Publié par Gaia - Dreuz le 11 juillet 2021

Source : Lesobservateurs

Pourquoi cela continue-t-il à se produire ? Une survivante d’un gang de violeurs musulmans au Royaume-Uni a déclaré que ses violeurs lui citaient le Coran et croyaient que leurs actions étaient justifiées par l’islam.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Il n’est donc pas surprenant que des migrants musulmans en France aient violé une fille et filmé le viol tout en louant Allah et en invoquant le Coran.

En Inde, un musulman a  donné un Coran et un tapis de prière  à la femme qu’il tenait captive et violait de façon répétée.

Et la victime d’un violeur djihadiste de l’État islamique a rapporté : « Il m’a dit que selon l’islam il avait le droit de violer une incroyante.

Il disait qu’en me violant, il se rapprochait de Dieu…

Il disait que me violer était sa prière à Dieu.

En Inde, un musulman a kidnappé et violé une jeune fille hindoue de 14 ans et l’a forcée à lire le Coran et les prières islamiques.

Au Pakistan, une autre chrétienne a raconté que son violeur était également religieux : « Il m’a jetée sur le lit et a commencé à me violer.

Il a exigé que je l’épouse et que je me convertisse à l’islam. J’ai refusé. Je ne veux pas renier Jésus et il a dit que si je n’étais pas d’accord, il me tuerait.

Les violeurs ont exigé que la famille d’une autre fille la leur livre, affirmant qu’elle avait récité la profession de foi islamique pendant le viol et qu’elle ne pouvait donc plus vivre parmi les infidèles.

Le Coran enseigne que les femmes infidèles peuvent être légalement prises à des fins sexuelles (voir son autorisation pour un homme de prendre « captives de la main droite », 4:3, 4:24, 23:1-6, 33:50 , 70:30). 

Le Coran dit : « O Prophète, dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants de se couvrir de leurs vêtements de dessus. Il est plus approprié qu’elles soient reconnues et ne soient pas abusées. Et Allah est toujours Pardonneur et Miséricordieux. » (33:59)

Cela sous-entend que si les femmes ne se couvrent pas adéquatement avec leurs vêtements de dessus, elles peuvent être maltraitées, et que de tels abus seraient justifiés.

Mais voilà, quiconque relèvera tout cela sera dénoncé comme « raciste » et « islamophobe », et par conséquent ignoré.

***

« Trio pédophile de Huddersfield coupable d’avoir violé une écolière, y compris dans sa chambre et dans la cour de récréation de l’école »

YorkshireLive, Guy Bell, 2 juillet 2021

Une adolescente a été ciblée par Banaras Hussain, Mohammed Akram et Talish Mahmood Ahmed entre 1995 et 1998.

Trois membres d’un gang de Huddersfield ont été reconnus coupables d’avoir exploité sexuellement une écolière vulnérable.

L’adolescente a été agressée sexuellement par Banaras Hussain, Mohammed Akram et Talish Mahmood Ahmed dans la ville entre 1995 et 1998.

Le tribunal de Leeds avait appris précédemment qu’elle avait été violée dans une cour de récréation d’une école primaire et que l’un des hommes avait escaladé une fois un chéneau pour entrer dans sa chambre chez son père et la violer.

Les trois accusés, ainsi que Mohammed Khalil, qui a été acquitté d’attentat à la pudeur, ont accepté de reconnaître la plaignante, mais ont nié tous les sept chefs d’accusation.

Ouvrant le procès le mois dernier, la procureure Kate Batty a déclaré au jury que l’affaire concernait l’exploitation sexuelle d’une jeune fille qui, dès l’âge de 13 ans, a été délibérément prise pour cible par des hommes plus âgés à des fins sexuelles.

Fille d’une mère célibataire violente et victime d’intimidation à l’école, l’adolescente était vulnérable avec une faible estime de soi.

La procureure a ajoute déclaré que des hommes plus âgés l’avaient abordée dans la rue puis préparant le terrain en lui faisait comprendrequ’elle était spéciale, en lui donnant des cigarettes, de la vodka, une bière blonde spéciale et de la drogue.

Mme Batty a dit : À l’âge de 13 ans, elle buvait tous les jours et était ivre la plupart du temps.

« De plus en plus d’hommes sont entrés en scène et le groupe est devenu de plus en plus grand –au point qu’elle ne peut même plus se souvenir d’eux tous maintenant. Vous entendrez parler d’hommes qui ne font pas partie de ce procès. »

Mme Batty a déclaré que l’adolescente avait été traitée comme un « objet », ajoutant: « C’est devenu son quotidien d’être touchée, tripotée ou violée sur des matelas sales sur le sol des appartements et des maisons dans lesquels on l’emmenait.”…

[…]

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

9
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz