de loi « pédophile anti-gay ».

Ce sont des amendements législatifs qui ont été approuvés par le Parlement hongrois le 15 juin 2021.

Que dit la loi ? Ma compréhension est qu’elle protège les mineurs contre la propagande homosexuelle.

La législation interdit la diffusion dans les écoles de contenus jugés comme encourageant l’homosexualité et le changement de sexe. Elle limite la représentation des LGBT dans les médias en interdisant ce type de contenu à la télévision en journée, aux heures où les enfants peuvent y être exposés.

Mon analyse

Cette loi me semble être une décision parfaitement raisonnable et modérée. C’est une saine et bonne réaction aux pressions des militants homosexuels qui cherchent – ce n’est pas très clair ce qu’ils cherchent – est-ce un agenda marxiste caché pour faire exploser la famille, rempart assez solide contre le maléfice de l’idéologie extrémiste ? Absolument. Est-ce une avancée par la dénatalité rêvée par les Verts ? Sans aucun doute. Est-ce une perversion sexuelle, une recherche de fabrication de viande fraîche pour les pédophiles ? Pour certains, je le pense.

La forte poussée vers l’atrocité immonde du changement de sexe pour les enfants, la monstruosité de l’incitation à devenir homosexuel, je le dis avec certitude et conviction, est une autre facette de la destruction de l’homme tel qu’il est depuis toujours pour le remplacer par une fabrication totale – on revient toujours à la même idéologie : Mao et la révolution culturelle, la table rase, l’homme nouveau. Tout ce qui contribue à détruire les repères, les valeurs, les piliers de la nature humaine doit être anéanti pour le progressisme. C’est la destruction absolue.

Vous voulez mon avis ? Il faut leur dire merde. Très fort. Tout compromis est interprété comme une faiblesse.

La Hongrie résiste, le ministre français Clément Beaune et l’UE ne tolèrent aucune résistance. Nous vivons l’ère de la soumission à l’extrême-gauche de l’extrême-gauche.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

45
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz