Publié par Christian Larnet le 7 juillet 2021

Une étude a révélé que la quasi-totalité des Français sont contaminés par des métaux lourds tels que l’arsenic et le mercure – et que les niveaux d’exposition sont plus élevés que dans les autres pays européens.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

L’agence nationale de santé Santé Publique France a déclaré que le tabagisme et la consommation de poisson et de fruits de mer avaient contribué à ces résultats, publiés au début du mois.

La présence de 27 métaux potentiellement dangereux a été mesurée dans l’organisme d’enfants et d’adultes, puis recoupée avec des données datant d’une dizaine d’années, dans le cadre d’une étude de santé dite Esteban qui tenait compte de facteurs environnementaux et nutritionnels.

Des échantillons de sang, d’urine et de cheveux ont été prélevés sur un échantillon représentatif de 3 600 personnes âgées de 6 à 74 ans, tandis que des informations étaient recueillies sur leur mode de vie et leurs habitudes de consommation alimentaire.

Entre 97 et 100 % des participants
exposés à des métaux lourds

Entre 97 et 100 % des participants se sont révélés être exposés à des métaux lourds, selon la substance. Santé Publique France a déclaré que les résultats indiquaient que l’ensemble de la population française était touchée.

« Les niveaux mesurés étaient plus élevés que ceux trouvés dans la plupart des pays étrangers (Europe et Amérique du Nord), sauf pour le nickel et le cuivre », ajoute l’agence.

Le danger du cadmium

Outre une augmentation de l’arsenic et du mercure, les résultats ont révélé une hausse inquiétante des niveaux de cadmium, un métal reconnu comme cancérigène par le Centre international de recherche sur le cancer.

Le cadmium est un toxique cumulatif, ce qui signifie que le risque d’effets indésirables est lié à la dose qui s’accumule dans l’organisme au fil du temps. Il est nocif pour les reins, les os et le système respiratoire, et est soupçonné d’être un perturbateur endocrinien.

L’étude a révélé que près de la moitié de la population française présentait un niveau de concentration en cadmium supérieur à celui recommandé par l’Agence nationale de sécurité sanitaire française.

Si le cadmium est naturellement présent dans le sol, l’air et l’eau, on peut également le trouver dans certains processus industriels et agricoles, comme les engrais phosphatés.

« C’est notamment le cas des engrais en provenance du Maroc, qui sont riches en cadmium… et qui sont particulièrement utilisés en France », a déclaré Pierre Souvet, président de l’Association française de santé environnementale.

Santé Publique France a exhorté la population à diversifier ses sources d’alimentation, notamment en ce qui concerne le poisson, afin d’éviter une exposition excessive aux métaux lourds.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

11
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz