Publié par Dreuz Info le 7 juillet 2021

En lisant des comptes-rendus sur les leaders « palestiniens », je suis tombée sur un article en anglais que j’ai trouvé incroyable.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

J’ai décidé d’en traduire une partie et de l’adapter pour les lecteurs de Dreuz. Il s’agit d’attribuer l’Oscar de la Houtspa, dont la définition est, selon Leo Rosten : « un homme qui ayant assassiné son père et sa mère, demande grâce à la justice parce qu’il est devenu orphelin ».

Si cette définition vous parait excessive, attendez de lire la suite…

L’Oscar de la Houtspa revient sans conteste au leader du Hamas Ismail Hanieyh. Il devrait même faire l’objet d’une catégorie à part entière.

Imaginez-vous que pendant l’opération Gardien des murailles le mois dernier, la nièce de 17 ans du sieur Hanieyh recevait des soins à l’hôpital Ihilov de Tel-Aviv. Et les soins n’ont pas duré quelques jours, mais un mois entier !

Pendant que plus de 4000 roquettes tombaient sur Israël et ses habitants (dois-je ajouter, innocents), la gentille nièce recevait une transplantation de moelle osseuse au service médical Sourasky à Tel-Aviv.

Que dire du serment d’Hippocrate des médecins qui l’ont soignée ? Plutôt un serment d’hypocrite.

La nièce n’est pas responsable des agissements de son oncle (quoiqu’à mon humble avis, elle aurait sûrement approuvé si on lui avait demandé son avis), mais les terroristes, et surtout de ce calibre et dans ce contexte précis, ne devraient pas pouvoir faire bénéficier leur famille du tourisme médical en Israël.

Quelle folie de soigner des proches du leader du Hamas quand deux civils israéliens sont retenus prisonniers à Gaza, l’un d’entre eux étant Avera Mengistu, qui souffre de troubles mentaux, et dont on n’a aucune nouvelle, puisque même la Croix rouge n’a pas pu lui rendre visite, alors qu’il est détenu depuis 6 ans déjà.

Ne parlons pas des corps des deux soldats de Tsahal qui ont été kidnappés et tués en 2014 lors l’Opération Bordure Protectrice et n’ont pas été rendus.

D’ailleurs, peu de temps après la fin de l’Opération Bordure Protectrice, au mois de novembre 2014 précisément, c’est la fille et la petite fille de Hanieyh qui ont été admises à l’hôpital Ihilov, et qui y ont été soignées avec la diligence et l’efficacité coutumière des médecins israéliens.

Et la liste s’allonge avec la belle-mère de Hanieyh, qui a été traitée à l’hôpital Augusta Victoria à Jérusalem ; le numéro 2 du Hamas, Moussa Abu Marzouk, qui a été traité pour un cancer dans les hôpitaux israéliens ; et la femme du « président » Mahmoud Abbas, qui a été opérée du genou, elle aussi dans un hôpital en Israël. Enfin, Saeb Areket, qui était le chef de la diplomatie « palestinienne » et qui est mort du Covid-19, a également reçu les meilleurs soins possibles à l’hôpital Hadassah à Jérusalem.

Et cela nous amène à l’absurdité suivante : pendant que les leaders palestiniens et leurs familles bénéficient des meilleurs soins en Israël (qu’ils ne reconnaissent pas comme Etat souverain), leurs supporters à travers le monde hurlent leur haine et appellent au boycott d’Israël.

Cerise sur le gâteau déjà franchement indigeste : Yahya Sinwar, le leader du Hamas à Gaza, a exigé la libération de 1111 prisonniers en échange des corps des soldats et des deux civils détenus à Gaza.

Que ce soit clair, Gaza ne deviendra pas la nouvelle Australie ni une nouvelle Calédonie. Après le retrait complet d’Israël de la bande de Gaza en 2005, les « palestiniens » n’ont pas choisi un modèle de réussite du style Singapour. Le Hamas a plutôt penché vers un modèle d’Etat islamique, et n’a pas changé d’orientation depuis (ça se saurait).

On peut aussi décerner un prix à l’ONU, plus précisément au Conseil de sécurité, qui rédige tous les 3 mois un rapport sur les activités d’Israël, un moyen comme un autre de renforcer l’image d’Israël comme l’archétype de l’agresseur permanent aux yeux du public. Notez bien qu’aucun autre Etat au monde ne bénéficie de cette faveur suprême.

Je vous passe les résolutions votées à la presque unanimité avec régularité et qui accusent Israël de crimes de guerre (dernière en date, 27 mai 2021).

Ou à la Cour Pénale internationale, qui a décidé d’ouvrir une enquête sur les « crimes de guerre » perpétrés par Israël durant l’Opération Bordure de Protection.

Et ainsi va le monde : pendant qu’Israël soigne les « palestiniens », même pendant les périodes de conflit, et leur fournit sans relâche électricité et aide humanitaire, eux lancent des ballons incendiaires et des missiles, en pleurant parce qu’ils sont orphelins…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Valérie Karsenti pour Dreuz.info.

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

*La Houtspa, selon Leo Rosten : « un homme qui ayant assassiné son père et sa mère, demande grâce à la justice parce qu’il est devenu orphelin ».

15
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz