Publié par Magali Marc le 26 juillet 2021

Donald Trump a attiré plus de 5000 personnes lors d’un rassemblement tenu à Phoenix en Arizona, le samedi 24 juillet, en après-midi. Plus de 200,000 personnes ont regardé l’événement en direct sur RSBN (un réseau en ligne). Le Président Trump a prononcé discours passionné, entièrement axé sur l’idée de battre les Démocrates en 2022 et sur la dénonciation du gauchisme radical sous toutes ses formes comme étant le problème prééminent auquel les Républicains doivent faire face.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Nick Arama, paru sur le site de RedState, le 24 juillet en soirée.

***********************

Donald Trump met en pièces les Démocrates devant une foule déchaînée en Arizona

La foule s’est présentée tôt devant l’Arizona Federal Theatre à Phoenix, pour le rassemblement du Président Donald Trump, une longue file s’étendant sur tout un pâté de maisons.

( L’aspect est un peu différent des événements peu fréquentés de Joe Biden, comme en Ohio le 21 juillet lors de l’assemblée publique télévisée de CNN ou lors du rassemblement en Virginie le 23 juillet.)

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

La plupart des Républicains en lice pour les primaires de gouverneur et de sénateur de l’Arizona en 2022 ont pris la parole lors de cet événement organisé par Turning Point Action.

Avant que M. Trump ne prenne la parole, le capitaine des pompiers a déclaré que la salle était pleine et que d’autres personnes faisaient la queue à l’extérieur pour entrer. Le théâtre a une capacité de 5000 places.

Le Président Donald Trump a passé une bonne partie du temps à remercier toutes les personnes qui l’ont appuyé. Il a abordé de nombreux sujets, dont le premier était l’audit en cours en Arizona, disant qu’il pensait que celui-ci confirmerait sa position concernant les élections de 2020.

Il a évoqué la lettre de l’ex-procureur, William McSwain, de Pennsylvanie, dans laquelle il a déclaré que le Procureur général Bill Barr lui avait dit de ne pas enquêter sur les plaintes concernant des fraudes électorales mais de les transférer au procureur général de l’État, un Démocrate qui, selon lui, avait déjà compromis sa neutralité.

M. Trump s’est moqué de Hunter Biden et de l’«accord éthique» auquel la Maison-Blanche a travaillé concernant sa production artistique. Il a dit qu’ils voulaient que les acheteurs demeurent anonymes et que c’était honteux. Il a demandé au public d’imaginer ce qui se serait passé si un des ses enfants avait fait la même chose.

M. Trump a également critiqué le chef de la minorité au Sénat, Mitch McConnell, pour ne pas avoir tenu tête aux Démocrates autant qu’il le pouvait. Il a mentionné que M. McConnell avait eu besoin de son aide pour aider à sa réélection.

M. Trump a rappelé qu’il avait arrêté le projet de gazoduc Nord Stream 2, mais que Joe Biden l’avait approuvé et qu’il avait mis fin à la construction du pipeline Keystone XL, ce qui a coûté des emplois aux Américains. Pourtant, les Démocrates ne voulaient parler que de Russie, Russie, Russie à son sujet pendant 4 ans, alors qu’il avait été dur avec la Russie. M. Trump a expliqué comment le pipeline mettrait l’Allemagne sous l’emprise des Russes, si elle recevait autant de pétrole de leur part. Nous avons payé pour protéger l’Allemagne contre la Russie et maintenant Joe Biden met l’Allemagne à leur merci, en recevant une telle quantité de contrôle énergétique.

Il a expliqué qu’il était pour l’Amérique d’abord alors que Joe Biden faisait des choses qui plaçaient l’Amérique en dernier.

M. Trump a encouragé les gens à se faire vacciner, disant qu’il avait obtenu le vaccin en un temps record. Mais il a ajouté qu’il croyait aussi en nos libertés [de ne pas se faire vacciner].

Il a également déclaré que nous devions tenir la Chine responsable (de la pandémie).

M. Trump a estimé que les Démocrates « jouaient la comédie » en inventant des choses contre Bill Barr et Brett Kavanaugh, dans l’espoir de les effrayer avec des choses comme la destitution de manière à influencer leurs décisions.
Il a dit qu’il pensait que c’était la raison pour laquelle Bill Barr avait renoncé à enquêter concernant les fraudes électorales.

M. Trump a dit qu’il pensait qu’ils ne voulaient pas vraiment destituer M. Kavanaugh non plus, mais seulement l’effrayer pour qu’il modère son vote. Selon lui, les gens sont intimidés et les médias suivent le mouvement.

Quand il n’y a plus de presse, c’est comme ça qu’on devient un pays communiste.

M. Trump a dit qu’on voyait toutes les institutions prises en charge dans le but d’intimider les Américains.

Il a dénoncé la Théorie critique de la race, la qualifiant de racisme flagrant et d’idéologie marxiste radicale.

Il a aussi critiqué le général Mark Milley pour s’être concentré sur cette théorie plutôt que d’œuvrer à gagner des guerres.

Il a rappelé que les Démocrates « inventent beaucoup de conneries », comme le fait de prétendre que ce sont les Républicains qui veulent définancer la police et que les Démocrates n’ont jamais été contre les preuves d’identité des électeurs.

Il s’agissait en effet de l’un des discours les plus passionnés qu’il ait prononcés ces derniers temps, entièrement axé sur l’idée de battre les Démocrates (en 2022) et sur la dénonciation du gauchisme radical sous toutes ses formes comme étant le problème prééminent auquel nous devons faire face afin de sauver le pays.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Redstate

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

7
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz