Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 juillet 2021

Des journalistes, des médias alternatifs, de simples pékins, développent et étalent à l’envie leur nouveau savoir médical pour dénoncer le vaccin.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Ce sont des gens qui n’ont aucune connaissance, aucune compréhension du sujet, aucun savoir. Mais ils ont de l’aplomb. Ils n’ont fait aucune étude scientifique, mais parlent comme s’ils faisaient autorité.

Vaccin = Donald Trump

Ils sont pro-Trump, et lorsque mi-2020, Trump a annoncé qu’il allait déplacer des montagnes et permettre la mise sur le marché d’un vaccin dans des temps records, des délais jamais vus dans l’histoire de la recherche, ils n’ont pas bronché. Ils n’ont pas protesté. Pas commenté. Pas dénoncé. Pas écrit une ligne et pas dit un mot. Pourquoi ? Parce qu’ils sont comme des moutons, ils suivent.

Aujourd’hui, les anti-vax dénoncent le vaccin dont Trump a permis l’existence, avec exactement les mêmes mots et les mêmes arguments que CNN et BFM qu’ils vomissent. A l’époque, toute la gauche médiatique a ridiculisé, traîné dans la boue et insulté Trump. C’était un menteur, un vantard, et jamais un vaccin ne pourrait être mis sur le marché en moins de 2 ans, voire même 5 ans. En promettant un vaccin avant le mois de décembre, Donald Trump se ridiculisait. J’ai mal de penser que des pro-Trump se joignent aux gauchistes dans leur dénonciation du vaccin.

La disponibilité du vaccin a été annoncée le 7 novembre, intentionnellement, quatre jours après les élections, parce que Pfizer voulait que Trump perde les élections.

Revenons à mes perroquets

Des confrères journalistes de médias alternatifs, des lecteurs, des commentateurs de Dreuz, font les malins en étalant partout des études, des déclarations, de médecins et spécialistes anti-vax, comme des perroquets, comme des chiens savants. Je ne publie pas d’arguments scientifiques.

Sur Internet, les anti-vax répètent ce qu’ils entendent sans rien comprendre, comme des perroquets.

  • Pour argumenter leur opposition au vaccin, ils font un copier-coller d’un texte anti-vax.
  • Mais ils ne le comprennent pas. Peu leur importe, puisque le texte conclut à ce qu’ils croient.
  • Et ils exigent qu’on se réfère aux arguments copiés-collés comme s’il s’agissait d’une réalité définitive.

Je respecte totalement, je l’ai écrit mille fois, mais beaucoup ont la tête dure, les anti-vax, les pro-vax, les pro anti-vax et les anti pro-vax.

Ils ont droit d’avoir peur et de ne pas vouloir du vaccin. Ils ont droit de ne pas vouloir se faire vacciner. Ils ont droit de trouver le vaccin suspect (même si j’aurais préféré les entendre dire ça en 2020 quand Trump l’a annoncé). Ils ont droit à leur propre opinion (pas à leurs propres faits).

Je n’ai par contre aucun respect pour ceux qui assènent doctement des arguments scientifiques qu’ils ne saisissent pas, et répètent des choses qu’ils ne maîtrisent pas. S’ils le font avec le vaccin, ils le feront demain sur des sujets sérieux. Ce sont des propagandistes qui s’ignorent.

Arrêtez de faire le perroquet de Panurge

  • J’ai donc accusé ouvertement plusieurs personnes d’être des perroquets, de ne pas savoir de quoi ils parlent. Ils se sont vexés, évidemment, et ont protesté, ou m’ont insulté.
  • Je leur ai demandé de me montrer que je me trompais, et leur ai posé quelques questions basiques suite à leur étalage.
  • Dans 100% des cas, ils sont montés sur leurs grands chevaux et se sont défilés, confirmant que j’avais raison, qu’ils n’y connaissent rien, et parlent de ce qu’ils ne connaissent pas, juste parce que ça leur plaît.

Message aux perroquets

Vous avez décelé les faux experts de la télévision, la propagande et les Fake News, ou vous avez rejeté tout ce qui ne confirme pas la confirmation de votre biais ?

Vous ne pouvez pas savoir si les spécialistes qui énoncent leurs arguments anti-vax sont honnêtes. S’ils vous mentent, s’ils vous manipulent ou s’ils disent vrai. Vous n’êtes pas armé pour juger. Vous pouvez décider de les croire, mais votre croyance n’est pas basée sur le raisonnement et la logique, mais sur l’émotion et l’a priori.

Si un médecin, un scientifique, un média, une revue médicale décident de vous rouler et de vous tromper, rien ne leur est plus facile. Puisque vous n’êtes pas capable de comprendre ce qu’ils disent, vous ne pouvons pas l’analyser. Et si vous ne pouvez pas l’analyser, vous ne pouvez pas le critiquer. Accepter sans comprendre, ce qui est votre cas, relève de l’aveuglement sectaire.

Dites-moi que vous ne voulez pas de vaccin, je l’accepte totalement. Mais ne me donnez pas d’explications auxquelles vous ne comprenez rien. Ne m’apportez pas des arguments que vous-mêmes ne comprenez pas. Arrêtez de vous comporter en perroquet de Panurge.

Si vous souhaitez, néanmoins, avancer des arguments scientifiques qui vous dépassent, et étaler des connaissances que vous n’avez pas, préparez-vous : je risque de vous demander de me prouver que vous n’êtes pas un perroquet*.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

* Voici un exemple récent de questions que j’ai posé, en journaliste honnête qui creuse ses sujets, à un lecteur qui étalait la science des autres. Inutile de vous dire qu’il n’a jamais répondu…

  • Vous dites : «Il s’agit d’apporter un gène au sein des cellules»

Qu’est-ce qu’un gène ?

  • Vous dites : «La thérapie génique consiste à introduire des éléments génétiques (de l’ADN ou de l’ARN)…»

Qu’est-ce que des «éléments génétiques (de l’ADN ou de l’ARN) ?

Qu’est-ce que l’ADN ?

Qu’est-ce que l’ARN ?

  • «… pour corriger une anomalie génétique et traiter une maladie.»

Qu’est-ce qu’une «anomalie génétique» ? Comment la décèle-t-on ?

  • «Il s’agit d’apporter un gène au sein des cellules grâce à un virus inoffensif pour l’Homme»

Qu’est-ce qui distingue un «virus inoffensif» d’un «virus offensif» ? Comment les reconnaît-on, qu’elle est la différence de leurs effets respectifs ?

  • On «utilise un virus inoffensif comme vecteur, une sorte de transporteur, qui apporte de l’ADN dans les cellules des patients.»

Que veut dire utiliser un virus inoffensif comme vecteur, comme transporteur ? Comment un virus fait-il pour «transporter» quelque chose ? Comment arrive-t-on à lui «dire» de «transporter» ? Comment lui donne-t-on son «chargement» à transporter ?

Le virus apporte de l’ADN : quelle quantité ? Quel ADN ? Dans quelles cellules des patients ? Comment il le dépose, cet ADN ? Que devient-il ensuite ? Qu’arrive-t-il aux cellules qui ont reçu cet ADN ?

  • «Il s’agit d’un virus adéno-associé (AAV), un petit virus non pathogène que l’on retrouve chez les primates, humains compris.»

Que veut dire, adéno-associé ? Qu’est-ce qu’un virus adéno-associé ? Est-ce un virus «inoffensif ou offensif ?

Quelle est la différence entre un virus pathogène, et un virus inoffensif ?

Pourquoi «petit virus», il y a différentes tailles de virus ? Quelles sont leurs différences ?

  • «les gènes apportés par le virus inoffensif serviraient à ordonner aux cellules de créer une protéine de reconnaissance spéciale pour le SARS-CoV-2.»

De quelle manière, par quel moyen de communication, ces «gènes apportés» donnent-ils des ordres aux cellules ? Par quel procédé les cellules acceptent-elles et obéissent-elles à ces ordres ? Pourquoi ? Obéissent-elles toutes ? En même temps, avec la même réceptivité, la même «obéissance» ?

Qu’est-ce qu’une «protéine de reconnaissance» ?

  • «Elle viendrait stimuler le système immunitaire,»

Je trouve cet aspect passionnant et important : de quelle façon cette stimulation s’opère-t-elle concrètement ?

  • «D’autres vaccins utilisent des vecteurs viraux, c’est-à-dire des virus inactivés chargés d’emmener des informations génétiques au cœur des cellules.»

1- Un «vecteur viral», qu’est-ce ?

2- Virus inactivé ? C’est différent des virus inoffensifs ? Il y a donc des virus activés et inactivés ?

3- Y a-t-il des virus inactivés inoffensifs, et des virus inactivés offensifs ?

4- Les virus activés, existent-ils en version inoffensive et offensive ?

5- De quelle manière emmènent-ils des informations génétiques ?

6- Quelles informations emmènent-ils ?

7- En quoi est-ce différent de l’exemple précédent, où vous parlez de «transporter» ? Transporter et emmener sont deux méthodes distinctes ? Qu’est-ce qui les distingue ?

8- Comment les informations génétiques sont-elles chargées sur le dos – si j’ose dire – des virus inactivés ?

9- Pourquoi ces virus emmènent les informations au cœur des cellules, et pas ailleurs sur la cellule ? Cela a un effet différent, l’endroit de la cellule où ces virus sont déposés ?

  • «Autre avantage : cette technique ne nécessite que de petites quantités de virus et d’ADN pour produire l’immunité.»

Quelle quantité de virus exactement ? Et quelle quantité d’ADN ?

Pourquoi est-ce un avantage, les «petites quantités» ?

97
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz