Publié par Gally le 17 juillet 2021

Gérard Delepine, l’un des gourous de la sphère antivax, affirme qu’il n’y a « rien à craindre du variant Delta : il donne le rhume, curable par traitements précoces ».

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Gérard Delépine est oncologue et chirurgien orthopédique à la retraite. Seul petit souci, Delepine prend ses lecteurs pour des imbéciles, car il les manipule outrageusement. Démonstration, par l’analyse des arguments du docteur militant :

1 Le vaccin ne protège pas contre la maladie. Pour sa démonstration, Delepine fournit deux graphes censés démontrer l’échec des vaccins AstraZeneca (UK) et Pfizer (Israël) contre le variant Delta. Voici ses preuves (notez que les mots sont chargés de sens, comme la propagande des journalistes : il ne dit pas vaccin, mais « pseudo-vaccin » afin de diaboliser l’objet de ses attaques) :

Effectivement, vues ainsi, les remontées font peur. Sauf que…

  • Une question se pose d’emblée : pourquoi avoir fait débuter les courbes à des dates différentes les unes des autres, alors qu’il faut jouer sur les réglages par défaut de OurWorldInData pour les modifier ? N’eut-il pas été plus transparent de comparer ce qui est comparable ?
  • Réponse : les courbes par défaut ne racontent pas la même histoire. En fait, les courbes par défaut, Delepine les a intentionnellement occultées (quand je vous disais qu’on est dans le même schéma de militantisme partisan que les journalistes).
  • Si l’on garde en mémoire que le Delta est très contagieux, la courbe pour Israël avec la même date que celle pour le Royaume-Uni raconte une histoire très différente de l’argument du docteur. En fait, elle raconte tout l’inverse et le contredit au point que certains lecteurs de Delepine qui décideraient de ne pas boire ses paroles pourraient douter de son propos.

Voilà la courbe non-manipulée pour Royaume-Uni :

Et celle pour Israël :

Que voyez-vous ? Que Delepine se trompe (ou vous trompe), puisqu’Israël – c’est son exemple pour démontrer son argument, pas le mien – n’a subi qu’une remontée minuscule de la maladie, et souvenez-vous, le Delta est extrêmement contagieux.

Première conclusion : Delepine a faux : un des vaccins protège.

2 Le variant Delta ne tue pas, c’est un « simple rhume ». Question réellement intéressante. La seule en fait. Les contaminations, si elles sont asymptomatiques, ne sont pas un réel souci pour les populations. Les hospitalisations et les morts, en sont un. Pour appuyer son affirmation, Delepine continue avec ces graphiques :

  • Une fois de plus, Delepine choisit des dates très particulières, mais dans le cas présent, ce n’est pas là que la manipulation est la plus intéressante.
  • Delepine affirme donc que le variant Delta serait « un simple rhume qu’il ne faut pas craindre ». Dans son article, il déroule un véritable tir de barrage contre les vaccins en se basant entre autres sur cette supposée non-létalité du variant Delta.

Là encore, il y a plusieurs soucis dans sa démonstration. Plus qu’un souci même, un piège, auquel le lecteur inattentif se laissera prendre, mais qui ne m’a pas échappé.

  1. Premier problème : Delepine ne s’appuie que sur les courbes de deux pays où la vaccination est très avancée.

    Lorsqu’il a comparé ces deux courbes avec des pays non ou peu vaccinés, il a constaté que ces pays vivent actuellement une grosse vague de morts « Delta ». Il a vu ces courbes dramatiques, et a tout simplement décidé de ne pas les montrer à ses lecteurs. C’est si pratique.
  2. Ne prenant pas ce scientifique pour un imbécile, je sais qu’il est parfaitement conscient que les courbes qu’il montrent n’indiquent pas pourquoi la mortalité est faible. Est-ce en raison du variant, ou est-ce faible parce que la population est vaccinée et que le vaccin protège bien contre ce variant ?

    Comme il n’a pas la réponse à cette question clé, qu’est-ce qui l’autorise à extrapoler, à spéculer arbitrairement que c’est une cause plus que l’autre ? Il n’apporte aucune explication. Ainsi, il nous demande de lire sur ses lèvres, entre les lignes : « je n’ai aucune preuve, contentez-vous de me croire sur parole ». Très scientifique, comme démonstration !

Voici la mortalité en Russie :

Etrange, tous ces morts, pour un simple rhume qui ne tue pas…

Regardez la Tunisie, dont tout le monde parle dans les médias français :

Oui, une remontée très forte du nombre de morts.

Ces courbes ne sont pas présentées par Delepine. Ca lui permet de passer totalement sous silence le cortège de morts accompagnant le variant Delta dans les pays non vaccinés. Je pourrais vous en présenter de nombreuses autres, elles racontent toute la même histoire.

Delepine n’est pas très transparent. Un scientifique ne devrait pas ressentir le besoin de cacher une partie des données pour prouver la validité de ses arguments.

Conclusion

L’article de Delepine est un festival de contre-vérités, d’occultations, voire de francs mensonges.

J’aurais pu développer plus avant, mais j’ai décidé de m’arrêter aux manipulations les plus criantes. Celui qui te ment une fois, honte sur lui, s’il te ment deux fois, honte sur toi : quand une personne trompe son lecteur de manière aussi ostentatoire, il serait coupable d’aller plus avant, il se disqualifie totalement. Comment savoir à quel endroit il ment, à quel endroit il dissimule des faits ?

De plus, simplement avec les points que je viens de relever, des questions importantes se posent :

  • Pourquoi des médias continuent-ils à ouvrir leurs colonnes aux Delepine (madame est du même tonneau que monsieur dans le domaine de la propagande éhontée) ?

    Faire du vrai journalisme à l’ancienne (vérifier, douter, examiner, croiser les données, vérifier encore, rapporter honnêtement et sans parti pris l’information factuelle et non la propagande) ça ne les intéresse pas ?
  • Ces médias alternatifs seraient-ils finalement aussi peu scrupuleux que la grande presse, lorsqu’ils veulent faire avancer une opinion, n’hésitant pas à présenter des mythomanes pour des auteurs intègres ?
  • On croise récemment sur lesdits médias de droite, des allusions carrément communistes du type « ces salauds de riches qui veulent virer les gueux de leurs restaurants ». J’y vois une coupable proximité idéologique entre l’ultra-gauche et ceux qui prétendent la combattre.
  • Nous ne sommes plus dans le domaine de l’opinion politique, mais de votre santé. Combien de temps (ou de maladies graves et je l’espère – pas pire) faudra-t-il à ceux qui ont versé dans le fanatisme, pour comprendre qu’ils sont les marionnettes de personnages qui, pour s’attirer une bien futile notoriété, n’hésitent pas à les inciter à se mettre en danger (« un simple rhume ») ?
  • Faudra-t-il passer par des drames pour voir qu’il s’agit de comportement de type gourous ?

Dreuz est le seul média conservateur à rechercher les faits contre la propagande, concernant le CCC (coronavirus communiste chinois), cela déplaît. Nous ne nous excuserons pas de faire notre métier avec intégrité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gally pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

82
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz